Selon le Washington Post : La fondation Clinton mise en cause pour un don de 500.000 dollars de l’Algérie en 2010

samedi 28 février 2015 à 9:58
Source de l'article : Algerieconfluences.com

o-HILLARY-CLINTON-CONFERENCE-facebook-620x330.jpgLa fondation Clinton a accepté des millions de dollars de fonds provenant de sept gouvernements étrangers durant la période où Hillary Clinton était à la tête du département d’Etat.

L’un de ces dons en provenance de l’Algérie a été fait en violation de ses engagements éthiques vis-à-vis de l’administration Obama, rapporte le Washington Post, qui cite des officiels au sein de la Fondation. La plupart de ces contributions ont été rendues possibles par des exceptions écrites prévues dans un accord datant de 2008 qui a introduit des limites aux dons des gouvernements étrangers.
L’accord avait été établi avant la désignation de Mme Clinton dans le souci d’éviter que des pays étrangers puissent utiliser les dons destinés à la Fondation comme un moyen de « gagner les faveurs » du département.
L’accord permettait à des gouvernements qui avaient fait des dons à la fondation avant l’accession de Mme Clinton au département d’Etat de continuer à le faire à un même niveau. A cette époque, note le Washington Post, l’Algérie qui recherchait une relation « plus étroite » avec Washington a beaucoup dépensé « en lobbying en direction du département d’Etat sur les questions des droits de l’homme ». Un porte-parole de la fondation a indiqué mercredi que les dons sont allés totalement au financement de l’action philanthropique dans le monde. « Comme avec les autres organismes de bienfaisance globales, nous comptons sur le soutien des individus, des organisations, des sociétés et des gouvernements qui ont l’objectif commun de relever les défis mondiaux critiques d’une manière significative, » a déclaré le porte-parole de la Fondation, Craig Minassian en soulignant que les fonds vont vers des programmes qui « aident à sauver des vies ». Le Washington Post note que certains dons proviennent de pays ayant des « relations diplomatiques, militaires et finances complexes avec le gouvernement des États-Unis » dont le Koweït, le Qatar et Oman. Le don de l’Algérie est arrivé sans préavis dans les jours qui ont suivis le séisme et il a été distribué en aide direct pour aider la population, ont indiqué les responsables de la Fondation. Ils ont précisé que l’Algérie n’a pas fait d’autres dons à la fondation depuis. Selon les données de la Sunlight Foundation, une ONG qui lutte pour la transparence des activités du gouvernement et du congrès, si les dépenses de lobbying du gouvernement algérien aux Etats-Unis sont restées « stables »
en 2010, il y a eu un accroissement des rencontres au département d’Etat organisés par les lobbystes du pays. L’ONG a comptabilisé douze visites avec des officiels du State Departement dont des responsables de haut niveau .
l B. S.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
13 queries in 1,075 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5