USMH-JSS (aujourd’hui à 18h ) : Une première en nocturne

USMH-JSS (aujourd’hui à 18h ) : Une première en nocturne

article-33128-usmh-mca.jpgL’USMH croisera le fer, ce soir en nocturne, avec la JSS Saoura à domicile, pour le compte de la 24e journée du championnat. Une première depuis plus de 25 ans au stade Lavigerie. Bechouche, l’ancien défenseur de l’USMH, s’en rappelle.

Ce dernier, qui se réjouit de la programmation du match en nocturne, nous dira : «Je trouve qu’il n’y a pas mieux que de jouer en nocturne. Les joueurs se retrouvent mieux, car l’ambiance est bien meilleure en soirée.» Le moins que l’on puisse dire est que cette rencontre sera d’une grande importance pour les poulains de Charef qui doivent à tout prix arracher les points de la victoire s’ils veulent préserver intactes leurs chances de terminer sur le podium. Classés à la seconde place, les Harrachis ne sont qu’à trois points du Mouloudia d’Alger qui guette le moindre faux pas de l’équipe banlieusarde pour s’accrocher à la seconde place. C’est pourquoi, les Jaune et Noir n’ont pas d’autres alternatives que de faire le maximum pour gagner cette rencontre, s’ils veulent garder leurs distances avec leurs poursuivants immédiats. C’est donc un match très difficile qui attend Hendou et ses camarades cet après-midi, face à cette coriace équipe de la JSS qui est sur une bonne lancée, après son succès à domicile contre la JSMB lors de la journée précédente.

Les Harrachis décidés à gagner

Les poulains de Charef, qui se sont très bien préparés durant toute la semaine, croient fermement en leurs chances de franchir cet obstacle pour se racheter de leurs derniers faux pas. Un éventuel succès aujourd’hui face à la JSS, leur permettra de maintenir l’écart avec le MCA et de préserver sa seconde place avant un difficile déplacement à Oran où le Mouloudia local qui lutte pour sa survie en Ligue 1 ne cèdera pas le moindre point à ses hôtes. Les troupes de Boualem Charef vont tenter donc d’ajouter un autre succès cet après-midi, mais le coach qui connaît parfaitement la valeur de son équipe et celle de l’adverse, a tenu un discours franc à ses poulains afin de les sensibiliser et les mettre devant leurs responsabilités. Contrairement donc à ce que pensent certains, la rencontre d’aujourd’hui face à la JSS ne sera pas une partie de plaisir. Au contraire, ce sera un match très difficile et Charef l’a d’ailleurs signalé à maintes reprises à ses joueurs. Prudence, vigilance et sérieux, ce sont les consignes du coach pour ce match.

——————

Younès : «On doit gagner car tous les atouts sont de notre côté»

Vous allez accueillir la JSS, cet après-midi. Comment est le moral du groupe, à quelques heures seulement du coup d’envoi de la rencontre ?

Le moral du groupe est au beau fixe. Après nos derniers faux pas, on a envie de réussir un résultat probant face à la JSS. Les joueurs sont décidés à mettre toutes leurs forces pour réaliser une victoire. Normalement, on doit y arriver car tous les atouts seront de notre côté.

Donc, c’est pour vous un match ordinaire…

En effet, ce match est ordinaire et donc il n’a rien de spécial. Nous l’avons préparé comme on a l’habitude de le faire avec les autres confrontations, même si nous sommes conscients que ça sera un match assez difficile pour les deux équipes. Je le dis parce qu’’on connaît parfaitement nos capacités et aussi le potentiel et les qualités de la formation adverse.

N’y a-t-il pas une pression supplémentaire sur vous, après les trois derniers faux pas dont une défaite concédée à domicile face au WAT ?

Quand on joue dans un club aussi populaire que l’USMH, la pression est toujours présente. En plus, on joue pour un objectif bien déterminé, à savoir une place sur le podium. Nous y sommes déjà et comme il ne reste que sept match, il est certain que nous n’allons pas lâcher prise d’où notre intérêt à gagner ce match à tout prix.

La JSS réalise souvent de bonnes prestations à l’extérieur, cela ne vous inquiète-t-il pas ?

Je dois dire plutôt que la JSS est une équipe coriace, quand elle évolue hors de ses bases, mais cela ne diminue en rien de notre détermination à glaner les trois points de la victoire.

Ne pensez-vous pas que votre adversaire aura envie de réaliser un bon résultat pour prendre sa revanche du match aller ?

Effectivement, et c’est cela qui va rendre notre mission plus compliquée. On doit donc s’attendre à affronter une équipe qui viendra avec la ferme intention de réussir un bon résultat.

Que redoutez-vous essentiellement chez votre adversaire ?

