Usine Emin Auto/JAC Le premier camion en février 2017

mercredi 9 novembre 2016 à 15:22
Source de l'article : Lesoirdalgerie.com

Le projet d’usine d’assemblage de camions de marque JAC que prévoit de réaliser le groupe Emin Auto, en partenariat avec le constructeur chinois, entame la dernière ligne droite.
Domiciliée dans la commune de Tamazougha, wilaya de Aïn Témouchent, cette usine dispose d’une capacité de production qui débute à 10 000 unités pour la 1re année pour atteindre au bout du 5e exercice le niveau de 50 000 véhicules par an.
Les travaux, selon une source proche du concessionnaire, avancent à un rythme satisfaisant et le premier camion assemblé est d’ores et déjà attendu pour le début du mois de février 2017. La phase d’installation des équipements bat actuellement son plein et notre interlocuteur précise que les premiers essais sont prévus pour le mois de décembre prochain.
Deux modèles sont au programme de production du projet de JAC et Emin Auto. Deux nouveautés du constructeur, en l’occurrence le JAC 1040 S, un camion de moyen tonnage adapté aux attentes des clients et qui enregistre des volumes de vente importants, et le tout nouveau Bosseur, une camionnette au design clairement inspiré de références du segment en Algérie. Il faut préciser que ces deux modèles se déclineront en différentes versions pour des applications professionnelles multiples et variées. On apprend par ailleurs que la production de cette unité sera naturellement destinée à la satisfaction des besoins du marché national mais aussi pour l’exportation vers les pays de la région et de l’Afrique dès la 3e année d’activité avec des volumes qui atteindront les 30 000 unités/an.
Parallèlement à ces préparatifs de lancement, des opérations de recrutement et de formation sont effectuées pour doter l’unité des compétences à même d’assurer son bon fonctionnement.
On annonce 270 nouveaux emplois pour la première année et 450 au fur à mesure de la montée en cadence.
Une académie est par ailleurs prévue pour la formation des personnels de différentes spécialités, exécution, production, technique, marketing, commercial, maintenance, et ce, grâce au concours du constructeur qui entend mettre à la disposition de la partie algérienne son savoir-faire et son expertise.
Le montant global de l’investissement avoisine les 14 milliards de dinars, soit 128 millions de dollars.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
24 queries in 0,598 seconds.