Journée nationale de l’artisan: Le savoir-faire, la créativité et la conservation du patrimoine primés.

vendredi 11 novembre 2016 à 16:37
Source de l'article : Horizons-dz.com

Nouri a remercié les artisans et les artisanes pour « les efforts consentis et le savoir-faire ayant permis de façonner des pièces magnifiques représentant l’approche civilisationnelle grandiose de cette nation ».

« L’Algérie ne peut se développer économiquement si elle n’accorde pas aux métiers l’importance qui leur sied, et ce, à travers la création de petites et moyennes entreprises. Sachant que notre pays connaît un énorme déficit dans plusieurs métiers et spécialités », c’est ce qu’a affirmé le ministre de l’Aménagement du territoire, du Tourisme et de l’Artisanat, Abdelouahab Nouri, hier, lors de la célébration de la Journée nationale de l’artisan, à l’hôtel El Aurassi.

Intervenant lors de cette commémoration en présence des ministres de la Culture, Azzedine Mihoubi, de la Formation et de l’Enseignement professionnels, Mohamed Mebarki, de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Conditions de la femme, Mounia Meslem, et de la ministre chargée de l’Artisanat, Aïcha Tagabou, et de l’ambassadeur du Brésil en Algérie, Nouri a souligné l’importance de faire revivre les métiers artisanaux. Il dira que « nous avons tous suivi les déplacements du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, et ses sorties sur le terrain où, à chaque fois, il rappelle aux responsables la nécessité de former une main-d’œuvre qualifiée pour répondre aux besoins, sans cesse, croissants du pays ».

Il a également mis en exergue « les moyens humains et matériels consacrés par l’Etat à la formation professionnelle et son apport dans la préparation de la ressource humaine qualifiée, capable d’accompagner le développement que connaît le pays ». Au terme de son allocution, Nouri a remercié les artisans et les artisanes pour « les efforts consentis et le savoir-faire ayant permis de façonner des pièces magnifiques représentant l’approche civilisationnelle grandiose de cette nation ». Le ministre a, à ce titre, rappelé que « notre pays doit être fier pour ce qu’il a donné au patrimoine mondial ».

Aïcha Tagabou a, de son côté, mis en avant l’importance de « ce secteur qui crée la richesse ». Elle appellera à mettre en place des mécanismes susceptibles d’assurer l’écoulement des produits du patrimoine, de sorte à encourager les artisans à pérenniser leur métier. Le président de la Chambre nationale de l’artisanat et des métiers (Cnam), Madani Chekhchoukh, a, pour sa part, mis en évidence l’importance de l’institution d’une journée dédiée à « des personnes ayant marqué l’histoire en façonnant des fusils pour les moudjahidine ». Il a invité les pouvoirs publics à « réviser les textes de loi régissant le secteur, notamment le décret 96-01, et faire participer les artisans à l’élaboration de nouveaux textes et à les fructifier ».

Lors de cette cérémonie de célébration de la Journée nationale de l’artisan, trois artisans émérites, en l’occurrence Hacène Menouar de Tipasa (ébénisterie), Arezki Khendriche de Bouira (poterie) et Rokia Benkrima d’Ouargla (tissage), ont été distingués. Des cadeaux symboliques ont été offerts par les artisans au ministre du Tourisme, à la ministre chargée de l’Artisanat et au wali d’Alger, Abdelkader Zoukh.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
22 queries in 0,537 seconds.