Ligne Birtouta-Zeralda: reprise des travaux de réalisation du projet après le règlement du problème foncier (Ghoul)

mardi 7 avril 2015 à 19:40
Source de l'article : Www.aps.dz

7445a3844a7582d427ce178c607cca7a_XL.jpgALGER – La contrainte liée aux expropriations de terrains qui ont entravé les travaux de réalisation de la nouvelle ligne ferroviaire à double voie électrifiée Birtouta-Zéralda (Alger) « est levée », a affirmé mardi le ministre des Transports, Amar Ghoul.

« Grâce au relogement des familles et l’opération d’indemnisation qui sera achevée mercredi », cette contrainte qui bloquait l’avancement du projet est levée, s’est félicité M. Ghoul après une visite d’inspection à différents points du chantier.

« Grâce au relogement de 132 familles, le wali a permis de lever toutes les contraintes qui bloquaient l’avancement du projet de la ligne ferroviaire Birtouta-Zéralda.

Les travaux sont très bien avancés », s’est félicité M. Ghoul après une visite d’inspection à différents points du chantier. Le ministre, accompagné du wali d’Alger Abdelkader Zoukh,  a invité les responsables du projet et les entreprises de réalisation de cette ligne de 23 km à fournir davantage d’efforts pour rattrapper l’arrêt des travaux pendant l’hiver, pour qu’elle soit livrée dans les délais arrêtés, soit en décembre 2015.

Selon la fiche technique du projet, cette ligne ferroviaire sera électrifiée et à double voie et s’inscrit dans le prolongement de la voie Alger-Blida. Le ministre estime que le projet est important eu égard à ses retombées en matière de transport des personnes et de marchandises notamment grâce à une extension prévue vers Tipaza, proche du futur port d’Alger, sur 90 km pour desservir Bou-Ismaïl et Cherchell.

Une autres extension est en étude pour relier Zéralda à Ain Bénian par Staouéli et Chéraga (15 km).  Cette ligne ferroviaire est dotée de cinq gares: Birtouta, Tessala El Merdja, Sidi Abdallah, la halte de l’université et la gare de Zéralda. Les travaux de réalsiation ont été confiés à la société nationale Infrarail et une entreprise turque, Yapimerkezi.

Par ailleurs des explications ont été présentées au ministre sur le projet de la voie ferrée entre Bab Ezzouar et l’aéroport international Houari-Boumediene avec un train toutes les trente minutes pour transporter 67.200 voyageurs par jour, selon la fiche technique du projet.

La desserte doit assurer une liaison entre la gare d’Alger, via Bab Ezzouar, et l’aéroport toutes les 30 minutes pour transporter quelque 75.000 voyageurs par jour.

En outre, la capitale devrait bénéficier d’une nouvelle gare ferroviaire centrale qui sera implantée à Kourifa (El Harrach) dans la banlieue est d’Alger. Un concours national et international d’architecture pour l’élaboration des études de réalisation de cette gare a été lancé au mois de février dernier.

L’ouverture des plis des offres est prévue en mai.  Une gare centrale pour la capitale

« Cette grande gare devrait être un pôle d’échange entre les quatre coins du pays et permettra d’accueillir un nombre plus important de trains de grandes lignes », a indiqué un cadre du ministère.

Elle sera dotée de toutes les commodités, d’un hôtel, d’espaces commerciaux et d’espaces verts et de loisirs avec un accès aux autres modes de transport, selon ce responsable.

Les projets de Zéralda et de l’aéroport international font partie du projet d’aménagement ferroviaire de la région algéroise (PAFRA) avec l’installation prévue d’équipements de sécurité sur le linéaire Alger-Thenia sur 53 km, El Harrach-El Affroun sur 68 km pour un  nombre de 21 gares et 5 haltes.

Selon le ministre, toutes ces réalisations s’inscrivent dans le cadre de la modernisation du réseau ferroviaire partant de la capitale vers Tizi Ouzou, Blida et Tipaza sur un linéaire total de 250 km.

L’offre globale des moyens de transport va évoluer progressivement entre 2015 et 2017 pour atteindre 200 millions de voyageurs par an dans la capitale et ses environs, selon le ministre.

Le transport ferroviaire absorbera 80 millions de voyageurs par train alors que le tramway et le métro absorberont chacun 60 millions de voyageurs, selon les prévisions du ministère pour les deux prochaines années.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
9 queries in 0,134 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5