Beach-volley/Championnat d’Afrique: les garçons qualifiés au Mondial, les filles passeront par les barrages

mardi 24 avril 2018 à 21:27
Source de l'article : Www.aps.dz

La paire algérienne de beach-volley, composée de Ayoub Hamadèche et Farouk Tizit s’est qualifiée pour la phase finale du Championnat du Monde U19, prévue à Nanjing en Chine en juillet prochain, après la 5è place obtenue au Championnat d’Afrique des nations de la catégorie qui s’est achevé, lundi à Kinshasa (RD Congo).

Les filles devront passer en revanche par les matchs barrages pour espérer une qualification aux Mondiaux de Chine l’été prochain, après leur 6è position.

Le duo Hamadèche-Tizit a terminé le 1er tour du Championnat d’Afrique en 3è position du groupe A, derrière le Mozambique (1er) et l’Egypte (second) et devant la Tunisie et la RD Congo. Durant ce tour, la paire algérienne a signé deux victoires devant la RD Congo 2-1 et la Tunisie 2-1, contre deux défaites (2-0) contre le Mozambique, vainqueur du tournoi, et (2-1) devant l’Egypte (1/2 finaliste).

Le groupe B, composé de l’Afrique du Sud, du Maroc, du Cameroun, du Congo et du Soudan, a permis aux Sud-africains (1ers) et aux Marocains (2es) de passer au carré d’As.

Les équipes classées, respectivement, en 3è et 4è positions dans les deux groupes, se sont retrouvées au second tour, pour la dernière place qualificative aux Mondiaux de Chine.

L’Algérie a domine le Cameroun (4è du groupe B) (2-0), puis la Tunisie (2-0).

Le titre africain est revenu au Champion en titre, le Mozambique, vainqueur en finale de l’Afrique du Sud 2-1 , alors que la 3e position a été remportée par l’Egypte contre le Maroc (2-0).

Chez les filles, la paire algérienne Boulensar Sonia- Bemebarek Cérine s’est contentée d’une 6è place, après sa défaite devant le Cameroun (2-1), pour le compte de la 5è place qualificative au Championnat du Monde. Mais, selon la page Facebook de la Confédération africaine de volley-ball (CAVB), en plus des cinq premiers qualifiés par groupes, les équipes classées de la 6è à la 9è position auront la chance de jouer des matchs barrages de qualification pour le rendez-vous de Chine.

Lors du premier tour, les représentantes algériennes ont terminé à la 3è place du groupe A, composé aussi de l’Egypte (vainqueur du tournoi) et la RD Congo (pays hôte).

La paire Boulensar-Benmebarek a perdu ses deux matchs face à la RD Congo- 2-1 et l’Egypte 2-0.

Dans le groupe B, la première place est revenue au Mozambique, vainqueur de tous ses matchs, suivi du Maroc. Le Cameroun a pris la 3è position devant le Soudan.

Le sacre final est revenu à l’Egypte vainqueur de la RD Congo 2-1 alors que la 3è place est décrochée par le Mozambique devant le Maroc.

La cinquième place qualificative a été gagnée par le Cameroun qui s’est défait de l’Algérie sur le score de 2 à 1.

L’entraineur national des garçons, Badreddine Boutefnouchet s’est réjoui de la qualification des garçons et de la prestation des filles, malgré les conditions climatiques difficiles.

 » Nous sommes satisfaits de la prestation de nos très jeunes athlètes qui sont encore cadets et cadettes. Notre objectif au départ, consistait à donner la chance à nos équipes de se frotter aux Africains qu’ils pourraient retrouver aux prochains jeux Africains de la Jeunesse d’Alger.

Le championnat constituait également une occasion de nous situer par rapport au niveau africain, afin d’arrêter notre stratégie de travail », a déclaré Boutefnouchet, estimant que le rendez-vous de Kinshasa était un bon test d’évaluation pour les deux équipes nationales.

Interrogé sur le niveau de la compétition, l’entraineur national l’a qualifié de « bon », avec l’émergence du Mozambique chez les garçons (champion d’Afrique en titre) et l’Egypte.

 » La compétition était dans l’ensemble bonne, elle nous a permis d’évaluer nos joueurs et voir l’évolution et le niveau des autres sélections. Chez les garçons, le niveau des équipes est très proche. Par contre, chez les filles, la condition physique a fait la différence, surtout pour notre équipe qui a aussi souffert de la chaleur suffocante », a expliqué Boutefnouchet qui a dirigé l’équipe en l’absence de l’entraineur national des garçons, Mohamed El Hachemi.

Enfin, l’entraineur algérien estime qu’un long travail attend son équipe en vue des prochaines échéances notamment les JAJ2018 qui seraient qualificatifs aux Jeux Olympiques de la jeunesse (JOJ-2018) en Argentine.

 » Notre tache s’annonce difficile et le temps presse. Le plus important est d’offrir à nos différentes paires des matchs d’application d’un niveau assez relevé, pour leur permettre de s’aguerrir davantage. En plus, nous favoriserons le travail collectif et commun entre les garçons et filles, afin d’améliorer la cohésion et la cohérence dans le jeu », a conclu Boutefnouchet.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
25 queries in 0,199 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5