L’auteur a recensé plus de 250 personnalités ayant combattu pour la cause nationale: Ces Algériens d’origine européenne et juive durant la guerre

jeudi 24 novembre 2016 à 11:34
Source de l'article : Liberte-algerie.com

Frères et compagnons. Dictionnaire biographique d’Algériens d’origine européenne et juive, et la guerre de libération (1954-1962) de Rachid Khettab vient d’être publié aux éditions dar Khettab.

Les éditions Dar Khettab viennent de rééditer un dictionnaire fort intéressant sur des personnalités qui ont marqué par leur courage et dévouement l’histoire du pays. Ayant épousé la cause nationale au détriment de leur confort et de leur rang social, ces hommes et ces femmes se sont battus pour leurs idéaux et convictions aux côtés des moudjahidine, pour voir une Algérie libre et indépendante.

Frères et compagnons. Dictionnaire biographique d’Algériens d’origine européenne et juive, et la guerre de libération (1954-1962) est l’intitulé de cet ouvrage de 413 pages, réalisé par l’auteur et sociologue Rachid Khettab. Édité une première fois en 2012, à travers cette nouvelle version parue en 2016, l’auteur a voulu présenter dans cette nouvelle édition “revue et augmentée de nouvelles biographies et de nouvelles notices que nous avons recueillies depuis la 1re parution”, est-il mentionné dans le livre. Et d’indiquer : “La structure d’ensemble de ce dictionnaire ne se trouve pas modifiée, nous avons uniquement introduit de nouveaux noms que nous avons omis lors de la précédente. Nous avons par ailleurs procéder à la rectification des erreurs qui ont été signalées par les lecteurs.”

À propos de cette publication, l’objectif de cet ouvrage est de “lever la confusion entre les soutiens internationaux à la lutte de libération nationale algérienne, objet d’une autre recension, Les amis des frères, et le soutien d’une frange de la population vivant en Algérie”. Rachid Khettab a voulu également rendre hommage à ces personnalités qui se sont impliquées et ayant combattu aux côtés de leurs “frères” et “sœurs” d’origine musulmane et arabo-berbère.

Très consciencieux dans ce travail de recherche, l’auteur a recensé plus de 250 personnes connues et d’autres moins connues. Classés par ordre alphabétique, on retrouve les biographies de ces personnages (lieu de naissance, situation familiale), leur apport à la guerre de libération nationale et l’impact de leur “détermination” sur le système colonial.
On peut citer notamment Georges Acampora (1926-2012), fils de pêcheur espagnol, communiste et syndicaliste, il était membre des combattants de la libération (CDL).

En 1956, il faisait partie du groupe armé qui avait attaqué le commissariat de police d’El-Mouradia, à l’aide d’une arme récupérée du lot détourné par Henri Maillot. On retrouve dans ce dictionnaire d’autres noms, tels qu’Azoulay André, militant à l’Union des jeunesses démocratiques d’Algérie (1943-1945). Par la suite, il travaille comme journaliste à Alger Républicain, où il signait ses articles sous le pseudonyme de “Samson”.

Zoulay était partisan d’une nation algérienne sans distinction de race, d’origine ou de religion. Il est cité également le couple Pierre et Claudine Chaulet, Alice Cherki, Henri Maillot, Frantz Fanon, Maurice Audin…

Outre ces biographies, cet ouvrage est appuyé par des photos d’archives en noir et blanc, des textes historiques et documents, et des lettres représentatives d’un soutien et d’une implication, à l’exemple de la lettre de Jean Sénac “Lettre à un jeune Français d’Algérie” (1956) et celle de Frantz Fanon “Lettre à un Français”.

Cet ouvrage est un bel hommage que rend Rachid Khettab à ces personnalités étrangères à l’Algérie “qui s’engagèrent aux côtés du peuple algérien dans une perspective de morale et de justice humaine face à une situation d’injustice et de domination coloniale”.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
23 queries in 0,635 seconds.