LunarGlide+ 6 Nike
Dimanche 15 novembre à 4:10
Algérie – Egypte en barrage au Soudan le 18 novembre

Algérie   Egypte en barrage au Soudan le 18 novembre

Grâce à deux buts inscrits aux extrémités de la rencontre, l’Egypte, qui a rattrapé son retard sur l’Algérie au classement, s’octroie le droit de jouer un dernier match d’appui en vue d’une qualification au Mondial sud-africain. Un 3e acte qui aura lieu mercredi au Soudan.

Coup de tonnerre au Caire ! Grâce à un 2e but dans les ultimes secondes de la partie signée Abou Trika (96e !), l’Egypte pousse l’Algérie à un 3e match, d’appui, en vue de la Coupe du Monde (2-0). Complètement inhibée par l’enjeu monstre de cette ultime rencontre, l’Algérie manquait complètement son entame de match. A la réception d’une longue transversale, Zaki s’y prenait à deux fois pour mettre les siens sur de bons rails (1-0, 2e). Poussés par la ferveur des 80.000 spectateurs du stade du Caire, les Pharaons tentaient d’enfoncer le clou dans la foulée. Pris de panique, Mansouri, totalement invisible, repoussait sur le montant droit de Gaouaoui un coup-franc de Hassan (35e). Un énième avertissement qui libérait quelque peu les Fennecs. Plus entreprenants et moins fébriles lorsqu’il fallait poser le pied sur le ballon, les coéquipiers de Ziani retrouvaient des couleurs. Yahia, tout juste avant la pause, caressait même l’égalisation sur une frappe en déséquilibre (47e).

Aboutrika, ce sauveur
La reprise ne voyait pas de grands changements. Dominateurs, les Egyptiens butaient encore et toujours sur un bloc équipe algérien imperméable. Et l’entrée de Bezazz à la place de Matmour en début de période confortait un peu plus la tendance. Bien repliée, l’Algérie restait toutefois imprévisible en contre. Parti dans le dos de la défense, Saïfi voyait son astucieux lob détourné miraculeusement par la main ferme de Hadary (56e). Plus les minutes passaient et plus l’Egypte devenait brouillonne. Tout le contraire de Verts de plus en plus solides derrière. Une solidité mise à rude épreuve sur une tête à bout portant de Mohamedy sur corner repoussée par un Gaouaoui «on fire» (80e). Mais à force de faire le siège du but adverse, ce qui devait arriver arriva. On jouait la dernière minute du temps additionnel lorsque Aboutrika, étrangement seul dans la surface, s’élevait plus haut que la défense adverse et smashait un coup de tête imparable (2-0, 96e). Un but coup de poignard qui obligera l’Algérie, virtuellement qualifiée pendant 95 minutes, à disputer un 3e et dernier match face au même adversaire.

Dans l’ombre de ce terrible choc, l’autre rencontre du groupe mettant aux prises le Rwanda à la Zambie aura accouché d’un score nul et vierge permettant aux Chipolopolo de décrocher le précieux sésame pour l’Angola (0-0).

par Nizar Hanini, le 14-11-2009

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source

articles similaires Algérie360
articles similaires Algérie360

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook