Vente de produits de large consommation durant la saison estivale: Démantèlement des baraques illicites sur les plages

Vente de produits de large consommation durant la saison estivale: Démantèlement des baraques illicites sur les plages

Par Rachid Boutlelis.

Vente de produits de large consommation durant la saison estivale: Démantèlement des baraques illicites sur les plages

Une opération d’assainissement, qui consiste au démantèlement des baraques et autres tréteaux de fortune installés, sur les plages, de la contrée côtière d’Aïn El Turck, proposant la vente des produits alimentaires et autres sandwichs, sera lancée, incessamment, par les services des APC d’Aïn El Turck, Bousfer et El Ançor, apprend-on d’une source proche de ce dossier. L’opération fait suite aux instructions du wali d’Oran, dans le cadre des dispositions prises pour lutter contre les MTH. En effet, selon le constat établi sur le terrain, de nombreuses activités commerciales illicites ont, d’ores et déjà, commencé à faire leur apparition sur presque toutes les plages de cette prestigieuse côte. Ce déplorable état de fait, qui s’identifie à travers ce commerce informel sur les plages, pratiqué en violation des règles élémentaires de l’hygiène alimentaire, a été, déjà, relevé lors de la précédente saison estivale. Du coup, les plages jalonnant cette côte ont été, lamentablement défigurées par les hideuses masures, illicitement construites, faisant office de locaux commerciaux, qui ont foisonné de St Roch jusqu’à Bousfer- Plage. Cette transgression, qui n’avait épargné aucune plage et n’avait semblé émouvoir quiconque, était même devenue une activité commerciale comme tant d’autres, gérée par des individus n’ayant pas froid aux yeux, au cours de l’été dernier. Notre source indique cette opération d’assainissement ciblera également les revendeurs, à la sauvette de fruits de saison, qui exposent, illicitement leur marchandise sur la voie publique. Il s’agit, notamment, des marchands ambulants ne disposant d’aucune autorisation pour la pratique d’une activité de commerce, qui sont installés sur les bas-côtés des routes à proximité des accès des municipalités suscitées et aux abords des marchés de fruits et légumes.

Dans la municipalité d’Aïn El Turck, cette opération qui vise à mettre un terme définitif à la circulation des véhicules hippomobiles de marchands ambulants, activant dans l’informel, sera entamée par les services communaux en étroite collaboration avec les éléments de la Brigade de police de la Protection de l’environnement et de l’urbanisme, PUPE, relevant de la Sûreté de daïra, précise notre source. Cette action, qui sera menée dans le cadre de l’assainissement de l’environnement, dans cette partie de la wilaya d’Oran, sera lancée dans le souci d’éradiquer, de la circulation routière à l’intérieur du tissu urbain, les charrettes et les camionnettes des marchands ambulants des fruits et légumes notamment et autres produits destinés à la consommation. Cette transgression aux règles élémentaires en vigueur, qui défigure, lamentablement, les paysages du chef-lieu, au même titre que ceux des trois autres municipalités, essaimées à travers la contrée côtière d’Aïn El Turck et ce, avec tous les désagréments et autres contraintes qui en découlent sur la circulation automobile et piétonnière également, a, notons-le, pris des proportions démesurées, aux abords des marchés, plus particulièrement. Cette infraction est, également, à l’origine des embouteillages de la circulation, sur le réseau routier de cette contrée, vers laquelle convergent des millions de vacanciers, durant la saison estivale. Notre source indique encore, qu’aucun véhicule hippomobile ne sera toléré après cette opération de grande envergure. Les contrevenants seront passibles de poursuites judiciaires et les marchandises ainsi que leurs véhicules et/ou charrettes feront, automatiquement, l’objet d’une saisie. Signalons, aussi, que cette transgression se répand, encore plus, à l’approche de la saison estivale en se manifestant, insidieusement, dans les différentes zones essaimées à travers ladite daïra. Le squat des trottoirs par des tréteaux de fortune et les extensions illicites, débordant assez souvent sur la voie publique figurent, également, parmi les principales infractions qui seront ciblées par cette opération. Il importe, aussi, de noter qu’il s’agit d’une opération inscrite dans le cadre de la lutte contre le commerce informel, synonyme d’assainissement du secteur du Commerce. Elle touche, actuellement, d’autres zones du chef-lieu de la daïra où cette infraction engendre des contraintes aux usagers.