USMH : Amada : «Nous avons tous les atouts pour gagner ce match»

USMH : Amada : «Nous avons tous les atouts pour gagner ce match»

article-33128-usmh-mca.jpgAprès avoir aligné  une série de bons résultats,  vous devez encore une fois vous déplacer, ce weekend, mais cette fois-ci à Chlef. Comment se présente pour vous cette confrontation ?

Plutôt bien. Il y a une grande motivation qui anime le groupe. Le moral est au beau fixe et nous avons travaillé aux entraînements dans de très bonnes conditions. On est prêts pour ce match qui est très important pour nous. Je pense que toutes les conditions sont réunies pour arracher une victoire.

Mais il s’agit de l’ASO, une équipe qui renferme des joueurs chevronnés.

Nous sommes conscients de la tâche qui nous attend, et tous les joueurs sont motivés pour faire un grand match. Que ce soit l’ASO ou autre, nous jouons gros lors de chacune de nos sorties. Le fait d’avoir remporté six victoires en déplacement veut dire que nous avons les capacités de réaliser d’autres belles performances et de croire encore plus en nos chances de jouer les premiers rôles.

Vous devez avoir une idée bien précise sur votre adversaire.

Non, mais ce qui est sûr, l’ASO malgré ses  mauvais résultats, reste redoutable. Mais pour nous, cela ne change rien à la donne. On doit mettre le paquet pour réaliser  le meilleur résultat possible.

Ressentez-vous une quelconque pression avant ce match?

Pas du tout. Je n’irai pas jusqu’à vous dire que ce sera une partie de plaisir, mais pour nous, ce sera un match comme  tous les autres. On a toujours su se surpasser dans ce genre de rencontre. L’USMH est une équipe des grands rendez-vous et on ne va pas manquer de le montrer une fois encore.

Vous allez aborder cette affiche presque au complet, ce qui vous met dans les meilleures conditions, n’est-ce pas?

En effet, l’effectif est au complet c’est de bon augure et très important pour nous de jouer cette rencontre avec le meilleur onze possible. Nous aurons tous les atouts de notre côté pour aborder de la meilleure des manières ce match contre l’ASO.

————

En match amical : USMH 8 – Fouka 2

L’attaque n’a rien perdu de son efficacité

Dans sa confrontation amicale, mardi dernier avec la formation de Fouka, l’équipe harrachie n’a pas fait dans la dentelle en infligeant un cinglant 8-2 à son adversaire. En dépit de ce que l’on dit, et comme le prouve ce score fleuve, le compartiment offensif de l’USMH n’a rien perdu de son efficacité.  Malgré quelques absences parfois, comme celle de Yaya, il n’en demeure pas moins que les attaquants alignés se montrent aussi efficaces, sinon plus que les titulaires. Depuis le début de la phase retour, l’USMH a marqué neuf buts en cinq matches. Ce qui est une moyenne acceptable. On dira même que c’est la même que celle de la saison passée. Ce constat et cette comparaison nous amènent à dire que l’attaque harrachie n’a rien perdu de son efficacité par rapport à ce qu’elle a montré la saison passée.

L’USMH avec la même stratégie

Si on tient compte du dernier match amical joué par l’USMH contre la formation de Fouka et la prestation de l’équipe, on peut dire que Charef semble avoir trouvé la meilleure formule qui permet à son équipe de marquer des buts. Lors du match joué contre la formation de Fouka, mardi dernier, l’entraîneur de l’USMH  a testé deux autres schémas :  4-4-2 et 4-3-3. Même s’il n’a pas voulu encore dévoiler sa stratégie ni les éléments qui composeront la ligne d’attaque, on peut aisément deviner que le driver a bien l’intention de reconduire le 4-4-2, c’est-à-dire le même schéma mis en application face au CAB et qui a permis à son équipe de s’imposer. Une option qui permettra à l’équipe de mieux évoluer en attaque et espérer marquer plus de buts.

————–

Bechouche : «Désormais, on ne jouera que pour la gagne»

Apparemment, l’USMH semble avoir pris goût aux victoires et Charef ne veut en aucun cas voir son équipe rater l’occasion d’arracher une place sur le podium à la fin de cette saison. A l’occasion du prochain rendez-vous face à l’ASO, l’entraîneur harrachi veut absolument une victoire. C’est aussi l’avis de son adjoint Bechouche qui nous dira : «Désormais, à l’USMH, on jouera pour la gagne». Malgré un début avec des résultats moyens  en championnat, l’ASO reste tout de même une équipe imprévisible. Charef, le coach harrachi, le sait d’ailleurs et c’est la raison pour laquelle il reste méfiant et prépare ses joueurs avec tout le sérieux voulu et avec la ferme intention d’enchaîner avec un bon résultat.

