USMH : Charef reste à l’USMH

USMH : Charef reste à l’USMH

Charef.jpgDécidément, la rumeur du départ de Charef de la barre technique de l’USMH reste, ces derniers jours, l’évènement principal dans le milieu sportif à El Harrach. Pour preuve, de nombreux supporters de l’USMH ont pris attache avec notre journal pour vérifier la véracité de l’événement.

Cela nous a poussés à prendre attache avec Mohamed Zoubiri, un des membres du conseil d’administration et qui est considéré comme étant très proche de l’entraîneur. A travers les déclarations de Mohamed Zoubiri, on peut déduire que Charef est jusqu’à preuve du contraire toujours le chef du staff technique de l’USMH : «Pour nous, Charef est toujours à l’USMH et s’il n’a pas fait le déplacement de Tlemcen, cela ne veut pas dire qu’il a démissionné. Je ne comprends pas le pourquoi de toute cette polémique. Les gens racontent n’importe quoi. Chacun y va de sa propre déduction alors qu’il n’y a rien de vrai. Les gens doivent savoir que c’est un être humain, et comme tout être humain il a besoin de se reposer après plusieurs saisons de travail sans relâche.  Sachez que depuis qu’il est à El Harrach, il n’a jamais pris deux jours de congé. Donc, nous, nous avons jugé que la meilleure chose à faire, c’est de le laisser se reposer au moins quelques jours. Par la suite on ira discuter avec lui concernant ses intentions et son avenir à la barre technique de l’USMH. Pour nous, Charef restera toujours l’entraineur en chef de l’USMH, et je vous confirme qu’il restera à la tête du staff technique non seulement l’année prochaine, mais on essayera de le convaincre de signer un contrat d’une durée plus longue car le travail réalisé depuis son arrivée, il y a quatre ans, nous pousse à faire le maximum pour le convaincre de rester aussi longtemps que possible.»

Abid et Limane, deux grands Espoirs du réservoir

Malgré leurs qualités techniques indéniables, Borsi et Limane, les deux jeunes issus de l’école harrachie, n’ont pour l’instant pas pu s’imposer de manière définitive parmi les titulaires. Cette situation ne semble pas inquiéter outre mesure ces deux joueurs qui gardent toujours l’espoir d’arracher leur place parmi les titulaires lors du prochain exercice. Pour Limane, il faut dire que cette situation dure depuis deux ans déjà, c’est-à-dire depuis sa promotion en équipe première. Concernant Abid, à l’exception de brèves apparitions, cet attaquant continue d’attendre un signe du coach pour une éventuelle titularisation qui lui donnera l’occasion de prouver ce dont il est capable. Même cas pour Limane qui n’arrive toujours pas à arracher une place au sein du onze. Issu de la catégorie des juniors depuis deux saisons, où il faisait forte impression, Limane a eu l’occasion de participer plusieurs fois en tant que titulaire, mais il garde toujours un statut de remplaçant, et ce depuis deux saisons.

L’assemblée générale reportée au 4 juin

Ce que nous avons annoncé dans notre édition d’hier vient de se confirmer, à savoir que l’assemblée générale ordinaire, qui devait avoir lieu le 26 mai prochain, a été en fin de compte officiellement reportée au 4 juin prochain, c’est ce que nous avons appris d’une source bien informée. En effet, toujours selon notre source, les membres du comité directeur et les représentants de la commission d’organisation de l’AG n’ont pas pu obtenir le fameux document qui devait être fourni par la DRAG hier, après que les responsables de cette instance se sont rétractés, à la grande déception des membres du comité directeur qui espéraient avoir ce fameux document.

Limane  : « A l’USMH, j’y suis, j’y reste !»

Vous faites partie des joueurs convoités par des clubs de Ligue 1. Peut-on avoir une idée concernant vos intentions par rapport à votre avenir sportif ?

Je me considère toujours harrachi. Je viens de passer trois saisons avec l’équipe première qui m’ont permis de gagner en expérience. A El Harrach, je me sens chez moi. C’est pour cela que je n’ai jamais pensé à quitter ce club.

Mais vous n’avez encore rien signé…

En effet, mais dans ma tête, je suis à l’USMH. J’ai donné mon accord aux dirigeants, je ne pense pas changer d’avis. Ma parole vaut beaucoup plus que l’argent.

A un certain moment, on a appris que vous étiez en contact avec certains clubs, en plus clair, avec de grosses cylindrées…

Non, il n’y a rien de vrai. A aucun moment il n’a été question pour moi de quitter l’USMH. Maintenant, s’il y a des gens qui croient à cette éventualité, je ne peux pas les empêcher de dire ce qui leur passe par la tête.

Qu’est-ce qui motive votre décision de rempiler à l’USMH ?

Il y a plusieurs facteurs qui me poussent à prendre une telle décision. Je ne vous cache pas que la confiance que j’ai gagnée à El Harrach n’a pas de prix. Que ce soit les supporters ou les dirigeants, tout le monde m’estime. C’est la raison principale de ma décision de rempiler.

Du point de vue financier, êtes-vous satisfait ?

Je n’ai pas encore négocié. Disons qu’à l’USMH, je suis estimé à ma juste valeur. Mais ce n’est pas là un facteur déterminant dans ma décision de rester.

On veut récupérer Boualem et Boumechra

Il y a une forte probabilité de voir Boumechra, le milieu de terrain de l’USMA, revêtir le maillot de l’USMH la saison prochaine. C’est ce que nous a confié une source proche de la direction. En contact avec plusieurs autres clubs, dont le MCA qui voudrait s’attacher ses services, Boumechra est plutôt intéressé par un retour à El Harrach. Annoncé partant de l’USMA tout comme certains joueurs qui sont aussi contactés par d’autres clubs et qui affichent pleinement leur intention de quitter l’équipe de Soustara, Boumechra confirme ses contacts avec l’USMH et n’a pas nié avoir été contacté par un proche de l’USMH. Il devrait même rencontrer ce mercredi le président Laïb pour entamer les négociations financières. Il en est de même pour Boualem que les dirigeants harrachis veulent récupérer pour renforcer le compartiment défensif. Lié par contrat avec l’USMA, Boualem est, selon toute vraisemblance, intéressé par l’idée de revêtir le maillot de l’USMH sous lequel il a été l’un des meilleurs attaquants et buteur du championnat. En tout cas, ces deux ex-joueurs de l’USMH seraient les premiers à atterrir cette saison à El Harrach. Aussi, le président harrachi devrait aussi entamer cette semaine les négociations avec les joueurs en fin de contrat, notamment Ziane-Cherif et Hendou, qui sont pistés par plusieurs formations de l’élite, l’ASO pour le premier, l’USMA pour le second. Il faut noter que la direction de l’USMH, qui veut casser sa tirelire cette saison pour un recrutement de qualité, envisage de maintenir 80 % de l’effectif avec un renforcement de deux ou trois éléments capables d’apporter le plus escompté.

Boumechra négociera cette semaine

Il y a quelques jours, Boualem Charef, le coach harrachi, a donné son accord pour le retour de Boumechra à l’USMH, qui a été contacté pour un éventuel retour au bercail. Mais la question qui se pose est de savoir si la direction de l’USMH est prête à satisfaire les conditions financières du joueur. Selon notre source, le MCA, qui semble très intéressé par ce joueur, lui aurait proposé la somme de un milliard de centimes. Mais Boumechra, qui préfère revenir à l’USMH, veut d’abord connaître le montant que lui proposera Laïb. Les deux hommes ont rendez-vous cette semaine, à Oran, pour entamer les négociations.