Grève dans le secteur de l’Education : rattrapage des cours les samedis matin et les mardis après midi

jeudi 22 février 2018 à 11:53
Source de l'article : Radioalgerie.dz

La ministre de l’éducation nationale, Nouria Benghebrit, a indiqué que des séances de rattrapage des cours en retard suite à la grève des enseignants devraient être programmées les samedis matin et les mardis après midi et durant la première semaine des vacances de printemps.

« Toutes les mesures ont été prises pour assurer la continuité de la scolarité des élèves et le rattrapage des cours, en prenant en considération les conditions qu’ont vécus les élèves », a expliqué madame la ministre, lors de son passage, mercredi, dans une émission de la télévision nationale

Pour sa part, le conseiller à l’éducation nationale, Mohamed Chaib Draa avait affirmé que le calendrier scolaire annoncé au début de l’année sera respecté, assurant « que toutes les dispositions pédagogiques et organisationnelles ont été prises pour garantir la scolarité des élèves et rattraper le retard causé par le débrayage », notamment dans les wilayas de Blida et Bejaïa.

Le secteur a déjà eu recours à ce calendrier pour rattraper les cours lors de perturbation dans l’achèvement du programme de l’année scolaire que ce soit en raison des conditions climatiques ou des grèves.

Dans ce cadre, le secrétaire général du Syndicat autonome des travailleurs de l`éducation et de la formation (SATEF), Boualem Amoura a déclaré que les enseignants relevant de son syndicat sont « prêts à rattraper durant trois jours (14, 20 et 21 février en cours) à condition que le ministère de l’Education n’ait pas opéré des ponctions sur les salaires des enseignants grévistes ».

Le secrétaire général du syndicat national des travailleurs de l’éducation (SNTE), Abdelkrim Boudjenah a affirmé que les cours peuvent être rattrapés en 15 jours, soit les matinées de chaque samedi et les après midi de chaque mardi ou durant les prochaines vacances, en cas de non ponction sur les salaires des enseignants.

Pour sa part l’inspecteur général de la pédagogie au ministère de l’Education nationale, Said Bensalem a fait état d’un circulaire portant avancement des dates des examens du deuxième trimestre pour les trois cycles (du 25 février au 15 mars).

M. Bensalem a précisé que le ministère de l’Education nationale a laissé aux directeurs des établissements, notamment ceux dont les classes sont nombreuses, la latitude d’entamer les examens du deuxième trimestre à partir de dimanche prochain.

Le secrétaire général du SNTE, Abdelkrim Boudjenah a exprimé son étonnement quant à cette mesure (l’avancement des examens) notamment pour ce qui est des wilayas de Blida et Bejaia où certains établissements n’ont même pas organisé les examens du premier trimestre et où les élèves n’ont pas avancé dans les cours.

Pour le SG du SATEF, Boualem Amoura il impossible d’organiser des examens pour des élèves qui n’ont pas suivis leurs cours notamment dans les wilayas touchés par la grève du Cnapeste, aussi bien à Blida et Bejaia que dans d’autres établissements à travers le pays ayant répondu à l’appel à la grève du Cnapeste depuis le 30 janvier dernier.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
24 queries in 0,201 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5