Projet de la pénétrante autoroutière Bouira/Tizi-Ouzou

lundi 25 mars 2019 à 11:37
Source de l'article : Lnr-dz.com

Des dizaines de travailleurs du groupement algéro-turc (Ozgun Murol-Engoa), chargé de réaliser la pénétrante autoroutière reliant Bouira à Tizi-Ouzou sur une distance de 48 km, ont enclenché un mouvement de grève pour «réclamer leurs droits relatifs aux primes de travail», a-t-on constaté.

Dans la matinée, ces employés, au nombre de plus de 100, ont observé un sit-in sur la route nationale n° 5, non loin du site de leur chantier. Les protestataires, dont les contrats de travail sont toujours en vigueur, réclament à leur entreprise, des «primes liées aux travaux de réalisation de tunnels, d’ouvrages d’art ainsi que de la route». «Nous avons décidé de faire grève pour réclamer nos primes et l’entreprise ne veut pas répondre à nos revendications», se sont-ils plaints à la presse.

Contacté par l’APS, le directeur du projet, Abdelaziz Ait Kaci, a confirmé qu’«effectivement, tous les employés algériens de ce groupement avaient enclenché un mouvement de grève pour réclamer leurs primes». «Cette action n’a aucun lien avec un quelconque licenciement de travailleurs comme le prétendent certains d’entre eux», a précisé M. Ait Kaci. «Les contrats de ces employés sont toujours en vigueur jusqu’au mois de mars 2020, donc il n’y a aucun cas de licenciement», a-t-il assuré, sans toutefois s’engager à honorer ou pas les primes réclamées par les travailleurs protestataires.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
12 queries in 0,216 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5