Alors qu’il est arrivé hier matin de Frankfurt ,La folle rumeur qui a voulu sanctionner Belhadj

Alors qu’il est arrivé hier matin de Frankfurt ,La folle rumeur qui a voulu sanctionner Belhadj

Belhadj11.jpgL’avion qui transportait le latéral gauche de l’équipe nationale, Nadir Belhadj, a atterri sur le tarmac de l’aéroport Houari Boumediene dans la soirée d’avant-hier en provenance de Frankfurt à 00H45 du matin.

Avant cela, Ziani et Bougherra étaient venus en milieu de journée via Doha. Pendant ce temps-là, des gens ont fait circuler une rumeur, qui, intentionnellement ou pas, a induit tout le monde en erreur.

Le fait qu’il ne soi pas venu avec eux a déjà suscité beaucoup d’interrogations. Tout le monde pensait que le joueur allait venir via Paris avec le reste des joueurs hier matin mais à la surprise générale, Belhadj n’était pas venu. Les journalistes, qui l’ont attendu, n’ont quitté l’aéroport que très tard pensant que Belhadj arrivera en retard. Tout le monde à ce moment précis a commencé à penser à une affaire Bouazza bis.

Il est dans les plans de Vahid

Connaissant la nature de Vahid Halilhodzic et son intransigeance concernant l’arrivée en retard des joueurs au stage, on a directement commencé à penser à une mise à l’écart du joueur. Ce qu’avait vécu Bouazza lors du dernier match face à la Centrafrique appuyait cette thèse. Comme les rumeurs vont vite, elles deviennent des vérités absolues. A 16h, il n’y avait aucun doute. «Belhadj est arrivé en retard. Vahid l’a écarté du groupe qui prendra part aux deux matchs», disaient ceux qui ont aidé à faire circuler cette rumeur et à la répandre. Même la Radio nationale et l’Agence nationale de presse qui, d’habitude, ne tombent pas dans ce genre de piège ont été induites en erreur tellement tout le monde était unanime à dire que Belhadj était entré à Sidi Moussa midi passé.

L’histoire de la virée à Oran

Pendant ce temps, une autre rumeur était en train de se répandre. Celle-ci confirmait l’arrivée de Belhadj dans le vol de Frankfurt mardi à 00h45, mais ajoutait que le joueur d’Al Sadd était attendu par un ami qui l’a emmené à Oran. On ajoute que Belhadj n’est entré en stage que le lendemain, soit hier à 13h30, ce qui a mis Vahid dans un état de colère indescriptible. On a vérifié cela et toutes nos sources à la FAF et en équipe nationale ont démenti cette information.

Une source de la FAF dément

Pour en être sûr, on a jugé utile d’appeler deux personnes travaillant au sein de la FAF qui ont démenti avec force cette information. «Ce ne sont que des rumeurs. Belhadj est entré en stage à temps et Vahid n’est pas en colère contre lui», disaient-elles. Ainsi, Belhadj ne risque rien du tout. Il s’est entraîné hier le plus normalement du monde, il était «cool» et décontracté comme à ses habitudes. Il sera d’attaque face à la Tunisie et même face au Cameroun du moment que Mesbah a été autorisé à quitter le stage et que jusque-là, aucun joueur n’a été rappelé pour le remplacer. A. B.