Youcef Yousfi y participera,Le Conseil mondial de l’énergie se réunit à Oran

Youcef Yousfi y participera,Le Conseil mondial de l’énergie se réunit à Oran

youcef-yousfi.jpgLa rencontre d’Oran constitue une étape qui permettra d’étudier les besoins énergétiques pour les 20 prochaines années.

La dynamique énergétique dans le monde constituera l’ordre du jour principal de l’assemblée exécutive du Conseil mondial de l’énergie dont la rencontre sera présidée par l’Algérie. Les travaux s’ouvriront demain au Centre des conventions d’Oran. Au menu, des points de premier ordre seront débattus dont, outre les préparatifs au prochain conseil qui se tiendra en 2013 en Corée du Sud, l’évaluation des résultats obtenus lors de la rencontre de Montréal qui s’est tenue en 2010.

Aussi, la rencontre d’Oran constitue une étape importante pour passer à l’étude des besoins énergétiques durant les 20 prochaines années. La demande est croissante oscillant entre 40 et 50%. Dans le sillage de l’assemblée exécutive du Conseil mondial de l’énergie, les participants s’attelleront à mettre en place des infrastructures aptes à répondre à une telle demande. Le Conseil mondial de l’énergie est un organe de haute notoriété puisqu’il est composé de 3000 organisations et d’une centaine de pays environ.

Il inscrit dans ses objectifs le développement et la présentation des orientations stratégiques adoptées par le secteur énergétique basé sur le potentiel existant. Comme il met en valeur les opportunités de partenariat et de coopération dans les différents domaines d’activité tout en faisant la promotion des efforts déployés par les principaux acteurs énergétiques, et sur les progrès réalisés dans le cadre de l’amélioration de la disponibilité, l’accessibilité et l’acceptabilité de l’énergie. La forte participation algérienne sera représentée par le ministre de l’Energie, aussi président du Conseil mondial de l’énergie. Ce dernier procèdera à l’inauguration officielle des travaux tandis que le président-directeur général du groupe Sonelgaz, Bouterfa, interviendra sur la transition énergétique et les programmes de développement des énergies renouvelables en Algérie. Deux jours de travaux seront sanctionnés par l’adoption d’une déclaration contenant plusieurs recommandations.

Depuis son dernier congrès, en septembre 2010, le Conseil mondial de l’énergie s’est amplement engagé pour une consommation responsable de l’énergie et ce, en mettant en valeur les trois défis mondiaux, à savoir l’accessibilité, la disponibilité et l’acceptabilité de l’énergie baptisés au nom des «3A». Le Conseil mondial de l’énergie, qui ambitionne l’application de ces «3A», vise la réduction des tensions géopolitiques qui pèsent sur l’offre, les échanges et sur la demande mondiale d’énergie. Les participants se pencheront sur le développement des technologies propres, leur transfert vers les pays en développement, tout en renforçant leurs capacités de mise en oeuvre et de maintenance.