Zoubida Assoul : « personne n’est contre le dialogue mais il faut réunir les conditions »

jeudi 13 février 2020 à 14:24
Source de l'article : Algerie360.com

La présidente de l’Union pour le changement et le progrès (UCP), Zoubida Assoul, a déclaré dans une vidéo sur les réseaux sociaux « qu’il n’est pas possible de dialoguer si les conditions préalables ne sont pas réunies »

Concernant la révolution pacifique algérienne qui fêtera dans une semaine son première anniversaire . La femme politique, également avocate et ancienne magistrate a remémoré les revendications du peuple : : « La révolution pacifique exige une rupture totale avec le système, le changement, l’indépendance de la justice et la lutte contre la corruption. »car selon elle, « on ne peut pas parler de dialogue, alors qu’il a y encore des détenus d’opinion, le champ politique et médiatique est encore fermé et les Algériens ne peuvent pas se réunir librement pour discuter des problématiques du pays.»
Parlant de l’attitude du pouvoir en place envers les revendications de la rue Zoubida Assoul affirme que personne ne refuse le dialogue avec le pouvoir pour faire sortir le pays de la crise qui perdure depuis 12 mois mais il faut réunir les conditions, notamment des actes et actions préalables des dirigeants du pays qui vont vers l’apaisement de la rue et la facilitation de l’exercice : « Le pouvoir continue à décider tout seul. Il parle de dialogue, alors que les conditions ne sont pas réunies pour afficher cette volonté politique et aller vers une solution.»

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
65 queries in 0,112 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5