Variant Omicron en Algérie : “Ce n’est qu’une question de temps” (Derrar)

Variant Omicron en Algérie : “Ce n’est qu’une question de temps” (Derrar)

Le directeur général de l’Institut Pasteur Algérie, Fawzi Derrar, s’est de nouveau exprimé, ce jeudi 2 décembre, sur le nouveau variant de coronavirus “Omicron”, jugé préoccupant par l’OMS et qui se propage rapidement en Europe.

Intervenant aujourd’hui lors une journée de sensibilisation au sida à la Faculté de médecine d’Alger ; le premier responsable de l’Institut Pasteur d’Algérie a mis en garde contre la propagation du variant du coronavirus “Omicron”, mais il a aussi apporté des explications sur cette nouvelle souche de covid-19.

“Face à la propagation accélérée du variant ‘Omicron’ dans le monde, l’Algérie n’est pas à l’abri”, a lancé Dr Derrar ; insistant sur le respect des mesures barrières contre le virus.

La propagation du variant Omicron en Algérie n’est qu’une question de temps, selon Derrar

Lors de la même intervention, Dr Derrar est allé plus loin dans son analyse, en estimant que l’apparition de ce nouveau variant n’était qu’une question de temps.

“Sa propagation en Algérie n’est qu’une question de temps à l’instar des autres pays du monde comme c’était le cas avec les autres variants, en raison de la mobilité des personnes et l’ouverture progressive de l’espace aérien (…) D’où l’impératif de renforcer le contrôle au niveau des points de passage des voyageurs”, a-t-il expliqué.

Dans le même sillage, Dr Derrar a tenu à souligner quelques précisions. Selon lui, les scientifiques n’ont pas encore déterminé la gravité du variant Omicron, mais les résultats seront dévoilés dans les prochaines semaines.