Front social : Les «rappelés du service national» veulent une association.

samedi 5 novembre 2016 à 11:54
Source de l'article : Reporters.dz

L’Instance nationale pour la défense des droits des rappelés du service national 1995-1999 a décidé de fédérer l’ensemble des rappelés au sein d’une organisation et d’introduire auprès du ministère de l’Intérieur une demande d’agrément. Cette décision fait partie des principales résolutions adoptées lors d’un congrès national ayant réuni, le week-end dernier à Tizi Ouzou, quelque 250 délégués d’une trentaine de wilayas.

«Nous avons opté pour la création d’une organisation légalement reconnue. Une délégation va bientôt être dépêchée auprès du ministère de l’Intérieur pour étudier les modalités et la faisabilité de la constitution d’une association», a déclaré au sortir du conclave Mohamed Saidoun, coordinateur national de ce mouvement. Aussi, M. Saidoun explique que la constitution d’une association regroupant les rappelés est motivée en raison des interdictions signifiées aux rappelés de se réunir et de tenir des assemblées pour débattre de leurs doléances. «Une association ou une organisation va être constituée pour que les rappelés aient un cadre légal d’expression et d’activités», indique M. Saidoun tout en insistant sur le caractère «apolitique» de leur mouvement.

«Le mouvement des rappelés du Service national 1995-1999 est apolitique et ne prétend en aucune façon jouer un quelconque rôle dans ce domaine. Sa contribution consistera principalement dans la préservation de la paix, de la sécurité du territoire national et la sensibilisation», insistent les représentants des rappelés dans le communiqué final sanctionnant leur congrès. Première étape de la démarche, un bureau national composé de membres élus à l’unanimité sera dégagé prochainement.

Le mouvement des rappelés a jusque-là obtenu gain de cause et leur principale revendication, à savoir le bénéfice d’une pension d’invalidité, a été exaucé. Selon un bilan du ministère de la Défense nationale, un total de 74 940 cas a été recensé par les différents bureaux régionaux des pensions militaires. Sur ce total, quelque 68 739 ont bénéficié de l’expertise médicale, soit un taux de 91,72%. Sur les 68 739 cas, 36 478 ont présenté des affections reconnues imputables au service. Quant aux 32 261 autres cas, ils ont été invités à introduire des recours auprès des Bureaux régionaux des pensions militaires.

Le coordinateur national de l’Instance des rappelés abonde dans le même sens puisqu’il dit estimer à un taux oscillant entre 60% et 70% de dossiers traités sur l’ensemble des dossiers déposés. Ainsi, il avance que la seule CMR de Blida a traité un total de 9 000 dossiers sur les 14 000 déposés. Cependant, il n’y a pas que des satisfecits, puisque M. Saidoun considère que l’opération de traitement des recours est lente.

Il réclame sur sa lancée des éclaircissements sur les dossiers en suspens. Un autre point figure parmi les résolutions adoptées : il porte sur la prise en charge des veuves et ayants droit.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
13 queries in 0,456 seconds.