La femme doit participer au processus de développement national

dimanche 9 octobre 2016 à 22:18
Source de l'article : Www.aps.dz

BISKRA – La femme algérienne doit participer au processus de développement national et promouvoir l’entrepreneuriat au féminin, a estimé dimanche à Biskra la ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Mounia Meslem.

Intervenant à l’ouverture d’une rencontre régionale de sensibilisation sur l’entrepreneuriat féminin tenue au siège de la wilaya, la ministre a indiqué que le développement local et l’économie nationale nécessitent la promotion de l’esprit d’entrepreneuriat et de l’entreprise notamment chez les femmes.

Elle a ajouté, à ce propos, que cette promotion est en mesure de valoriser les potentialités économiques des régions, soulignant que cette rencontre régionale est organisée, après l’annonce de la tenue prochainement d’un séminaire national sur la dynamique que peut créer le monde de l’entrepreneuriat.

Cette rencontre, a ajouté la ministre, s’inscrit dans le cadre d’une série de rencontres similaires prévues à travers le pays et qui vise à « repérer » toute femme porteuse de projets qui ambitionne de le concrétiser sur le terrain conformément aux exigences « d’une économie diversifiée ».

L’itinéraire tracé dans le cadre de ces rencontres régionales de sensibilisation verra l’organisation de concours nationaux et de sessions de formation pour consolider les compétences, des campagnes d’information et de communication pour capter le maximum de contributions et une rencontre nationale pour l’adoption d’un plan national de travail pour le développement de l’entrepreneuriat féminin, a souligné la ministre.

En marge de cette rencontre régionale de sensibilisation sur l’entrepreneuriat féminin, Mounia Meslem a procédé à la distribution d’un quota de chaises roulantes et de motos destinées aux personnes aux besoins spécifiques.

Des chèques ont été également remis aux bénéficiaires de crédits accordés par l’Agence nationale de gestion des microcrédits (ANGEM) et 5 bus de transports scolaires ont été ainsi remis aux communes de Besbès, El Feidh, Lioua et Doucen.

La ministre a annoncé, au cours d’une conférence de presse, l’ouverture de 400 classes pédagogiques intégrées à l’échelle nationale au profit des personnes aux besoins spécifiques et la nomination de plus de 300 directeurs de centres spécialisés, en plus de l’élimination de 15.000 bénéficiaires illégaux des différentes listes d’allocations accordées par le ministère.

Mme Meslem avait entamé sa visite de travail dans la wilaya en présidant une cérémonie ayant réuni autour des différentes activités sportives des personnes aux besoins spécifiques, avant d’inspecter la crèche « El Ahlèm », le centre psychopédagogique pour enfants handicapés mentaux et l’établissement pour enfance assistée.

La ministre a également visité une entreprise privée dont 30% de ses effectifs sont des personnes aux besoins spécifiques. Sur place, Mme Meslem a salué l’initiative qui reflète, a-t-elle considéré, « l’entreprise citoyenne » chez les industriels.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
15 queries in 0,466 seconds.