Yahia privilégiera un grand championnat européen

Yahia privilégiera un grand championnat européen

Algeria's captain Antar Yahia smiles during a soccer training session at Green Point stadium in Cape Town, June 17, 2010. REUTERS/Dylan Martinez (SOUTH AFRICA - Tags: SPORT SOCCER WORLD CUP)SUn grand championnat, premier critère.La Turquie n’est pas sa priorité.

Anthar Yahia a franchi un pas important sur le chemin de son transfert : son club, Bochum, relégué en deuxième division allemande à la fin de la saison passée, a accepté de le vendre.

Cela n’était pas évident au départ, tant le club allemand ne voulait pas lâcher le défenseur algérien. Cette obstination à retenir Yahia avait deux motivations : compter sur lui pour revenir rapidement en Bundesliga, dès la fin de la prochaine saison, et «compenser», en quelque sorte, son absence durant plusieurs matches la saison passée due à des blessures contractées en sélection. Finalement, après une rencontre entre le directeur sportif du club et l’agent de Yahia à Bochum, un accord a été trouvé pour un départ du joueur.

Un grand championnat, premier critère

Reste maintenant à trouver un club pour l’international algérien. Compte tenu de sa qualité de mondialiste et de son nouveau statut de capitaine de la sélection algérienne, sans oublier ses qualités incontestables en tant que joueur, cela ne devrait pas être difficile, tant les sollicitations sont nombreuses.

Deux critères seront tenus en compte dans le choix du nouveau club : qu’il évolue dans l’un des grands championnats européens (Allemagne, Espagne, France, Angleterre, Italie) et qu’il accepte de payer le montant de l’indemnité du transfert. Si ce montant est tenu secret, des sources proches du club turc désirant enrôler l’international algérien évoquent le chiffre de 1 million d’euros.

La Turquie n’est pas sa priorité

Pourquoi évoquer la Turquie ? Pour la simple raison que, jusqu’à présent, il n’y a que le champion de Turquie en titre qui a formulé une offre ferme pour recruter l’international algérien. L’offre officielle est de 700 000 euros, mais il est clair qu’en faisant un petit effort supplémentaire, le club pourrait mettre sur la table la somme désirée. Or, il se trouve que la Turquie n’est pas la priorité de Yahia. Conscient de ses qualités, il escompte légitimement signer dans un championnat plus huppé que celui de la Turquie et, surtout, plus exposé médiatiquement.

Tout le monde se rappelle comment un international comme Ismaïl Bouzid a disparu de l’actualité algérienne lorsqu’il avait évolué dans le championnat turc. Même le fait d’être sacré champion de Turquie avec Galatasaray, un club pourtant coté en Europe, a été un événement presque anonyme. Yahia aspire à jouer dans un championnat reconnu et il sait qu’il a le potentiel à même de le lui permettre.

Du nouveau la semaine prochaine

Comme les internationaux ayant participé à la Coupe du monde, dont Anthar Yahia, sont toujours en vacances et que les regards du monde entier sont encore braqués sur le Mondial, le marché des transferts ne s’emballera vraiment qu’à partir de la semaine prochaine.

C’est sans doute à ce moment-là qu’il y aura du nouveau concernant l’avenir du capitaine des Verts. Comme la période des transferts en Europe s’étale jusqu’au 31 août, le joueur et son manager prendront le temps qu’il faut pour faire le bon choix. Rien ne presse. L’essentiel est de ne pas se tromper.