Pays du Golfe : Un front contre l’Iran ?

lundi 14 décembre 2009 à 1:17
Source de l'article :

sheikh_nasser__536416427.jpg Crise ou pas, les pays du Golfe tenteront aujourd’hui d’assurer que leur économie «reste forte».
Les dirigeants des six pays arabes du Golfe (CCG) tiennent aujourd’hui un sommet à Koweït pour discuter de leurs projets économiques, de la guerre au Yémen et du dossier nucléaire iranien.

Ils donneront le coup d’envoi à l’union monétaire conçue sur le modèle de l’Union européenne « mais pas pour l’année prochaine comme prévue », a indiqué le ministre koweïtien des Affaires étrangères, cheikh Mohammed Al Sabah dans un entretien accordé au quotidien al-Hayat.

Selon lui, la réalisation de ce projet qui permettrait aux économies de la région d’être plus « solidaires face aux défis à relever, pourrait prendre jusqu’à dix ans. Le sommet « va débattre des chocs économiques, de l’effondrement des marchés financiers internationaux et de son impact. Nous avons vu ce qui s’est produit à Dubaï et cela nous pousse à nous demander comment bâtir une économie des pays du Golfe capable d’absorber les chocs et les prévenir » sur les économies des pays du Golfe dit-il sans préciser si les pays du CCG comptent aider l’émirat.

Le sommet doit approuver un réseau de chemin de fer transnational (2000 km pour un montant qui pourrait atteindre 25 milliards de dollars) et donner le feu vert au projet d’interconnexion électrique.

Crise ou pas, les pays du Golfe tenteront aujourd’hui d’assurer que leur économie « reste forte ».
« L’un des fondamentaux de la force économique de notre région est l’industrie réunie ici pour ce forum, la pétrochimie et la chimie », a déclaré le ministre saoudien du Pétrole Ali al-Nouaïmi. Le Koweït a annoncé qu’il investira 87 milliards de dollars d’ici 2030 dans des projets pétroliers. Sachant qu’un précédent projet de 15 milliards de dollars a été abandonné en mars dernier, on doute que le second mégaprojet de l’année verra le jour bien qu’il vise un prix équitable du pétrole.

Le sommet apportera son soutien à l’Arabie saoudite dans qui défend sa frontière des intrusions des zaïdites Houthi en guerre avec les autorités yéménites et se penchera sur le programme nucléaire de l’Iran devenu depuis peu une source d’inquiétude pour les pays du Golfe.

Samira B.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
49 queries in 6,479 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5