39e festival international du cinéma méditerranéen de montpellier : “La jeune garde du 7e art algérien à l’honneur”

mercredi 11 octobre 2017 à 14:45
Source de l'article : Liberte-algerie.com

Dans le cadre du 39e Festival international du cinéma méditerranéen de Montpellier (Cinémed), qui se déroulera du 20 au 28 octobre, l’Algérie sera à l’honneur pour cette édition. À ce propos, Christophe Leparc, directeur du festival Cinémed, a souligné dans l’éditorial du dossier de presse qu’“après la Grèce, le Portugal, la Tunisie, c’est à l’Algérie qu’il donne la parole en recevant la jeune garde du cinéma en pleine effervescence qui explose sur la scène internationale”. “Malgré les difficultés rencontrées pour le faire, une farouche volonté de création dont nombreux viendront témoigner en proposant leurs œuvres et des rencontres, constats et révélations d’un pays en mouvement”, a-t-il précisé. Parmi les réalisateurs qui seront présents à cet évènement pour présenter leurs films, on peut citer : Lyes Salem, Karim Moussaoui, Hassan Ferhani, Djamel Kerkar, Sofia Djama et Mohamed Yergui. À cette occasion, le public aura le loisir de découvrir quinze œuvres entre courts et longs-métrages, et documentaires qui racontent l’Algérie contemporaine. Parmi la sélection on retrouve En attenant les hirondelles, L’Oranais, Dans ma tête un rond-point, Je te promets, Mollement un samedi matin, Atlal…À noter également que le festival honorera Merzak Allouache, et ce “en revisitant sa prolifique carrière”. À cet effet, seront projetés, notamment Enquête au paradis, Madame Courage, Chouchou, le film culte Omar Gatlato…Outre les projections, les invités du festival animeront une table ronde autour du 7e art algérien, est-il précisé dans le dossier de presse.
Concernant la programmation de cette édition, Cinémed présentera pas moins de 200 films, en avant-première, en compétition et hors compète. Pour la sélection officielle dans les catégories longs-métrage (le grand prix Antigone d’or, le jury sera présidé par la comédienne Aure Atika), et courts-métrages, documentaires, et regards d’Occitanie,  seront aussi proposés des films de Palestine, France, Italie, Serbie, Tunisie, Turquie, Espagne… Il y aura également des ciné-concerts, Cinémed des enfants, les trésors de la cinémathèque française, et copies restaurées.
Le Festival international du cinéma méditerranéen de Montpellier (Cinémed), est selon son directeur “une invitation à la fête, surtout au dialogue interculturel d’un territoire par définition en mouvance : être à l’écoute de ses protagonistes, c’est en cerner les enjeux non seulement artistiques mais politiques et sociologiques”. Cette édition qui rend honneur à “la jeune garde du cinéma algérien”, démontre une fois de plus que la nouvelle vague de réalisateurs, qui a réussi à s’imposer grâce à son talent et son travail, est particulièrement applaudie à l’étranger, et devient une référence dans les pays d’Afrique mais reste complètement marginalisée par les tenants de la culture, qui préfèrent investir sur des navets !

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
47 queries in 19,639 seconds.