Tebboune: Aucune difficulté de financement dans le secteur de l’habitat.

vendredi 14 octobre 2016 à 21:14
Source de l'article : Dknews-dz.com

Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelmadjid Tebboune, a réfuté jeudi à Alger l’existence de difficultés de financement des projets de logement, notamment selon la formule de location-vente (AADL).

« Les engagements du secteur de l’habitat à l’égard des citoyens découlent des instructions du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, et du Premier ministre, Abdelmalek Sellal, pour mettre les projets du secteur à l’abri des répercussions du recul des recettes financières du pays », a précisé M. Tebboune dans une déclaration à la presse en marge d’une séance de questions orales au Conseil de la nation.

Plus de 920.000 logements, toutes formules confondues, sont en cours de réalisation à travers le territoire national et aucun projet n’a rencontré de difficultés de financement à ce jour, a-t-il affirmé.

Le ministre a dénoncé la « campagne tendancieuse » menée par certaines parties qui mettent en doute les capacités de financement des projets programmés dans le secteur de l’habitat.

« Qu’on le veuille ou non, les projets de logement ont apporté de la sérénité aux citoyens », a-t-il dit, ajoutant que « les citoyens ne se laissent plus berner par la désinformation, car la cadence de réalisation des logements est claire pour tous ».

Nous savons qui est derrière les sit-in organisés ça et là. Ce ne sont pas les citoyens car ces derniers savent qu’ils ont affaire à des hommes qui tiennent leurs promesses », a ajouté m. Tebboune.

Pour le ministre, la crise du logement en Algérie est en voie de règlement.

Face aux campagnes visant à semer le doute, M. Tebboune a tenu à rassurer les citoyens que les projets ne s’arrêteront pas quelle que soit la source de financement. L’important est que les projets se poursuivent, a-t-il dit.

Concernant le non- respect des délais de réalisation dans certains chantiers, le ministre a estimé qu’un retard de quelques mois est « normal » lorsqu’il est dû à des facteurs exogènes comme la météo, mais les entreprises de réalisation, a-t-il ajouté, savent que tout retard les expose à des peines pécuniaires.

« Ce qui est sûr, c’est que nous ne ménageons aucun effort pour maîtriser les délais », a soutenu le ministre, assurant que « la longue attente avant de recevoir les clés fait désormais partie du passé ».

Hausse de 23% des prix des logements AADL 2

Par ailleurs, M. Tebboune a indiqué qu’il avait été convenu, avec le ministère des finances, après de longues négociations de près de neuf mois, d’augmenter de 23% les prix des logements location-vente d’AADL pour les souscripteurs inscrits par Internet en 2013 (AADL 2).

Cette hausse sera appliquée aux mensualités qui seront payées par les souscripteurs, après la réception de leur logement et non lors du paiement des quatre tranches, a précisé M. Tebboune.

Quant au calendrier de convocation des souscripteurs, le ministre a affirmé que « l’opération se déroule progressivement, suivant les capacités du système informatique de l’AADL qui ne ménage aucun effort, à travers le traitement informatique de plus de 450.000 dossiers ».

Il s’est engagé à finaliser l’opération de distribution des logements AADL aux souscripteurs de 2001-2002 fin 2016 ou début 2017.

Parallèlement, l’opération de distribution des logements AADL 2 se poursuit dans les wilayas qui ne sont pas concernées par le programme AADL 1.

A Alger, la détermination des dates de convocation des souscripteurs de l’AADL 2 en vue de payer la deuxième tranche reste tributaire des moyens organisationnels de l’AADL.

« Alger compte plus de 160.000 souscripteurs (programmes AADL 1 et 2). Les dates de paiement seront fixées suivant les moyens de l’AADL. Il n’y a aucune mauvaise volonté », a-t-il dit.

Dans la capitale, 120.000 logements de type location-vente sont en cours de réalisation. Après la distribution de tous les logements des souscripteurs du programme AADL 2001-2002, le surplus de logement sera affecté aux souscripteurs d’AADL 2.

En répondant aux questions orales du Conseil de la Nation, le ministre a annoncé la mise en place d’une commission d’enquête au niveau du ministère pour connaître les principales raisons des retards accusés dans la réalisation de certaines structures publiques dans la wilaya de Bechar et les modes d’octroi des marchés ».

Concernant les projets de logement réalisés près des carrières dans la même wilaya qui menacent la vie et la sécurité des citoyens, M. Tebboune a indiqué que l’assiette avait été attribuée par les autorités locales, se disant prêt à remédier à cette situation, en cas de disponibilité d’autres biens fonciers.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
33 queries in 0,441 seconds.