Visite de travail de Medelci à Moscou vise à consolider “les relations privilégiées” entre l’Algérie et la Russie

Visite de travail de Medelci à Moscou vise à consolider “les relations privilégiées” entre l’Algérie et la Russie

La consolidation des « relations privilégiées » entre l’Algérie et la Russie, constitue le principal objectif de la visite de travail que mènera à compter de mardi après-midi, le ministre des Affaires étrangères, Mourad Medelci, en Russie, à l’invitation de son homologue russe, Sergueï Lavrov, a-t-on appris de source diplomatique.Au cours de cette visite, M. Medelci, aura des entretiens avec M. Lavrov, qui porteront notamment sur l’identification des voies et moyens permettant de renforcer les relations politiques, économiques et commerciales, entre les deux pays.

Les entretiens de M. Medelci avec les responsables russes porteront également sur les principales questions internationales dont les derniers développements liés à la question du Sahara occidental, la situation au Sahel, la crise en Syrie et le processus de paix au Moyen-Orient.Cette visite s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la Déclaration sur le partenariat stratégique, signée entre l’Algérie et la Russie, le 4 avril 2001 à Moscou, pour relancer leurs relations bilatérales ayant connu « une stagnation » durant les années 1990, causée par la situation transitoire que vivait chacun des deux pays.Cette déclaration a ainsi permis l’instauration de consultations politiques permanentes entre les responsables algériens et russes, à la faveur de rencontres organisées par alternance dans les deux pays, au moins une fois tous les deux ans.La dernière visite en Algérie du ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, remonte à février 2013.Par ailleurs, plusieurs sommets au niveau des chefs d’Etat ont été tenus ces dernières années en vue d’encourager le développement des relations d’amitié traditionnelle qui lient les deux pays.En 2006, un Conseil d’affaires algéro-russe avait été créé pour un rapprochement entre les opérateurs algériens et leurs homologues russes et les inciter à nouer des partenariats mutuellement bénéfiques dans des secteurs hors hydrocarbures.Le Conseil avait tenu une réunion le 27 mai dernier en Russie ayant regroupé des chefs d’entreprises algériennes et russes activant dans les industries agro-alimentaires.Le montant des échanges commerciaux opérés en 2012 entre les deux pays dépasse 647 milliards de dollars, avec une balance en faveur de la Russie. Cependant, ce volume d’échange « ne reflète pas » le niveau et la qualité des relations diplomatiques historiques entre l’Algérie et la Russie, dont le cinquantième anniversaire de leur établissement a été célébré le 23 mars 2013.