USMH 0 -ASO 0 : Les Harrachis accusent l’arbitre

USMH 0 -ASO 0 : Les Harrachis  accusent l’arbitre

article-55914-usmh.jpgStade : 1er-Novembre (Lavigerie)

Affluence : nombreuse

Arbitres : Zouaoui-Bitam- F. Aouina

Avertissements : Doukha (73’) (USMH) ; Badarou (62’) (ASO)

USMH : Doukha, Azzi (Abid 87’), Ziane-Cherif, Mazari, Belkheir, Aït Ouameur, Hendou, Boumechra (Belaarousi 78’), Younès, Amada, Sylla (Hanitser 85’)

Entraîneur : Boualem Charef

ASO : Salhi, Badarou, Lakhdari, Zazou (Ali Hadji 87’), Zaoui, Zaouche, Tedjar, Bentoucha (Boussaïd 80’), Cherchar, Messaoud (Deham 73’), Meliani

Entraîneur : Ighil Meziane

L’USM El-Harrach n’a pu renouer avec la victoire, hier, dans son antre fétiche de Lavigerie, se contentant du nul (0-0) face à l’ASO qui confirme sa force hors de ses bases. Battue au stade du 20- Août par le CRB lors de la précédente journée du championnat, la formation harrachie cale, contre toute attente, chez elle. Les locaux ont, dès l’entame du match, pris les choses en main en se créant les premières occasions de scorer. Mais les attaquants de l’USM Harrach, apparemment mal inspirés en ce début de match, ont gâché trois opportunités de prendre l’avantage. A commencer par l’action de Boumechra qui, bien servi par Younès, a vu son tir passer à côté. S’en suivra,  quelques minutes plus tard, celle de Sylla, héritant d’une belle remise de Younès, n’a pu trouver le cadre. Une minute après, c’est  Boumechra qui confirmera la maladresse des Harrachis. A quatre mètres du but, le meneur de jeu  de l’USMH ratera son tir devant Salhi. Ces nombreux ratages ont donné confiance aux visiteurs qui, sans trop fermer le jeu, procédaient par des contres vifs et rapides. Après la pause, les Harrachis donnaient l’impression d’être plus organisés, mais c’était sans compter sur la rigueur des  Chelifiens qui, tout en bloquant les espaces, procédaient toujours par des contres dangereux par l’intermédiaire de Zaouche  et  Messaoud. Il faut dire que la domination des Jaune et Noir fut anarchique pendant la majeure partie de cette seconde période. Les nombreuses occasions des coéquipiers de Boumechra ont trouvé à la parade un certain Salhi dont les interventions ont découragé les attaquants d’El Harrach qui ont donné l’impression d’être dans un jour sans. Après tous les efforts déployés, les Jaune et Noir auraient pu bénéficier d’un penalty, si l’arbitre s’était montré correct sur l’action d’Amada qui s’est fait bousculer à l’intérieur de la surface de vérité. L’arbitre Zouaoui a hésité un moment, avant de faire signe de jouer. Continuant leur pressing, les Jaune et Noir, qui ont fourni beaucoup d’efforts, n’ont pas été récompensés. Le reste de la partie n’a pas apporté de changement au au score  jusqu’au coup de sifflet final de l’arbitre Zouaoui.

——————————————-

Haniched : «L’arbitre nous a privés de deux penalties indiscutables»

«Tout le monde a vu qu’Amada a été crocheté dans la surface de réparation par un défenseur de l’ASO, sauf lui. C’est grave. Il n’a pas également comptabilisé le temps perdu et il s’est empressé de siffler la fin de la rencontre. C’est malheureux», tonne l’entraîneur des gardiens de but de la formation harrachie, Mohamed Haniched, avant d’ajouter : «Je suis un peu déçu de ce résultat, car on pouvait largement faire mieux. Vous avez constaté que nous avons raté plusieurs occasions, en plus d’une nette domination. On aurait pu marquer. En plus, quand on tombe sur des arbitres pareils, c’est difficile d’arracher un bon résultat.»

Kebir : «Un point à El Harrach est bon à prendre»

«On a bien préparé ce match. On a joué groupés. Ce point a été arraché grâce à la solidarité du groupe. En face, il y avait une équipe d’El Harrach qui ne déméritait pas, bien au contraire. On est satisfaits de ce résultat. Il est vrai qu’on appréhendait ce rendez-vous, dans la mesure où l’adversaire est connue pour être une équipe redoutable sur son terrain. Pour nous, il fallait absolument bien négocier ce match, après notre contre-performance à domicile. Je pense que le point ramené d’El Harrach est très important pour la suite de notre parcours.»

Azzi : «N’était l’arbitre, on aurait gagné»

«Tout ce que j’ai à dire, c’est que ce résultat ne reflète pas la physionomie de la rencontre. Franchement, je pense qu’on a livré une belle prestation face à l’ASO qu’on a dominée de bout en bout. Notre seule erreur, c’est de n’avoir pas su profiter des nombreuses occasions de scorer que nous nous sommes créés. Cela nous aurait permis d’arracher facilement les trois points de la victoire. Mais je dois dire que l’arbitre a été en partie à l’origine de cette contre-performance. Il nous a privés de deux penalties valables. Les images de la télévision confirmeront mes propos.  Ce n’est pas grave. Nous allons tenter de nous racheter à l’avenir. L’essentiel pour nous est de rester solidaires sur le terrain. Je suis sûr que nos résultats seront meilleurs à l’avenir.»

