Visas aux algériens pour les USA,Plus de 70% des demandes satisfaites

Visas aux algériens pour les USA,Plus de 70% des demandes satisfaites

P120606-12.jpgFaire de sorte à ce que le voyage ne soit pas une aventure qui peut se transformer en séjour illégal

La consul US a mis en garde contre les agences de voyages qui escroquent les clients en leur promettant de s’occuper de toutes les démarches.

Décidément, les Algériens ont la cote pour le pays de l’Oncle Sam. Plus de 70% des demandes de visa non immigrants ont été satisfaites en 2011. «Sur 8000 demandes de rendez-vous d’entretien pour l’obtention de visa non immigrants enregistrées en 2011, 5500 ont été accordées», a fait savoir, hier au siège de l’ambassade des Etats-Unis à Alger, la nouvelle consul des USA en Algérie, Julie Stinehart.

Animant une rencontre informelle avec les représentants de titres de la presse nationale conjointement avec le vice-consul, Ron Ward, Mme Julie Stinehart a souligné que parmi les 2500 demandes rejetées, 3% concernent les étudiants qui n’ont pas bien défendu leur cause.

Concernant les demandes des étudiants, le vice-consul a indiqué que 50% sont rejetées pour différentes raisons. «La plupart de ces refus concerne les demandes de visas de courte durée pour l’apprentissage de la langue anglaise car l’étudiant vient avec des notions linguistiques faibles et n’explique pas bien son projet. La langue ne s’apprend pas en un mois», a-t-il expliqué. Le consul a ajouté que la plupart des demandes des étudiants concernant la post- graduation sont acceptées.

Toutefois, le refus de la première demande ne signifie pas forcément, selon l’oratrice, qu’une deuxième tentative sera rejetée.

Il y a d’abord le recours que le demandeur peut tenter. Mais toujours est-il que le demandeur du visa doit avoir un argumentaire solide lors de l’entretien. Il faut que ses intentions et son plan de travail soient bien déterminés et les raisons de son départ pour les USA très convaincantes. Il y a aussi ce qui est appelé la présomption de culpabilité. C’est-à-dire présenter des arguments valables lors de l’entretien avec l’officier consulaire de sorte à ce que le voyage ne soit pas une aventure qui peut se transformer en séjour illégal. Pour ce qui est des catégories des demandeurs de visas, il est expliqué qu’il s’agit de touristes, travailleurs temporaires, professionnels, directeurs de multinationales, etc.

M.Ron Ward précise que 2 000 autres demandes ont été traitées dans le cadre du visa immigration dont 50% sont réservés à la loterie.

La consul a souligné que le consulat travaille pour l’augmentation du nombre du rendez-vous qui était de 40/jour pour atteindre 50 rendez-vous par jour, en plus des cas d’urgence. Sans verser dans le détail, la consul a indiqué que quatre cas de demandes d’asile politique par des Algériens dont trois personnes d’une même famille, ont été enregistrées aux USA.

Avec 8000 demandes par an, force est de constater que les Algériens ne sont pas trop portés sur le pays de l’Oncle Sam. Les demandes de visas se comptent par dizaines de milliers par ans pour les pays européens. Pourtant, ces pays ne sont pas plus séduisants que le pays où jamais un président ne peut régner plus de 8 ans.

Alors un visa pour les Etats-Unis d’Amérique, une procédure ou un mythe? Nombreux sont les Algériens qui considèrent qu’avoir un visa pour le pays de l’Oncle Sam relève du miracle tant les procédures s’avéraient compliquées et les démarches complexes.

C’est justement pour lever cet équivoque que la rencontre d’hier a été organisée pour, a-t-on expliqué, démystifier le processus de visa en tant que procédure et non un mythe». En démystifiant, la consul a mis en garde contre les agences de voyage qui escroquent les clients en leur promettant de s’occuper de toutes les démarches. «Il y a des candidats qui se plaignent via des e-mail adressés au consulat que des agences de voyages leur ont demandé beaucoup d’argent pour leur prendre un rendez-vous et même leur obtenir des visas alors que ces agences n’ont rien à voir ni avec les rendez-vous ni avec les visas», a dénoncé Mme Julie Stinehart qui évoque des remplissages de formulaires de demande de rendez-vous en contrepartie de 30.000 et 50.000 dinars.

Qualifiant ces pratiques de malsaines, cette dernière a appelé les citoyens désireux de demander un visa pour les USA à prendre conscience que le rendez-vous est pris gratuitement et que la demande se fait exclusivement sur le site Internet de l’ambassade dont voici le lien:

(//algiers.usembassy.gov/visas.html)