Spécial Présidentielles 2014

Toute l'actualité en direct
Dimanche 15 avril à 22:26
la Tribune
Algérie poste – Carte magnétique : une longue liste de demandes non satisfaites

Algérie poste   Carte magnétique : une longue liste de demandes non satisfaites

La Satim n’arrive-t-elle pas à satisfaire dans les délais la demande d’ Algéri Poste ou bien l’opérateur historique ne maîtrise pas assez son système monétique, ce qui le pousse à activer les nouvelles cartes magnétiques par tranches ? Selon toute vraisemblance et comme nous l’a fait savoir une source proche du dossier «pour le reste des cartes en attente d’être activées, il faudrait avant tout augmenter la capacité de traitement du système monétique en place»

Ils ne sont à ce jour que 5 861 691 détenteurs de carte magnétique de retrait d’espèces à partir de guichets automatiques de billets de banque ou GAB , sur un total de 13, 5 millions titulaires de compte courant postal (CCP).

Et quand on sait que ce système monétique a été mis en place par Algérie Poste (AP), à la fin de l’année 2005, il devient difficile de comprendre pourquoi il reste encore un nombre aussi important, plus de la moitié des clients, sans carte de paiement électronique ? A priori, tout porte à croire que l’écart en question relève de plusieurs facteurs. Selon les services compétents auprès d’Algérie Poste, des milliers de cartes établies depuis belle lurette attendent toujours leurs propriétaires.

C’est à croire que certains titulaires de comptes ne voient pas l’utilité d’un tel outil, car préférant la méthode classique de retrait d’argent. Toujours à ce sujet, on ne saurait aussi exclure l’hypothèse que parmi ceux dont la carte a été établie mais sans pour autant l’avoir réceptionnée, ils sont nombreux à ne pas savoir ni lire ni écrire, ce qui les éloignent de l’utilisation des GAB et partant tournent le dos à cet outil informatique.

Cependant et quand bien même ces cartes en souffrance venaient à être livrées, il restera encore des milliers de cartes à confectionner. Du côté de l’opérateur interbancaire la Satim, chargé de l’élaboration des cartes magnétiques, qu’on a tenté de joindre par téléphone pour savoir si la production se poursuit ou bien l’opération s’est clôturée du fait qu’il a été établi la totalité des cartes demandées par AP qui en a entièrement accusé réception, pas de réponse. Sans cet élément d’information, cela ouvre droit à des interrogations ?

La Satim n’arrive-t-elle pas à satisfaire dans les délais la demande d’ AP ou bien l’opérateur historique ne maîtrise pas assez son système monétique ce qui le pousse à activer les nouvelles cartes magnétiques par tranches. Selon toute vraisemblance et comme nous la fait savoir une source proche du dossier «pour le reste des cartes en attente d’être activée, il faudrait avant tout augmenter la capacité de traitement du système monétique en place.

Ce qui se fait progressivement. Et à ce titre, on apprendra dans la foulée qu’ AP gère pas moins de 333 millions d’opérations par an. «Une trop forte sollicitation qui demande l’installation d’un système monétique dont les capacités de traitement doivent être évolutives», nous a-t-on indiqué. Pour rappel, le système monétique d’AP repose sur une solution complète (back et front office) qui gère en temps réel les transactions de retrait d’espèces à partir des guichets automatiques de billets de banque.

Une autre source nous a indiqué : «Il serait illogique de délivrer des cartes magnétiques à des titulaires de compte CCP résidant dans des localités où les bureaux de poste ne possèdent pas de GAB». Si tel est le cas, il faudra attendre que le parc national monétique passe de 690 GAB, actuellement, à 1500 GAB, comme l’envisage AP dans sa stratégie de déploiements de tels guichets automatiques, pour voir enfin tous les titulaires de comptes courants postaux posséder une carte magnétique.

Un objectif, qui semblet- il, n’est pas près d’être atteint et cela pour la simple raison que «cela demande beaucoup de moyens financiers dont l’Epic Algérie Poste ne dispose pas entièrement», nous a expliqué notre source et d’ajouter : «AP a opté pour des installations par petits lots.» Pour l’heure, il s’agira de savoir combien de temps encore les demandeurs de cartes magnétiques devront attendre pour leur éviter les désagréments des longues attentes devant les guichets des bureaux de poste.

Z. A

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source

articles similaires Algérie360
articles similaires Algérie360

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook