Walid Laggoune : « Une Constitution est faite pour des citoyens et non pour des croyants »

Walid Laggoune : « Une Constitution est faite pour des citoyens et non pour des croyants »

Le président du comité d’experts en charge des propositions de révision constitutionnelle le professeur Ahmed Laraba et le rapporteur, Walid Laggoune expliquent le cadre selon lequel la commission a élaboré ses propositions.

Concernant le point des propositions portant sur les questions liées à l’identité, Walid Laggoune affirme dans une déclaration au quotidien « Liberté » que « les propositions liées à ces sujets sont rejetées », déplorant que « la question de la citoyenneté n’est pas encore réglée dans notre pays ».

« Une Constitution est faite pour des citoyens et non pour des croyants. L’idée de la citoyenneté n’est pas encore admise. Vous pouvez être Algérien sans être Amazigh, Arabe ou musulman. Ce sont des équilibres précaires qu’il ne faut pas toucher pour l’instant », ajoute Walid Laggoune en argumentation à ses propos.

Parmi les autres questions récurrentes, c’est le fait que la commission n’a pas pris en compte la revendication d’appliquer les articles 7 et 8 de la Constitution. Sur ce sujet, Ahmed Laraba indique que « lorsque le comité a été créé, il y avait la lettre de mission du président de la République qui fixait le cadre à l’intérieur duquel le comité d’experts devait poursuivre sa mission ».

Et d’ajouter que « les propositions de notre commission seront soumises à un référendum populaire. Et le peuple, sur la base des articles 7 et 8 va approuver (ou pas) la nouvelle Constitution ».

Rédaction d’Algérie360

Send this to a friend