Alimentation en eau potable de la wilaya d’Alger : Le barrage de Taksebt coupe les vannes.

samedi 19 novembre 2016 à 17:10
Source de l'article : Lecourrier-dalgerie.com

Pas d’eau pour la wilaya d’Alger provenant du barrage de Taksebt, dans la wilaya de Tizi Ouzou, et ce, à partir du mercredi prochain, a annoncé le directeur local des ressources en eaux de la wilaya de Tizi-Ouzou, Rachid Hameg. En effet, cette situation est principalement due à la baisse enregistrée au niveau de sa réserve d’eau estimée à 61 millions de m³. Un taux qualifié de plus bas depuis la mise en service de cette infrastructure hydraulique en 2007.

Le peu de pluie enregistrée durant les six derniers mois a été le facteur principal derrière cette baisse. Du fait, la rupture d’eau représente une solution permettant d’économiser 200 000 m³ d’eau potable par jour, selon Rachid Hameg. Le barrage de Taksebt, situé à la wilaya de Tizi Ouzou n’est, malheureusement pas dans la mesure de subvenir aux besoins de la wilaya d’Alger, en matière de d’alimentation en eau potable (AEP). En effet, la quantité des pluies enregistrée, ces derniers jours, n’était pas assez suffisante pour remettre à niveau la réserve en eau de ce barrage.

Par conséquent, cette réserve a enregistré une baisse sans précédant, avoisinant les 61 millions de m³. Selon les responsables du barrage de Taksebt, les quantités de pluie enregistrée récemment, n’ont servi qu’à arroser les terres situées aux bords du barrage, tandis que la remise à niveau du barrage exige des quantités supérieures à celles reçues récemment. Situé dans la région d’Oued Aissi à la sortie est de la wilaya de Tizi Ouzou, le barrage de Taksebt compte essentiellement sur les eaux des pluies saisonnières ainsi que celles des fentes de neiges qui s’accumulent sur les montagnes du Djurdjura. Alors que la saison des pluies a bel et bien débuté, les apports en eaux laissent, à présent, à désirer. Du fait, si cette situation perdure, elle risque de provoquer une crise d’eau potable, d’ici les mois à venir.

Le barrage de Taksebt représente un trésor aquatique pour la région du nord de l’Algérie.
Cette infrastructure hydrique qui s’étend sur une surface de 550 ha, se trouve à 10 km à l’est de la ville de Tizi Ouzou. Sa réalisation a coûté une enveloppe financière de 540 millions d’euros, pour être officiellement opérationnel à partir du 5 juillet 2007. Ce barrage est, principalement alimenté par les eaux de pluie, de la fonte du manteau neigeux du Djurdjura et des eaux usées du grand bassin collecteur. Il comprend une station de traitement, une station de pompage, des tunnels dont une canalisation de 95 km permettant le transfert de 150 millions m³ par an.

Toutefois, le ministère des Ressources en eau et de l’Environnement (Mree) a conçu des interconnexions entre les différents systèmes d’alimentation en eau potable, dans le cadre de la solidarité hydrique, pour permettre aux régions ayant emmagasiné des quantités considérables d’eau de venir au secours des régions qui subissent un stress hydrique.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
16 queries in 0,415 seconds.