Tatem : «On jouera  sans faire de calcul»

Interrogé sur le match qui opposera, demain, son équipe, à celle de l’ASO, Tatem estime que ce sera une partie très difficile pour les deux clubs. Mais il pense aussi que son équipe a les moyens de passer cet écueil, après le grand travail effectué durant toute la semaine : «Il ne faut pas croire que ce match sera facile, bien au contraire, car l’ASO peut se réveiller à tout moment. Les Chélifiens n’ont qu’une idée en tête c’est d’arracher la victoire. Mais nous aussi nous pensons la même chose. Cette confrontation s’annonce donc très difficile, mais on a les moyens d’arracher les trois points. On fera tout pour y arriver. Cela nous permettra de conserver notre place en haut du classement. Certes, on ne doit pas se focaliser sur cette première place. Cela pourrait augmenter la pression sur nos joueurs, cependant, notre objectif reste de récolter le maximum de points et terminer la saison à la meilleure place sans faire trop de calcul car l’autre objectif, c’est aussi de pratiquer un beau jeu.»

Laoufi :  «Attention, face à l’ASO, on doit être vigilants»

A travers ce que l’on a pu voir hier, le groupe est apparemment prêt pour le match contre l’ASO, et il ne reste que quelques petits détails à régler, ce que Charef tentera de faire rapidement. Ce constat nous a même été confirmé par Laoufi à qui nous avons demandé son avis sur ce qui reste à faire pour que l’équipe soit prête : «Il reste des imperfections que l’on doit corriger pour s’améliorer. Par rapport à ce que nous venons d’effectuer, je reste optimiste quant aux capacités du groupe. Concernant la confrontation prévue contre l’ASO, ce week-end, les joueurs doivent se montrer  vigilants pour éviter une mauvaise surprise car c’est un match piège».

Haniched : «Attention, il faut toujours se méfier de la bête blessée !»

Nacer Bechouche sait mieux que quiconque que cette rencontre sera difficile pour les deux équipes. Ce technicien pense que malgré ses mauvais résultats en championnat, l’ASO est à  prendre très au sérieux. «Bien qu’elle occupe une mauvaise position au classement, l’ASO reste toutefois redoutable et peut se réveiller à tout moment. Ce sera un match difficile face à l’ASO qui souffre ces derniers temps dans le bas du tableau. Mais il ne faut surtout pas dire que le match est gagné d’avance. Non, jamais ça ! Cette équipe fera le maximum pour rendre notre tâche plus difficile. On sait tous qu’une  bête blessée peut se manifester à n’importe quel moment et c’est pour cela qu’on a demandé aux joueurs une totale concentration afin d’éviter toute mauvaise surprise. En football, tout est possible, donc, il faut être méfiant.»

—————

Mekioui rétabli, Azzi se blesse

Bonne nouvelle pour les Harrachis. En plus du succès de leur équipe, samedi dernier à Batna, les supporters étaient très contents de revoir le défenseur central Abdelhani Mekioui, reprendre le chemin des entraînements, avant-hier, au stade Mohammadia. Victime d’une blessure à la cuisse, Mekioui s’est rétabli. Lors de la séance de reprise, ce joueur s’est entraîné en solo, se contentant de quelques tours de piste et d’un travail spécifique. Il espère retrouver au plus vite son niveau habituel. «Je suis content de reprendre le chemin des entraînements. Je suis armé d’une grande volonté et de beaucoup de détermination, et je ferai tout pour retrouver mon top niveau dans les plus brefs délais», nous a déclaré le joueur de l’USMH. Mais tout porte à croire que ce joueur devrait cravacher dur pour retrouver sa forme physique avant d’effectuer son grand retour à la compétition.

Demou apte pour le service

La rencontre amicale jouée, hier, a été caractérisée par le retour de Demou à la compétition après une absence de plusieurs semaines due à une blessure à l’épaule. Le défenseur central harrachi a joué un peu plus d’une heure et a réalisé une prestation moyenne. Convalescent depuis plus de 21 jours, Demou est totalement rétabli et sa blessure à l’épaule n’est plus qu’un mauvais souvenir. Se sentant prêt pour la compétition, Demou n’espère plus qu’un signe du coach, mais ce dernier préfère attendre avant de donner l’occasion au joueur de faire son retour parmi le onze. Pour Charef, cette temporisation ne fera que du bien au joueur car elle lui permet de reprendre tous ses moyens physiques et techniques.

L’infirmerie se vide

Au grand bonheur du staff technique, l’infirmerie du club s’est totalement vidée ces derniers jours. Ainsi, le coach harrachi pourra compter sur la totalité de son effectif pour composer son équipe ce week-end contre l’ASO. Ce détail devrait certainement enchanter Boualem Charef, qui n’aura que l’embarras du choix.