Vice-champion du monde du 1500m : Taoufik Makhloufi, porte-flambeau du sport algérien

mardi 8 octobre 2019 à 9:09
Source de l'article : Lexpressiondz.com

Embusqué dans le groupe de poursuite dans cette finale, Makhloufi a fait parler son expérience et, ainsi, attendre le moment opportun pour fournir son dernier effort et aller chercher sa première breloque dans un Championnat du monde.

Absent des pistes durant deux années, l’Algérien Taoufik Makhloufi a marqué son retour sur les pistes par une médaille d’argent du 1500m des Championnats du monde d’athlétisme, dimanche à Doha (Qatar) face à la rude concurrence, notamment de l’inévitable Kenyan, Timothy Cheruyot, sacré Champion du monde. A une année des Jeux olympiques de Tokyo 2020, Makhloufi annonce toute sa fougue et sa détermination à reprendre sa dynamique des bons résultats. Et nul doute que son prochain objectif n’est autre que ces JO qui constituent un rêve de tout athlète digne de ce nom.

Le stade Khalifa a vibré au rythme d’une finale palpitante, surtout pour la seconde et la troisième place. En effet, le Kenyan Timothy Cheruyot, grand vainqueur de cette course (3:29.26), a mis tout le monde d’accord dès le coup de stater en prenant la tête avec son compatriote Ronald Kwemoi. De leurs côtés, les autres finalistes ont tenté, tant bien que mal, de suivre l’allure infernale imposée par les Kenyans. Embusqué dans le groupe de poursuite, Makhloufi a fait parler son expérience et, ainsi, attendre le moment opportun pour fournir son dernier effortafin d’aller chercher sa première breloque dans un Championnat du monde. Avec un chrono de 3:31.38, le natif de Souk Ahras a été devancé par le Kényan Timothy Cheruiyot (3:29.26), médaillé d’or et meilleur performeur de l’année sur la distance, alors que la médaille de bronze est revenue au Polonais Marcin Lewandowski (3:31.46). Grâce à sa meilleure performance cette saison, Makhloufi, médaillé d’argent aux Jeux olympiques 2016, prend sa revanche sur l’édition 2015 où il avait terminé au pied du podium. Âgé de 24 ans, il faut reconnaître que Cheruyot a confirmé son talent. D’ailleurs, il ne s’agit pas d’une surprise, vu que Timothy, détenteur de la meilleure performance mondiale, avait remporté la médaille d’argent au Championnat du monde 2017, disputé à Londres. Quant à Makhloufi, Champion olympique en 2012 à Londres, et avant son entrée en lice dans ces Championnats du monde, il a préféré se réserver pour sa distance de prédilection. Il a décidé de faire l’impasse sur le 800m, distance pour laquelle il avait pourtant réalisé les minimas de participation, afin de multiplier ses chances de médaille dans la discipline reine du demi-fond.

A 31 ans, il a été encore une fois l’ultime espoir algérien de médaille dans une compétition internationale d’envergure. Effectivement, puisqu’à l’approche de la fin de ces Mondiaux de Doha, la participation algérienne a été, jusque-là, médiocre. A l’exception du hurdleur Abdelmalik Lahoulou qui a réussi à se hisser en finale du 400m haies pour terminer à la 8e et dernière place, les autres athlètes algériens ont tous été éliminés dès les séries ou presque. Et c’est ainsi que Taoufik Makhloufi est annoncé comme le grand espoir de médaille de l’Algérie à Doha, en répondant, au final, présent et en parvenant à sauver les meubles, encore une fois. Le directeur des Equipes nationales (DEN) de la Fédération algérienne d’athlétisme, Abdelkrim Sadoua a d’ailleurs qualifié la prestation de Taoufik Makhloufi dans cette finale du 1500 m des mondiaux de Doha de «course intelligente». En tous les cas, Makhloufi a fait honneur à l’Algérie, comme toujours, et il ne compte certainement pas s’arrêter là. Les JO de Tokyo sont bien proches et ce sera son dernier objectif pour une très belle carrière jusque-là.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
63 queries in 0,220 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5