L’arbitre Zouaoui remet ça

A la fin du match, les Harrachis étaient visiblement très déçus par la prestation de l’arbitre qu’ils accusent d’avoir  aidé l’équipe visiteuse. Tous les membres de l’USMH présents au stade Lavigerie estiment qu’il a été à l’origine du mauvais résultat de leur équipe. Ils reprochent au referee de les avoir privés de deux penaltys et d’un but des plus valables. Les banlieusards font endosser donc la responsabilité de cette contre-performance à l’arbitre de la partie. Pour tous les Harrachis, cet arbitre n’est pas à sa première au stade Lavigerie. En effet, les banlieusards ont déjà été victimes de monsieur Zouaoui la saison passée lors d’un match à domicile contre l’USMBA. Celle-ci a arraché le nul à El Harrach (1-1), grâce à un coup de pouce de cet arbitre qui avait privé les poulains de Charef d’un but des plus valables et d’un penalty flagrant.

Azzi et Mazari de nouveau associés dans l’axe

En l’absence de Belkaroui convalescent pour une durée d’une semaine, après son intervention chirurgicale au doigt, Charef a été contraint d’incorporer Azzi qui a déjà évolué aux côtés de Mazari. C’est la troisième fois cette saison que ces deux éléments évoluent ensemble cette saison.

Limane retrouve le banc

Après avoir participé aux trois dernières rencontres comme titulaire, Limane, le gardien de but harrachi, a retrouvé le banc de touche. Fidèle à ses principes, le coach Charef, pour qui Doukha reste le titulaire numéro 1, a été contraint de renouveler sa confiance au gardien international.

Belkaroui ménagé

Boulakhoua et Belkaroui étaient, hier, les deux  seuls titulaires absents de l’équipe harrachie. Souffrant d’un début de pubalgie, Boulakhoua  n’est pas encore prêt. Quand à Belkaroui, et même s’il se sentait apte à jouer, après son intervention chirurgicale au doigt, Charef en a décidé autrement. Le coach Harrachi a décidé de ménager son joueur qui, pourtant, avait souhaité participer à cette rencontre.

Belhadji a assisté au match

Dans la tribune officielle, la présence de Belhadji n’est pas passée inaperçue. L’entraîneur des gardiens de but de la sélection nationale est venu probablement voir la prestation de Doukha.

Une subvention de l’APC de 1 milliard 950 millions

L’APC de Chlef a versé sa subvention annuelle à l’ASO d’une valeur de 1 milliard 950 millions de centimes, afin de lui permettre de payer les salaires des joueurs jusqu’à la fin de l’année, une subvention qui tombe bien pour la direction qui devra tenir ses promesses envers les joueurs.

La subvention de l’ECDE sera versée en décembre

Le nouveau contrat de sponsoring avec l’ECDE de la semaine dernière  a abouti à un accord de versement de la somme de 2 milliards de centimes le mois de décembre, cette subvention sera destinée au payement de la préparation hivernale de l’équipe ainsi qu’au recrutement lors du mercato hivernal.

Les salaires, avant le 15 novembre

Le président Medouar nous a déclaré que sa direction devra payer les joueurs jusqu’au moindre centime, avant le 15 novembre, concernant les mois de salaires afin de permettre aux joueurs de travailler sans penser à leur argent. Il y a des joueurs qui ont été déjà payés jusqu’en octobre et d’autres pas encore depuis le mois de juillet, tous les joueurs vont être régularisés dans les jours qui viennent.

Les supporters présents au stade du 1er-Novembre

Le match d’hier a vu la présence d’une centaine de supporters chélifiens qui ont tenu à suivre leur équipe au stade du 1er-Novembre d’El Harrach. Les supporters de l’ASO voulaient, encore une fois, apporter leur soutien à leur équipe, malgré le nul enregistré face à l’USMA.

Un seul jour de repos

Le groupe se remettra au travail demain à 18h, pour préparer le match du CSC. Ighil a accordé un jour de repos à ses joueurs pour récupérer leurs moyens, surtout qu’ils auront après ce match une trêve de deux semaines, en raison du match retour de l’EN face au Burkina Faso. Les joueurs devront reprendre le travail lors d’une séance de travail prévue en nocturne, surtout que l’ASO continuera de jouer à 18h.

—————————–

Grand fair-play

Toujours fidèles à leur équipe, et comme à leurs habitudes, les Kawassir ont marqué leur présence dans les gradins du stade du 1er-Novembre. Ils étaient seulement quelque 7000 supporters de l’USMH à avoir pris place dans les gradins. A noter la grande sportivité sur le terrain et dans les gradins. En effet, le match s’est joué dans un grand fair-play. En effet les Harrachis se sont illustrés par un comportement exemplaire.

U-21 : USMH 0 – ASO 1

Le match USMH-ASO, comptant pour le championnat des U21, s’est soldé par la victoire de l’équipe visiteuse sur le score de 1 à 0. C’est la seconde  défaite des Harrachis depuis le début de la saison, après celle perdue par forfait contre la JSS lors de la première journée. A rappeler que les jeunes Harrachis n’avaient pas fait le déplacement à Béchar.

Le chiffre 2: Ziane-Cherif en était, hier, à sa deuxième titularisation avec son équipe. L’absence de Boulakhoua a contraint Charef d’incorporer Ziane- Cherif connu pour être un joueur polyvalent.

TOP:  Un joli tifo harrachi dans la deuxième tribune

Avant le coup d’envoi du match, les supporters harrachis ont déployé un très joli tifo dans la deuxième tribune, aux couleurs du club, sous les applaudissements de tous les présents qui ont beaucoup apprécié ce très beau tableau.

FLOP : Doukha risque une suspension d’un match

Averti par l’arbitre pour contestation de décision,  Doukha risque un match de suspension, en attendant que la décision de la commission de discipline qui siègera ce lundi.