Il réunira le bureau politique du FLN ce mercredi Ould Abbès défend ses prérogatives

lundi 24 octobre 2016 à 20:33
Source de l'article : Lejourdalgerie.com

Le nouveau secrétaire général du Front de libération nationale, Djamel Ould Abbès, présidera demain une réunion du bureau politique au siège central du parti à Hydra. Il s’agit de sa première activité organique après sa nomination à la tête de cette formation politique, samedi dernier, après le départ de Amar Saadani.

Ould Abbès va continuer à travailler avec la même composante du bureau politique héritée du temps de Saadani, ce qui explique que le nouveau Sg du FLN ne veut pas se faire des ennemis et des mécontents au sein du parti.


Le communiqué du parti portant convocation d’une réunion du bureau politique ne donne pas de détail sur l’ordre du jour mais à revenir sur ses premières déclarations dont celles tenues dimanche en marge d’une visite au domicile du militant Mourad Boukechoura à Rais Hamidou (Alger), qui a abrité la réunion des «Six» historiques qui ont décidé le déclenchement du 1er Novembre 54. Le nouveau Sg du vieux parti se donne comme priorité la préparation des élections législatives d’avril 2017 et les présidentielles de 2019.

«Les priorités sont l’action sur le terrain pour la préparation des prochaines législatives et la préservation de la place de pionnier du FLN», a indiqué Ould Abbès. A cette occasion, il a appelé les militants à renforcer les rangs du parti en prévision des prochaines échéances. «Personne ne sera exclu ou marginalisé», a-t-il affirmé avant d’ajouter : «notre dénominateur commun est le programme du président de la République Abdelaziz Bouteflika».

Ould Abbès s’adresse «aux anciens responsables du parti, aux moudjahidine, aux fils de chouhada et aux fils de moudjahidine à rejoindre le parti» qui est «une grande maison» selon ses propos.

«Pour être fort en 2017, on doit unir les rangs car rien ne nous sépare. Le ciment, le point commun, c’est le programme du président. Les portes sont ouvertes sans exclusive et sans condition», a-t-il insisté.

Ainsi, Ould Abbès veut unifier les rangs de son parti. «La priorité du moment est l’unification du parti», a-t-il déclaré samedi lors de son intervention à l’issue de la réunion du comité central.

«Je suis disponible et prêt à écouter toutes les parties et tous les militants, à condition qu’ils se conforment au programme du parti qui stipule le soutien au président de la République et à son programme», a-t-il précisé.

Rassembler les opposants est une mission qui s’annonce difficile d’autant que ces derniers veulent un congrès extraordinaire d’une année pour l’élection d’un Sg du FLN, une approche défendue par les redresseurs dont le coordinateur et Abdelkrim Abada, alors que Ould Abbès se proclame secrétaire général qui jouit de toutes les prérogatives.

Et pour le cas du groupe Belayat, ce dernier ne reconnait que le président Bouteflika comme président du parti et ne reconnait pas le 10e congrès qui a vu l’élection de Amar Saadani comme Sg du parti.

Cependant, avec les enjeux de l’étape actuelle notamment ceux des élections de 2017, on ne sait pas si les opposants feront des concessions au moins pour assurer une réussite du parti lors de ces échéances.


En réponse à une question sur un éventuel soutien au président Bouteflika pour un cinquième mandat lors des présidentielles de 2019, il dira : «ce qui nous lie avec le président c’est la fidélité», ajoutant : «attendez une importante annonce pour bientôt».

S’agissant de savoir s’il a reçu une lettre de félicitations de la part du président après sa désignation à la tête du parti en remplacement d’Amar Saâdani, Djamel Ould Abbès dira préférer ne pas répondre à cette question.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
20 queries in 0,526 seconds.