Vidéo. Un défilé de mode pour les vielles femmes à Tizi Ouzou

Vidéo. Un défilé de mode pour les vielles femmes à Tizi Ouzou

Un défilé de mode unique en son genre a été organisé au niveau du village Sahel, dans la wilaya de Tizi Ouzou. L’événement qui est pour le moins insolite, avait suscité la curiosité d’une foule impressionnante de femmes de tout âge, qui se sont gaiement déplacées afin de profiter d’une ambiance 100 % féminine.

En effet, le village Sahel, qui se trouve dans la commune de Bouzeguéne, à Tizi Ouzou, a été le théâtre d’un joyeux événement qui avait pu carrément remplir l’esplanade de cette petite bourgade. L’événement a été apparemment organisé seulement pour le seul plaisir des participantes et des spectatrices.

Une Joyeuse ambiance

On voit sur la vidéo partagée par le média arabophone Al Bilad, que les femmes présentes à cet événement ont effectivement passé des moments plein de joie et de bonne humeur. Les rires des petites filles se mêlaient joyeusement aux youyous des femmes âgées.

À un certain moment du défilé, et sur le rythme d’une chanson d’Ait Menguellet, on voit défiler une femme d’un certain âge, habillée en cow-girl, la démarche propre aux femmes kabyles l’avait cependant trahi. Une autre prend le relais, elle défile vers la camera en tenue occidentale. Lunettes sombres et chapeau sur la tête, elle essaye tant bien que mal de ne pas éclater dans un fou rire, comme plusieurs spectatrices sur les lieux.

Les vielles femmes du village Sahel n’avaient pas encore sorti le grand jeu. Après le passage de deux vielles villageoises en robes kabyles, voilà qu’un drôle de couple entre en scène. Il s’agit d’une vielle femme habillée en robe de mariée, et d’une autre habillée en costume, comme si elle était le marié.

Le passage de ce “faux couple” avait enflammé l’esplanade. Tout le monde s’est mis à danser sur le rythme d’une chanson kabyle faite spécialement pour cela. L’événement, malgré le peu de moyens et l’organisation hasardeuse, avait permis à plusieurs dizaines de femmes de rire, de danser, et de se mettre en scène. Cet événement est également un hommage insolite qui est rendu aux vielles femmes du village, véritable trésor de la région de Kabylie.

Soutenance en robe kabyle au Canada

L’Université d’Ottawa a été charmée pendant la semaine dernière par la soutenance d’une jeune étudiante algérienne, originaire de la région de Matkaas à Tizi Ouzou.

Sabrina Azzi, l’étudiante ayant soutenu son doctorat au niveau de l’université d’Ottawa au Canada en robe Kabyle, avait épaté le juré et l’assistance, selon nos confrères du quotidien Liberté.

Toute contente d’avoir pu soutenir sa thèse de doctorat en robe Kabyle, la jeune Sabrina Azzi avait déclaré qu’elle était ravie d’avoir pu vivre ce jour heureux, et que le jury lui avait attribué la mention d’exellence.