JSK : Velud succède à Dumas

mercredi 12 juin 2019 à 8:48
Source de l'article : Lexpressiondz.com

Kamel BOUDJADI

Hubert Velud connaît le football africain, mais autant aussi l’Algérie. Du Koweït il revient dans notre pays pour driver la JSKabylie.

Un «Chat» pour veiller sur les Canaris. «Le Chat» est le surnom donné par les supporters du Stade de Reims au gardien de leur équipe, Hubert Velud, désormais entraîneur en chef de la JS Kabylie. Selon nos sources, le technicien français, fin connaisseur des terrains africains étant déjà passé par le Togo en 2009, le Hassania d’Agadir, le Stade tunisien en plus d’un passage en Algérie par l’ES Sétif avec lequel il remporte le doublé championnat et coupe d’Algérie, 2012-2013. Hubert Velud connaît le football africain mais autant aussi l’Algérie. Après l’ESS, «le Chat» s’est bien occupé des Rouge et Noir, l’USMA. «Le Chat» remportera la coupe d’Algérie avec l’USMA face à l’ESS qu’il venait de quitter. Il sera élu meilleur entraîneur la même année pour service rendu. Après l’Algérie, Velud prendra les destinées d’un géant du football africain, le congolais TP Mazembe. Des titres nationaux et africains se succèdent dans son club qu’il impose comme le matador africain.

Avant de rencontrer Cherif Mellal, «le Chat» était au Koweït. A quelques jours de son arrivée, les supporters de la JSK semblent unanimes à applaudir le choix de la direction de leur équipe. La JSK mérite bien un entraîneur qui soit à la hauteur de ses objectifs et ses ambitions. Ils espèrent retrouver en Velud, la modestie qui a dramatiquement fait défaut à son prédécesseur. Les supporters kabyles aiment bien cette caractéristique qui fait qu’ils ont adopté un grand nombre d’entraîneurs étrangers comme Stéphane Ziwotko et Jean-Christian Lang. Sur un autre chapitre, la nouvelle de la venue de ce technicien qui a montré ses preuves, rassure les supporters qui s’inquiétaient du vide dans la barre technique, alors que la direction du club s’occupait des recrutements des joueurs. Après donc la fin du suspens sur le nom de l’entraîneur, la JSK se lance dans la campagne de recrutement de joueurs pour renforcer les compartiments : offensif et le milieu de terrain. Addadi et Banouh ont officiellement signé leur contrat, alors que le sort de l’ancien coéquipier des Canaris, Boukhenchouche n’est pas encore tranché.

Ce dernier qui a exprimé son désir de retrouver son équipe attend la décision finale de la direction de la JSK. La même direction attend la réponse du président du PAC, quant au sort de Benkhelifa.Il est à noter que la direction du club kabyle poursuit son travail dans les coulisses pour asseoir définitivement une gestion rationnelle, transparente et professionnelle au sein de l’équipe. Une requête est déposée à la wilaya pour le règlement définitif du statut du CSA par l’organisation d’une assemblée générale de renouvellement de sa composante. Pour Cherif Mellal, la composante de ce CSA est aux antipodes du professionnalisme qui règne au sein de la SSPA/JSK. Ce qui le contraint à adapter les deux structures. A noter, enfin, que la question de la réintégration du joueur Oukaci radié dans l’affaire de drogue, lui et Benyoucef, divise les supporters. Selon toute vraisemblance, beaucoup de supporters craignent que sa réintégration n’ouvre une brèche pour d’autres joueurs qui y verront là un relâchement de la direction sur la discipline.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
24 queries in 0,203 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5