USMBA : Khali Zakaria : «Si des joueurs ont triché, il y a la justice divine»

USMBA :  Khali Zakaria : «Si des joueurs ont triché, il y a la justice divine»

article-66558-USMBA.jpgApparemment, vous devrez être abattu après la relégation de l’équipe en Ligue 2 ?

Et comment, et au même titre que mes coéquipiers. Nous sommes tous très chagrinés et troublés par cette situation. Croyez-moi, ce n’est point aisé pour un joueur de vivre une telle désillusion. En tant qu’enfant de l’équipe, l’angoisse est encore plus forte. Nous avons fait ce qu’on a pu pour éviter la relégation mais il y a des forces majeures qui ont concouru à notre descente en Ligue 2. Il m’est très difficile de trouver les mots pour exprimer ma profonde frustration.

Quelles sont, selon vous, les causes de ce déboire ?

C’est la conjugaison de plusieurs paramètres à la fois. Mais je pense que le manque de stabilité nous a été très pénalisant. Pour pouvoir réussir une bonne saison, il faudrait une certaine logique à respecter. En plus de la stabilité, l’équipe avait grandement besoin de moyens adéquats aussi bien humains, matériels que logistiques. Pour résumer, je dirai que beaucoup de choses manquaient à l’USMBA cette saison. Un club comme l’USMBA ne mérite pas un tel sort.

Pourtant, l’équipe a réalisé quelques prouesses en entamant la seconde phase.

C’est vrai. L’équipe était dans une courbe ascendante durant les premières rencontres du retour Je avant de plier l’échine. Je crois qu’il a eu une décontraction avant la rencontre décisive contre le MCEE, alors que c’était un rendez-vous déterminant pour la suite de notre parcours, et je pense que notre revers sur nos terres ce jour-là était, malheureusement, un tournant fatal dans notre parcours. C’est à partir de là que la démobilisation s’est installée d’elle-même au sein du groupe car notre destin n’était pas entre nos mains d’autant que des facteurs extrasportifs entravaient nos matches. Cela était une vraie atrophie. Il faut dire que nous avions perdu la moindre chance de sauver l’équipe.

Pensez- vous le facteur financier est aussi derrière la relégation ?

C’est un facteur parmi d’autres. Cependant, en tant qu’enfant de l’USMBA et de Bel-Abbès, l’argent était relégué au dernier rang. Notre seul souci était de sauver notre équipe du purgatoire. Hélas, ça n’a pas été le cas. Mais je reste convaincu que notre défaite à domicile face à El Eulma était un vrai coup de massue sur la tête. C’est à partir de ce moment que le doute s’est installé. Les supputations qui ont suivi cette défaite nous ont déstabilisés surtout que chacun à tenter de jeter la responsabilité sur l’autre, au lieu d’épargner l’union sacrée du groupe des boursicotages.

Revenons aux statistiques, l’USMBA a perdu trop de points à domicile. Peut-on parler d’un quelconque présage ?

Si nous avons perdu trop de ponts, c’est qu’il y a un certain disfonctionnement. Pour réussir un parcours correct et assurer le maintien, il faut seulement glaner le maximum de points à domicile tout en tentant en arracher quelques en déplacement. Le comble est que nous avons laissé filer des points, stupidement, face à des équipes qui étaient à notre portée. C’est ce ratage, surtout, qui a alambiqué davantage la situation de l’équipe.

Pensez- vous que la situation du vestiaire de l’USMBA a eu son effet sur les résultats de l’équipe ?

Je pense que l’ensemble des joueurs ont fait preuve d’assiduité et de discipline. Ils ont fait en sorte de montrer le bon exemple, en essayant de donner le meilleur d’eux même, mais ce n’est pas toujours évident de les motiver à chaque fois tandis que certains éléments ne cessent de se songer à leur situation financière. Cela a, inévitablement, altéré le moral des joueurs et nui à leur efficience sur le terrain.

Mais certains joueurs donnaient l’impression qu’ils n’étaient pas du tout concernés par la situation de l’équipe.

Personnellement, je n’ai pas remarqué un tel alanguissement. Et puis à chacun sa personnalité. Mais je peux vous affirmer que la plupart des joueurs avaient ce désir de sauver l’équipe de la relégation. Me concernant, l’USMBA m’a couvé, j’ai toujours tout donné pour honorer ma conscience. L’histoire retiendra cela. Pour ce qui ont triché, je dirai qu’il y a une justice divine. Maintenant, il faut retenir les leçons de cet échec et essayer de rectifier le tir pour redresser au plus pressé la situation. Il faut vite corriger les faussetés de cette saison, pour espérer réussir un retour rapide en Ligue 1. Il faut se solidariser tout en ayant une bonne volonté pour remettre l’équipe sur de bons rails et dans la pace qui lui sied. Il faut agir à temps tant qu’il est temps.

Comprenez-vous, maintenant, la déception des supporters ?

Je pense que c’est logique de ressentir toute cette déception, après une saison ratée. Je comprends bien que les supporters veulent voir leur équipe gagner. Mais ils doivent savoir aussi que nous les joueurs avons fait tout notre possible pour sauver l’équipe de la relégation. Au nom des tous mes camarades, je leur demande pardon. Qu’ils sachent que nous sommes aussi dépités qu’eux. Je tiens à m’excuser auprès de nos fidèles supporteurs, qui sont eux aussi affligés par ce purgatoire. Je comprends la déception de nos supporters que je la trouve légitime. Il est donc normal qu’ils soient exaltés contre l’équipe lorsqu’elle ne gagne pas. Je comprends parfaitement leur ras-le-bol. J’espère que l’USMBA ne vivra plus une telle situation et que nous ne tarderons pas à rendre le sourire à notre public la saison prochaine et contribuer à son bonheur. Mais les supporters doivent qui doit rester constamment aux côtés de leur équipe qui n’ont d’yeux que pour elle.