Education : Un club vert dans chaque établissement.

vendredi 28 octobre 2016 à 18:36
Source de l'article : Elmoudjahid.com

La création d’un club vert dans chaque établissement scolaire est en mesure de sensibiliser les jeunes quant à l’importance de préserver l’environnement, a indiqué, mardi à Jijel, le conservateur des Forêts, en marge des festivités de la journée nationale de l’Arbre, célébrée annuellement le 25 octobre. La mise en place de telles structures de proximité permettra aux jeunes d’évaluer la portée de l’arbre et de l’environnement, a précisé M. Smain Kedia.

Le travail de sensibilisation est éminemment important dans la mesure où il permet de préparer le citoyen de demain pour la préservation et la sauvegarde du patrimoine forestier, a souligné ce responsable.
Le la a été donné mardi au niveau du collège d’enseignement moyen (CEM) Mohamed Benyahia, mitoyen du lycée Kaoula Tounes et de l’école primaire Rachid Benchouieb, où les jeunes potaches ont été conviés à la mise en terre de plants d’arbres de différentes espèces d’ornementation (washingtonia, saule pleureur, rosier, à), a-t-on constaté.

Au niveau d’un espace de forme triangulaire, près de 150 plants ont été plantés, alors que juste à côté dans un jardin public, des jeunes ont procédé à l’élagage et au nettoyage des lieux. Cette opération qui a concerné les cinq circonscriptions forestières de la région a été marquée par la participation de plusieurs partenaires, dont l’Environnement, le parc national de Taza, l’Education nationale, l’Entreprise d’aménagement et de génie rural (EAGR).

Au total, 3.500 plants provenant de la pépinière de Kissir (ouest) seront mis en terre dans 22 communes, à l’occasion de cette journée nationale, selon l’administration locale des Forêts.
Avant de procéder symboliquement à la mise en terre de deux plants, le wali, Larbi Merzoug, a reçu des explications sur le programme de reboisement initié par la conservation des Forêts dont les prévisions font état de la mise en terre, pour la campagne 2016 û 2017, de pas moins de 79.950 arbrisseaux. Pour rappel, les incendies de forêts ont, selon des statistiques de la direction générale des Forêts, ravagé, depuis juin dernier, un total de 875 hectares sur un ensemble de 13.600 hectares à l’échelle nationale.

En matière de protection de l’environnement, des actions concrètes ont été entamées sur place avec la réalisation de notamment de trois centres intercommunaux d’enfouissement technique (CET) respectivement à Jijel, Taher et El Milia, a-t-on appris auprès de la direction de wilaya de l’Environnement. Un quatrième CET est « en gestation » dans la région de Chekfa qui requiert une assiette de dix hectares, a confié à l’APS, Derradji Belloum Alkama, directeur de l’Environnement.

Considéré comme cheval de bataille du secteur de l’Environnement, le tri sélectif et le mode de récupération ainsi que la chaine afférente fait ses premiers pas au niveau des trois CET de la région, avec en point de mire la récupération et la valorisation des déchets qui constitue une source de financement sans recours aux ressources naturelles, a encore souligné ce responsable. Un centre de dépôt de gravats pour finir avec le problème de prolifération anarchique de ces matériaux hétéroclites a été créé au niveau du lieu-dit 14ème km, entre les localités et Kaous et Texenna.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
20 queries in 0,433 seconds.