La direction du CRB commence à prendre forme: Abdelkhalek Achour président du conseil d’administration

mercredi 14 novembre 2018 à 14:11
Source de l'article : Lexpressiondz.com

Par 

Il aura une mission purement administrative, puisqu’il a été convenu que tout ce qui a trait au volet sportif sera géré par le directeur général, Saïd Allik.

La direction du Groupe Madar Holding, actionnaire majoritaire de la SSPA/CRB a désigné Abdelkhalek Achour comme nouveau président du conseil d’administration.
Ce dernier, apprend-on, est un cadre du groupe en question et son choix n’est pas fortuit, puisque l’homme dispose d’une grande expérience dans la gestion administrative. Il vient, ainsi donc, succéder à Ryad Boucetta, qui a occupé ce poste «provisoirement» après l’éviction de Mohamed Bouhafs. Le nouveau premier responsable du CA aura comme mission principale la réorganisation de l’administration de la SSPA/CRB, qui a souffert, de par les avis unanimes, de la gestion chaotique de Bouhafs. Abdelkhalek Achour aura une mission purement administrative, puisqu’il a été convenu que tout ce qui a trait au volet sportif sera géré par le directeur général, Saïd Allik.
Ce dernier a d’ailleurs commencé son travail à l’occasion du match remporté par son équipe samedi dernier face au MO Béjaïa (4-1) au stade du 20-Août. Lors de ses dernières réunions avec le P-DG du groupe Madar, Charaf-Edine Amara, Allik a évoqué plusieurs points liés à la désignation du nouvel entraîneur, les dettes envers les joueurs ayant eu gain de cause après recours à la Chambre de résolution des litiges (CRL), estimées à plus de 8 milliards de centimes, ainsi que les joueurs à recruter et ceux à libérer. Amara a donné, dans ce sens, carte blanche à son interlocuteur, estimant que, de par sa longue expérience, il pourra mener comme il se doit sa mission. Si pour ce qui concerne l’entraîneur, les deux pistes menant vers Abdelkader Amrani et Boualem Charef ont été confirmées, la liste des joueurs ciblés et ceux qui seront libérés est gardée au secret.

Allik ne veut pas rentrer dans le jeu de la surenchère avec d’autres clubs concernant les premiers, ni perturber le groupe concernant les partants, surtout que l’équipe a un périlleux déplacement à effectuer le 22 novembre prochain à Bel Abbès pour affronter l’équipe locale pour le compte de la dernière journée de la phase-aller du championnat. En outre, la direction du Chabab doit activer à régulariser la situation financière des joueurs actuels, qui attendent d’être payés depuis plusieurs mois. Cela permettra de les mettre dans les meilleures conditions possibles afin d’aborder la suite des rencontres avec un moral gonflé à bloc. Allik et Amara ont déjà discuté avec les coéquipiers du capitaine Hérida, leur expliquant que le retard accusé jusque-là pour le début de cette opération est dû seulement à des procédures administratives, notamment le blocage des comptes bancaires du club. Autre aspect encore très important sur lequel se penchent actuellement Allik et les responsables du groupe Madar, celui de récupérer les trois points défalqués en début de saison après le match perdu sur tapis vert face à l’AS Aïn M’lila.
Les Belouizdadis savent pertinemment qu’il leur sera impossible de reprogrammer ce match perdu, mais qu’il y a une possibilité de récupérer les points défalqués.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
25 queries in 3,182 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5