USTO : L’Institut des sciences et techniques appliquées opérationnel en 2019

jeudi 11 octobre 2018 à 15:11
Source de l'article : Lecourrier-dalgerie.com

Le nouvel Institut des sciences et techniques appliquées (ISTA) relevant de l’Université des sciences et technologies Mohamed Boudiaf d’Oran (USTO-MB) ouvrira ses portes à la prochaine rentrée universitaire et permettra de renforcer davantage les liens université/entreprises, a indiqué la rectrice de cet établissement de l’enseignement supérieur. «Nous comptons ouvrir un institut des sciences et techniques appliquées en génie industrielle, maintenance industrielle et gestion des chaînes de production à partir de la rentrée prochaine 2019/2020», a précisé dans une déclaration à l’APS Nacéra Benharrat. Pour elle, l’ISTA sera «un véritable pont» entre l’université Mohamed Boudiaf et des dizaines d’entreprises ayant des chaînes de production dans la région ou sur le plan national.

Sa mise en place vient répondre à un besoin croissant de formation spécialisée dans le secteur économique, notamment avec l’installation de plusieurs constructeurs automobiles dans la région ouest du pays, a-t-elle ajouté. Les futurs partenaires, avec lesquels des conventions de partenariat vont être signées sont le groupe automobile «Renault Algérie» installé à Oran, des groupes automobiles installés dans l’ouest du pays et des dizaines d’autres entreprises ayant des chaînes de production. Il s’agit, entre autres, de l’Algérienne des industries textiles (TAYAL), Textile Algérie Arzew et le groupe Tosyali, a-t-elle fait savoir. «Ces efforts interviennent dans le but de rapprocher davantage l’université de ses partenaires économiques pour satisfaire, d’une part, les besoins en matière de formation spécialisée des entreprises et, d’autre part, améliorer l’employabilité des étudiants et leur intégration dans le monde du travail», a souligné Mme Benharrat. L’Université Mohamed Boudiaf d’Oran s’était lancée en 2011 dans la formation spécialisée, en collaboration avec ses partenaires économiques à travers la création de masters professionnels. Le premier en date ayant demandé ce genre de formation était le groupe cimentier «Lafarge». Une trentaine d’étudiants sont formés annuellement dans le cadre d’un master professionnel en chimie des matériaux industriels lancé à l’occasion.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
24 queries in 0,259 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5