Résultats préliminaires des sénatoriales Le RND se renforce le MSP s’éclipse

jeudi 31 décembre 2009 à 0:15
Source de l'article :

Lejour2 (3).jpgLe FLN s’est classé premier avec 22 élus, suivi du RND avec 20 élus, le MSP, 2 élus, le FNA, 2 élus, un élu pour le RCD et un indépendant parrainé par le FLN.

Finalement, ni l’alliance, ni l’appartenance partisane n’ont pu sauver certains candidats des cinq partis qui étaient en lice dans cette l’élection relative au renouvellement partiel du Sénat (48 membres), notamment le FLN, le RND, le MSP, le FNA, le RCD et que la question d’argent et du régionalisme aurait joué un important rôle dans ces sénatoriales, selon des échos locaux.

D’autre part, ce rendez- vous électoral a affirmé la situation de crise qui secoue quelques formations politiques, à l’instar du parti de Bouguerra Soltani qui vient de perdre son groupe parlementaire.

Ainsi, selon les résultats préliminaires donnés par le ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales concernant cette élection qui s’est déroulée mardi 29 décembre 2009, le FLN s’est classé premier avec 22 élus, suivi du RND avec 20 élus, le MSP, 2 élus, le FNA, 2 élus, un élu pour le RCD et un indépendant parrainé par le FLN.

A cet effet, le vieux parti a remporté cette élection avec 22 élus. Ce qui veut dire qu’il garde sa première place au Sénat. Mais, il y a 3 élus FLN qui se sont présentés en candidats indépendants.

Ce qui affirme qu’il y a eu échec par rapport à l’ambition montrée par la direction du parti et les instructions relatives au respect des élections préliminaires. Ainsi, dans trois wilayas, c’est le régionalisme qui a tranché. Toutefois, ces trois élus restent FLN, comme c’est le cas aussi d’un indépendant élu «parrainé par le FLN».

A cet effet, le vieux parti qui a 54 élus au Sénat et qui devait renouveler 23 sièges a maintenu son nombre mais sans renforcer sa composante. A souligner que le FLN a remporté le siège d’Alger avec une large différence en faveur du P/APW d’Alger, Abdelaziz Djeffal, soutenu par les élus du PT qui a obtenu 286 voix.

La mission était difficile au niveau de Ouargla avec une seule voix supplémentaire par rapport à ce dernier. D’autre part, le FLN a remporté le siège du RCD à Béjaïa et gagné aussi dans les wilayas suivantes: Ghardaïa, Chlef, Tamanrasset, Tipasa, Aïn Defla, Tiaret, Tébessa, El Bayadh, Oum Bouaghi, Laghouat, Khenchela, Batna, Bouira, Boumerdès, Bordj Bou Arreridj, Sétif, Adrar et Annaba.

En revanche, le parti du Premier ministre Ahmed Ouyahia a pu renforcer sa place au Sénat en obtenant 20 sièges, sachant qu’il devait renouveler 17 sièges parmi les 29 existants. Un résultat qui peut être expliqué par l’alliance qu’il a signée avec le Parti des travailleurs qui lui a accordé les voix de ses élus locaux.

A cet effet, le RND a gagné dans plusieurs wilayas, dans lesquelles le vieux parti attendait la victoire puisqu’il avait la majorité dans les Assemblées locales mais cela n’a pas été le cas à notamment Constantine, Jijel, Skikda, Mila, Biskra, M’sila, El Tarf, Aïn Témouchent, Naâma, Illizi, Djelfa, Guelma, Blida, Sidi Bel-Abbès, Mascara, Béchar, Mostaganem et enfin Tissemssilt.

Cependant, le troisième parti de l’alliance présidentielle, en l’occurrence le MSP, n’a pu remporter que deux sièges ; il s’agit de l’élu de Souk Ahras et celui de Oued Souf.

A savoir que le parti de Bouguerra Soltani avait huit sièges au Sénat, quatre désignés et quatre élus, ce qui lui permettait d’avoir un groupe parlementaire, mais avec les résultats du renouvellement partiel du Conseil de la nation, il perd son groupe parlementaire.

Ainsi, le MSP a été lâché par ses deux alliés (FLN et RND) et affaibli par le groupe des dissidents qui ont choisi de voter pour d’autres. D’ailleurs, le candidat du MSP à Alger, Reffis Ali, a occupé la sixième place avec deux voix, alors que Drif Boualem appartenant au mouvement des dissidents a eu 41 voix.

Le MSP qui se dit attaché à l’alliance présidentielle malgré les résultats des sénatoriales, avait indiqué avoir accordé équitablement les voix de ses élus au RND et au FLN dans 20 wilayas et ce, à titre volontaire, présenté ses candidats dans 25 wilayas et soumis trois autres wilayas à l’appréciation locale.

Par ailleurs, le parti de Moussa Touati fait son entrée au Sénat avec 2 élus, dont un élu FNA qui s’est présenté en candidat indépendant. Et le RCD a emporté un seul siège à Tizi Ouzou.

Il faut savoir que les résultats définitifs du scrutin seront proclamés par le Conseil constitutionnel dans les 72 heures. Et les candidats peuvent introduire un recours dans un délai de 24 heures, conformément aux dispositions de la loi organique relative au régime électoral.

Nacera Chenafi

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
23 queries in 0,862 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5