Embuscade de Bourj Bou Arréridj : 5 terroristes arrêtés

lundi 22 juin 2009 à 6:55
Source de l'article :

913.jpgSelon des sources sûres, à peine 48 heures après le lâche attentat qui a coûté la vie à 18 gendarmes et 2 civils dans la région de Mansourah, à Bordj Bou-Arréridj, l’enquête a nettement progressé pour prendre une piste prometteuse.

Ainsi, 5 terroristes, âgés entre 25 et 30 ans, sont depuis samedi entre les mains des forces de sécurité, avons-nous appris auprès de ces mêmes sources généralement crédibles.

Les résultats de l’opération ont été atteints à la faveur de l’exploitation de précieux renseignements.

Aucune information n’a filtré jusqu’à présent sur les conditions et circonstances dans lesquelles les terroristes ont été capturés vivants.

Il faut dire que le dossier est sensible et le bon déroulement de l’enquête, qui se déroule actuellement au niveau de la Ve Région militaire, exige, à ce stade de la procédure, de la discrétion.

Parallèlement, un effort est déployé par les troupes sur le terrain. Samedi dernier, les recoins des régions d’Oued Chebba et Oued Guergour sur les frontières de Tizi Kachouchène ont été la cible des forces combinées.

L’opération de ratissage, lancée par les forces combinées dans les maquis de la région des Bibans, à 30 km à l’ouest de Bordj Bou-Arréridj, qui a débuté dans la soirée de mercredi dernier, est d’une envergure jamais égalée à l’est du pays depuis le début de la lutte antiterroriste.

Pilotée par le commandement de la Ve Région militaire, l’opération a commencé dans les monts de Mansourah et devrait s’étendre aux maquis environnants de Bouira, M’sila et Béjaïa, selon notre source.

Des renforts militaires continuent d’affluer vers les massifs boisés, situés entre les localités d’El-Achir et de Tizi Kachouchène, où les forces de sécurité soupçonnaient l’existence de zones de repli aux éléments d’Al-Qaïda dans le Maghreb islamique.

Nos sources confient que les services de sécurité détiennent d’importants renseignements sur les groupes agissant dans cette zone en jonction avec les wilayas de M’sila, Bouira, Béjaïa et Bordj Bou-Arréridj.

Des sources sécuritaires, proches de l’opération ont affirmé que des centaines de soldats avec armes et bagages ont été mobilisés.

L’ANP semble déterminée à nettoyer définitivement les résidus terroristes qui écument encore cette partie du pays.

Hier encore, les forces combinées continuaient le bouclage systématique de toutes les pistes menant vers des maquis suspectés alors que l’on assiste, de temps à autre, à des frappes aériennes intensives contre des sites précis.

Les mêmes sources soulignent que l’ensemble du dispositif et la nature de l’intervention sont arrêtés selon la nature du terrain et des renseignements en possession des différents services compétents.

Par ailleurs, si les informations portant élimination de terroristes lors du pilonnage n’ont pas été confirmées, celles relatives à la destruction de casemates ont été affirmées.

En effet, en progressant avec beaucoup de prudence vers les lieux ciblés, les forces combinées y ont découvert des casemates creusées sur le flanc de la montagne et recouvertes de branchages.

Pour rappel, cette action de traque des groupes terroristes, activant dans la région, intervient suite à l’embuscade ayant ciblé, dans la soirée de mercredi dernier, une patrouille de la Gendarmerie nationale et où 18 gendarmes et 2 civils ont été tués.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
25 queries in 1,996 seconds.