Une hausse de 49,18% du trafic de drogue

jeudi 7 février 2019 à 15:21
Source de l'article : Lnr-dz.com

Soumia Lalaoui

La direction générale de la Sûreté nationale a dressé, hier le bilan annuel de ses activités dans les wilayas du centre durant l’année 2018. Le trafic de drogue a enregistré une hausse remarquable de 49,18%.

Intervenant lors d’une conférence d’information animée hier au siège du Groupe de réserve et d’intervention de la Sûreté nationale à kouba, pour présenter le bilan annuel des activités du service de la sûreté des wilayas du centre durant l’année 2018, a révélé le bilan annuel de l’année 2018. Mahmoud Rabah, contrôleur de police, inspecteur régional de la police du Centre, a révélé que durant l’année 2018, les services de la sûreté nationale ont traité 21 492, affirmant la saisie de 802,42 kilogrammes de cannabis et 552 512 comprimés psychotropes. Contre 14 476 affaires traitées en 2017 et la saisie de 379,58 kilogrammes de cannabis et 235 814 comprimés psychotropes.
Soit une hausse de (49,18%). «Les services de la Sûreté nationale de la capitale ont enregistré 99 325 affaires durant l’année 2018, dont 69 012 ont été traitées, soit une moyenne de 69,98%, portant sur des infractions contre les biens, les droits des personnes, la cybercriminalité et la drogue», a-t-il détaillé. Le conférencier a fait savoir que dans le cadre de la lutte contre la criminalité des droits communs, les services de la Sureté nationale ont traité 23 473 affaires en 2018, contre 28 793 affaires traités en 2017, soit une baisse de 2,88%. Mahmoud Rabah, Contrôleur de police, inspecteur régional de la police du Centre a confirmé que le taux de la couverture de sécurité dans la capitale a atteint 96,62%.
Abordant le volet de la sécurité routière, les activités des services de sécurité publique, l’inspecteur régional de la police du centre a déclaré que la sûreté de la capitale a enregistré 4 377 accidents de la route au niveau urbain, causant la mort de 192 personnes et 5 078 blessés. En ce qui concerne les infractions liées à l’environnement et à l’urbanisation, les services de la Sûreté nationale du centre ont enregistré 20 450 infractions, dont 15 789 infractions de l’environnement et 4 661 infractions liées à la construction. Il a noté que les services de la sûreté nationale ont renforcé leurs moyens de répressions contre les chauffards en multipliant les dispositifs sur le terrain, en occupant tous les axes routiers et en dotant les brigades spécialisées en moyens innovants dont les radars de dernières générations sans oublier le dispositif de véhicules banalisés pour la surveillance des comportements dangereux de certains conducteurs.
Il convient de rappeler que La Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) avait lancé, le mois passé une campagne nationale de sensibilisation aux dangers des psychotropes animée par des cadres spécialisés au profit des élèves et stagiaires dans les centres de formation professionnelle et des usagers des clubs internet, maisons de jeunes et espaces publics. Cette campagne qui avait pour objectif de «sensibiliser les jeunes aux dangers des psychotropes, en partenariat avec les associations actives, la société civile et les médias, pour les impliquer dans la prévention contre la consommation des drogues et des psychotropes» a été lancée à travers 48 wilayas.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
24 queries in 1,820 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5