Une autre députée démissionne de l’APN !

jeudi 10 octobre 2019 à 18:21
Source de l'article : Algerie360.com

La députée RCD Lila Hadj Arab a annoncé, ce jeudi sur sa page Facebook, sa démission de l’Assemblée populaire nationale (APN).

« L’Algérie a pris en main son destin. Il est vrai que tout n’est pas encore fait et que nous sommes à la croisée des chemins. Les Algériens ont fait preuve d’un engagement, d’une maturité et d’une persévérance insoupçonnés par les observateurs du monde entier. Seuls les dirigeants illégitimes qui s’accrochent au pouvoir croient encore pouvoir faire perdurer un ordre établi par ceux qui ont renié les serments de novembre et de la soummam », écrit la députée du RCD.

« J’ai milité pour voir advenir ce moment depuis que nos aînés nous ont montré la voie. J’assiste et je participe, à ma mesure, notre libération avec une fierté que j’ai toujours revendiquée même durant les périodes les plus sombres qu’a traversées l’Algérie. Nous avons perdus nombre de nos compagnons de lutte, mais force est de constater que leurs combat, notre combat, n’a pas été vain. Ce qu’ils ont semé souvent au détriment de leurs vies et du bien-être de leurs familles a germé au moment où personne ne s’y attendait. Je tiens, aujourd’hui à rendre hommage à tous les militants qui n’ont pu assister à cette phase historique pour laquelle ils ont consenti le sacrifice suprême », ajoute-elle.

« Il est également de mon devoir de prendre acte du fait que les principes pour lesquels nous nous sommes battus, au sein de notre Rassemblement, sont aujourd’hui remis en cause par des individus dont les objectifs restent à découvrir. Des décisions incompréhensibles, injustes et inspirées par une stratégie obscure sont prises et assumées à l’encontre de tout esprit de concertation par un président que nous ne reconnaissons plus. Par honnêteté à l’égard de mes partenaires de lutte, de nos militants ainsi que nos électeurs, je refuse de cautionner ces dérives », poursuit Lila Hadj Arab

« Ayant été, depuis, longtemps défendu l’idée de notre démission de l’APN, je me suis résolue à y demeurer par discipline partisane même si, comme l’écrasante majorité de nos concitoyens, je ne comprenais ni l’objectif et encore moins l’intérêt « politique » de la démarche », conclut-elle.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
61 queries in 0,207 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5