On ne redoute rien chez l’adversaire, sinon je prie Dieu pour qu’on soit chanceux le jour du match. Je le dis parce que ces dernières semaines, la réussite ne nous a pas souri. D’ou les raisons de nos derniers faux pas.

——————-

Laoufi  «La victoire est impérative»

Interrogé sur la rencontre qui opposera son équipe à celle de la JSS, Laoufi, l’un des adjoints de Charef, estime que ce sera un match très difficile pour les deux équipes, mais un succès est impératif pour son équipe. Il reste certain que son équipe a les moyens pour passer cet écueil, après la bonne préparation durant toute la semaine : «Je ne vous cache pas que ce sera un match difficile pour nous, comme pour la JSS d’ailleurs. Mais la victoire s’impose, et je pense qu’avec la préparation accomplie durant toute la semaine, mon équipe sortira victorieuse de cette empoignade. Il faut seulement prendre ce match très au sérieux, afin d’éviter une autre mauvaise surprise dans notre jardin.»

————-

Hier, séance légère

C’est hier dans la matinée que la formation harrachie a effectué sa dernière séance d’entraînement, avant la rencontre d’aujourd’hui au stade Lavigerie. Pour cette ultime séance, le coach n’a pas voulu trop forcer ses protégés en programmant seulement quelques exercices avec ballon avant de clôturer par quelques exercices d’étirement. C’était une séance très légère, afin d’éviter la fatigue aux joueurs qui ont bien travaillé durant presque une semaine. Toutefois, Charef a axé son travail sur le volet psychologique qui n’est pas à négliger dans ce genre de rencontres.

Bechouche : «Le groupe est prêt, mais tout se jouera sur le terrain»

«C’est un match difficile. Les gars de Saoura se sont déplacés pour faire un résultat. Cela va de soi. De notre côté, tout le groupe est conscient de la mission qui l’attend. Gagner est l’objectif de tous les joueurs qui sont, non seulement, décidés à empocher les 3 points, mais aussi à plaire», nous a déclaré Bechouche. C’est dire que ce match contre la JSS revêt un grand intérêt, dans la mesure où les Jaune et Noir possèdent une chance inouïe pour se replacer et s’installer en pôle position, avant les autres grands rendez-vous, notamment, la prochaine sortie à Oran face au MCO. Les poulains de Charef vont, certainement, mettre tout en œuvre afin de sortir victorieux et se préparer sereinement aux autres échéances qui se profilent à l’horizon. «Nous sommes en train de gérer match par match. Ainsi, contre la JSS, nous nous sommes bien préparés et nous avons une idée sur les points forts et faibles de l’équipe adverse. Reste à savoir, maintenant, ce qui se passera sur le terrain.» Toujours est-il que dans cette rencontre, le vainqueur sera, sûrement, propulsé en haut du tableau ; l’équipe la plus calme et qui saura faire preuve de réalisme, aura de fortes chances de sortir victorieuse de cette confrontation.

————

Deux changements au maximum

Apparemment, il n’y aura pas de grands changements dans l’équipe. Par rapport à ce que l’on a pu constater lors des dernières séances d’entraînements, le onze harrachi, qui affrontera cet après-midi la JSS, devrait ressembler, à un élément près, à celui qui a tenu en échec l’USMA au stade du 5-Juillet, il y a dix jours. Le changement se situera au niveau de la défense et plus exactement pour le poste d’arrière gauche. Belkheir, qui a joué les trois derniers matchs, est blessé et devrait donc céder sa place à Mekioui. Ce dernier retrouvera sa place sur le flanc, après une absence d’un mois, pour cause de méforme.

Tatem ou Amada comme milieu offensif

Aussi, Charef sera contraint de trancher entre Tatem et Amada pour le poste de milieu offensif. Le premier cité, qui n’est pas au mieux de sa forme, pourrait se retrouver sur le banc. Dans ce cas, Aït Ouamer jouera aux côtés de Hendou, alors qu’Amada avancera d’un cran pour évoluer comme meneur de jeu. Sinon, le coach harrachi sera contraint de conserver le duo Hendou-Amada dans la récupération. Dans ce cas, Tatem jouera comme milieu offensif son poste de prédilection. C’est ainsi le onze harrachi devrait évoluer suivant un schéma tactique classique à savoir le 4-4-2 habituel, avec quatre défenseurs et autant au milieu dont deux auront le rôle de récupérateurs. En attaque, Bounedjah devrait être associé à Lamali qui jouera sur le côté droit.

20 joueurs retenus

Pour le match de cet après-midi face à la formation de Saoura, le staff technique harrachi a retenu vingt joueurs. On a noté dans cette liste quelques changements par rapport à la précédente rencontre, devant l’USMA. La nouveauté dans cette liste est le retour du milieu offensif, Bitam. Toutefois, le coach n’a pas encore tranché concernant le onze rentrant, afin de garder la sérénité et la concentration au sein du groupe.