JSK : Wallemme défend Mekkaoui : «Il ne faut pas oublier qu’il a aidé l’équipe quand elle était en difficulté»

mercredi 8 avril 2015 à 8:25
Source de l'article :

wallemme-jsk2-1421104099.jpgA moins d’une semaine de la reprise de la compétition et ce choc ESS-JSK qui polarise d’ores et déjà l’actualité sportive, l’entraîneur en chef de la JSK s’est exprimé à l’issue de la dernière séance d’entraînement précédant le déplacement à Bouira. Wallemme est revenu sur plusieurs questions non sans parler même brièvement de la dernière défaite face au MCA et qui a fait mal au club le plus titré du pays.

Avec un peu de recul, Wallemme regrette les trois points perdus lors du Clasico alors que son équipe avait bien entamé la rencontre en ouvrant le score. Ayant mal géré la suite du match, les Canaris ont concédé une défaite amère qui rend leur mission d’assurer le maintien compliquée. La trêve est venue au bon moment pour permettre aux Kabyles de corriger certaines lacunes et repartir du bon pied afin de réussir un bon coup lors des six prochaines journées qui seront extrêmement difficiles : «Si je reviens un peu en arrière, c’est-à-dire au match du MCA, je pense qu’on a raté une belle occasion de nous assurer une place sur le podium. Pourtant, nous avons ouvert le score malheureusement en défense, nous avons commis beaucoup de fautes individuelles. Actuellement, nous sommes en train d’essayer de remonter la pente car l’urgence est de sauver le club.»

«Avec le retour de tous les joueurs, ça s’améliorera»
A propos de l’absence de quelques joueurs lors de la première partie de la préparation, Wallemme a ajouté : «La reprise de l’entraînement s’est effectuée en l’absence de quelques éléments. Certains étaient visiblement déçus par la défaite face au MCA, alors que d’autres ont eu peur de la réaction des supporters. Nos deux internationaux Doukha et Benlamri ont réintégré le groupe, Ferrahi se soigne et il y a aussi le jeune Meguehout qui est resté pendant quelques jours au chevet de sa mère malade et qui, depuis dimanche soir, travaille en toute sérénité avec ses équipiers. Avec le retour de tous ces joueurs, la situation va s’améliorer et nous allons préparer dans de bonnes conditions cette sortie face à l’ESS prévue le 14 avril.»

«C’est la direction qui tranchera son cas»
Ne voulant pas s’immiscer dans les prérogatives de la direction qui vient de prendre la décision de renvoyer le latéral gauche Zinedine Mekkaoui de l’effectif, à six journées de la fin de saison, Wallemme a confié : «Le cas Mekkaoui est entre les mains de la direction qui est habilitée à statuer sur cette affaire. Pour l’instant, il n’a pas encore donné signe de vie. Sincèrement, j’ignore les raisons exactes de son absence prolongée.» Par ailleurs, Wallemme s’est montré le moins que l’on puisse dire souple envers son latéral gauche en déclarant : «L’absence de Mekkaoui à l’entraînement pourrait s’expliquer par le fait qu’il est toujours affecté par la défaite face au MCA. Ce que je veux dire aussi, c’est qu’il ne faut pas oublier qu’il a été aussi bon et positif pour son équipe dans les moments les plus difficiles, même quand il avait des problèmes de santé.»

«Nous avons prévu un stage bloqué pour préparer l’ESS»
Malgré les moments difficiles que traverse le club kabyle en cette fin de saison, l’entraîneur Wallemme se dit optimiste de voir les joueurs redresser la barre dès la reprise de la compétition, lui qui rassure que l’équipe se porte de mieux en mieux. Un stage de quatre jours est prévu à Bouira et qui durera jusqu’à lundi prochain : «Nous avons prévu un stage bloqué de cinq jours à Bouira pour peaufiner notre préparation, avant de rallier directement Sétif. Nous tenterons de négocier du mieux possible notre match.»

 «C’est normal que les supporters soient exigeants»
Arrivé en Kabylie l’hiver dernier, en succession du Corse Ciccolini, avec comme mission de terminer la saison en beauté, Wallemme savait que sa tâche était difficile, lui qui a hérité d’un club fragilisé, notamment après la mort tragique de l’attaquant Ebossé, s’ajoutent à cela les lourdes sanctions infligées par la LFP et la CAF. Wallemme, qui comprend l’inquiétude des supporters, dira à ce propos : «C’est tout à fait normal et légitime que les supporters de la JSK soient exigeants parce qu’ils sont très attachés à leur équipe. Ils font partie intégrante du club qui est en ce moment en difficulté. La JSK compte sur un public merveilleux qui a démontré qu’on peut compter sur lui pour tirer le club vers le haut et terminer la saison en haut du tableau.»

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
12 queries in 0,081 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5