ORAN : 200 dinars la place pour un trajet de quelques kilomètres !

mardi 14 août 2018 à 21:05
Source de l'article : Reflexiondz.net
Cette saison estivale, les usagers de la ligne Oran via la corniche oranaise souffle le calvaire au quotidien depuis le début du mois de juillet jusqu’à ce jour , et ce’ par l’absence du dispositif de renforcement par l’apport de bus supplémentaires pour alléger soit disant ces milliers d’usagers n’a été entrepris par la direction du transport d’Oran qui campe  sur sa position en ces journées de vacances et de grandes chaleurs, où l’on enregistre un nombre important de voyageurs  et de touristes qui sont bloqués durant des heures devant l’unique station de bus  de la Sonelgaz où les clandestins font la loi, imposent leur dictat devant le vide sécuritaire pour embarquer les usagers au prix double durant toute la journée soit 200 da la place au lieu de 100 da, du fait que ces prix jugés trop exagérés de 200 dinars  la place durant la journée sont applicables  par l’ensemble des transporteurs  clandestins et même des taxis qui fixent les prix aux Andalouses et ce au su et au vu de tout le monde et  aucun n’a osé les identifier pour les dénoncer  aux  services compétents afin de les sanctionner pour ces prix de transport  jugé trop exagérés.  En effet, ce trajet de 35 km environ  que les passagers parcouraient en une demi-heure, s’effectue actuellement en deux longues heures, voire même plus. Cette situation est résultante de la forte circulation routière en cette période de vacances , un vrai calvaire en plus des multiples arrêts facultatifs et des bouchons qui se forment, surtout à l’entrée de la pêcherie à proximité des passages à niveau du quartier la Scallera et de Sidi Houari relevant de la commune d’Oran .Des dizaines d’arrêts sont improvisés entre Oran et Ain Türk par les transporteurs de voyageurs, qui marquent, d’une façon exagérée, des haltes pour embarquer les voyageurs. Et c’est un calvaire quotidien pour les usagers. Arriver à temps à son travail est désormais impossible, car il y a des dizaines d’arrêts qui sont marqués et qui font perdre un temps précieux aux usagers. À cela s’ajoute bien entendu les interminables bouchons et embouteillages observés sur ce tronçon de la corniche oranaise.
Medjadji H.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
24 queries in 0,615 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5