L’Algérie ne pourra pas longtemps ignorer l’ère digitale

jeudi 14 décembre 2017 à 22:03
Source de l'article : Lesoirdalgerie.com

L’Algérie ne pourra jamais échapper au processus de la généralisation de l’utilisation des technologies du numérique dans la vie quotidienne des citoyens. Même l’immobilisme involontaire des autorités dans la gouvernance effective de l’internet ne réussira pas à épargner le pays de l’invasion multidimensionnelle du digital. Pour échapper aux conséquences négatives émanant de cet immobilisme, l’Algérie devra s’appuyer sur le numérique pour accélérer le processus de création des systèmes d’information multifonctionnels. Le pays pourra alors mettre sur les rails un vaste chantier de développement culturel et scientifique de haut niveau. La vie connectée exige de nouvelles compétences que l’école doit intégrer dans sa réforme. L’esprit du digital doit régner. Les Etats-Unis ont été les premiers à déployer l’internet et faire bénéficier leurs secteurs industriels des percées des technologies du numérique. Le pays en a largement profité. Il est devenu le leader mondial de l’enseignement à distance et la première nation du monde qui a mis au point, grâce à Google, les premières voitures sans chauffeur et sans volant. Mieux, les Américains, en provoquant le débat sur la neutralité de l’internet, poussent les pays du reste du monde, comme la Russie, la Chine et les pays européens à accepter la version de l’administration Trump concernant le nouveau mode de la gouvernance d’internet, basé sur la dominance de l’aspect profit matériel sur celui du service public.
Ainsi, il est clair que l’administration Trump, en voulant imposer sa nouvelle version de la gouvernance d’internet, vise une réorganisation de l’économie mondiale au profit de la mondialisation. L’avenir de la gouvernance de l’internet sera donc prometteur dans la mesure où les grandes nations vont batailler pour empêcher les «esprits traditionnels» de freiner l’usage des technologies du numérique. «Le tout connecté» est la prochaine bataille américaine. Ce projet est appelé à bouleverser le fonctionnement socio-économique des pays. En attendant, l’Algérie est appelée à suivre l’exemple américain dans le processus de la réduction de la fracture numérique en termes d’usage afin de s’adapter aux nouvelles chaînes de création de valeur. Les empreintes numériques, laissées par les internautes algériens dans la toile internationale, devraient créer de la valeur à l’économie du pays et non aux autres.
F. F.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
24 queries in 0,198 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5