USMB : De quelles solutions dispose Salim Menad ?

USMB : De quelles solutions  dispose Salim Menad ?

article-31465-usmb-chbera.jpgSalim Menad a assez roulé sa bosse sur les terrains pour savoir qu’en football, les choses vont très vite et qu’une équipe que tout le monde croyait en totale déperdition peut soudain et, bien sûr après avoir subi un «lifting», gêner les meilleurs.

Croire que tout est bon à jeter dans cet effectif de l’USMB serait totalement faux. La meilleure preuve, ce sont ces superbes succès comme celui acquis face au SAM et à l’USB.  En plus de la victoire, les joueurs de Blida y avaient mis la manière. Ils retomberont très vite dans leurs travers et paradoxalement, ce sera contre des équipes largement à leur portée.

Réussir la métamorphose

Ce sera là, d’ailleurs, l’une des grandes missions de Salim Menad. Elle consistera à réapprendre à ses joueurs à s’imposer chez eux et à l’extérieur. Il est intéressant de savoir ce que fera le nouvel entraîneur de Blida pour requinquer cette équipe en proie au doute après ces derniers échecs. «C’est dans la tête des joueurs que cela se passe. Il y a comme un blocage quand ils évoluent à domicile et, c’est tout au moins, l’impression qu’ils ont laissée. Ils pêchent par excès de précipitation, ceci fait que le dernier geste est la plupart du temps raté».

Des places à prendre

Menad aura aussi à effectuer une petite révolution dans cette équipe qui n’arrive plus à gagner. Plusieurs habituels titulaires se retrouveront sans aucun doute sur le banc et la chance sera donnée à ceux qui, jusque-là, ont très peu joué.  Dès le prochain match contre Merouana, le coach blidéen aura à réussir la métamorphose de l’équipe et il n’y a rien de mieux qu’une victoire pour que les choses soient au beau fixe.

——————-

Inculquer aux joueurs cette indispensable «grinta»

Les camarades du courageux capitaine  Defnoun donnaient l’impression de ne pas y croire eux-mêmes. Leur domination était des plus stériles et le cuir finissait invariablement dans les bras du gardien adverse ou tout simplement dans les décors.  A cette sorte de démobilisation affichée par les joueurs de Blida est venue s’ajouter une incroyable et surtout inadmissible maladresse. Il ne faut pas croire que du côté de l’équipe de Blida on a montré un quelconque esprit de révolte. On a certes multiplié les offensives, mais il y a à chaque fois ce dernier geste qui manquait de finesse. D’un autre côté, chaque joueur s’évertuait à vouloir faire la différence tout seul. Il n’y avait plus ni organisation tactique, ni offensive construite. C’était tout simplement du n’importe quoi. L’entraîneur avait beau, à partir de son banc, donné de la voix, rien n’y faisait.  Le football du club phare de la ville des Roses  était bel et bien en déperdition et Salim Menad savait qu’il avait du pain sur la planche. Il a dû d’abord inculquer à ses poulains cette « grinta » qui fait qu’un joueur se jette corps et âme dans les pieds de l’adversaire pour lui prendre ce ballon qui, pour le moment, roule plutôt dans le mauvais sens pour Blida.

————————–

Hamia  «Gagner et rien d’autre face à Merouana»

Hamia, l’attaquant blidéen, nous a dit que la tâche serait compliquée pour les deux équipes, en ce qui concerne la confrontation de ce vendredi face à Merouana. Il nous confiera que cela se jouera à très peu de choses et que son équipe est condamnée à gagner.

Avant toute chose, vous avez aidé l’équipe des U20 à se qualifier en coupe. Votre sentiment ?

Personnellement, je veux agir en professionnel. Il m’a été demandé de renforcer l’équipe des U20 et j’ai immédiatement accepté.

Vous avez même été décisif en marquant les deux buts…

Je peux vous dire que la qualification a été difficile à arracher. Il est vrai que j’ai inscrit deux buts mais cela n’a été possible qu’avec l’aide de mes coéquipiers.

Revenons, si vous le voulez, sur le parcours effectué par l’équipe senior jusque-là, êtes-vous déçu ?

Pas du tout, je pense qu’il est acceptable. Il a fallu se battre et se dépenser pour arracher des victoires. C’est certain, comme mes coéquipiers, je pense que nous sommes passés à côté de certains matchs, devant des équipes largement à notre portée.  Je suis de ceux qui veulent aller de l’avant et surtout ne rien regretter. Bien sûr, nous occupons une mauvaise place au classement et il nous faut réagir.

En ce qui vous concerne, vous vous révélez cette saison comme l’une des pièces maîtresses de l’équipe. Cela implique des responsabilités, n’est-ce pas ?

Ce que vous dites me fait énormément plaisir, mais ce qui est le plus important est que mon équipe gagne des matchs. Je n’aurais jamais réussi les prestations dont vous parlez si mes coéquipiers n’avaient pas fait ce qu’il fallait pour cela. Ce sont surtout mes coéquipiers qui sont à féliciter.

Pour ce qui est des responsabilités, c’est le devoir de chacun de nous de les assumer.

Nous avons senti qu’un certain doute s’était installé dans la tête des joueurs après que l’équipe ait concédé certaines défaites. Qu’en est-il ?

C’est certain car, honnêtement, nous ne nous attendions pas à ces contre-performances. Nous avons constaté que tous les efforts consentis sur le terrain restaient vains.   Ces  défaites nous ont  fait mal et il s’agit, maintenant, pour nous de nous ressaisir.

Êtes-vous en mesure de le faire ce vendredi contre Merouana ?

Ce match s’annonce difficile pour les deux équipes. Le plus important est que nous soyons au top ce jour-là. Nous espérons, aussi, récupérer les blessés et c’est à partir de là que nous arriverons à développer notre football.

Merouana, au vu de son classement actuel, reste une équipe difficile à jouer, mais nos chances, dans ce match, sont réelles. L’objectif est de gagner  et cela quelle que soit la manière.

Ce match se déroulera à Blida. Est-ce pour vous un avantage ?

C’est certain et nous espérons que nos supporters soient à nos côtés ce vendredi. Nous nous battrons sur le terrain pour qu’ils soient fiers de leur équipe.

Justement, vos supporters attendent beaucoup de vous. Qu’avez-vous à leur dire ?

Tout d’abord, il faut qu’ils sachent que nous ferons le maximum pour qu’ils ne revivent plus le cauchemar des dernières années. Ils ont pour cela un rôle à jouer, celui de nous apporter leur soutien.

———————–

Mellika et Ledraa incertains

Mellika et Ledraa ne se sont pas entraînés avant-hier. Le premier souffre d’une contracture à la cuisse qui pourrait l’empêcher de tenir sa place ce vendredi contre Merouana. Ledraa de son côté  est en train soigner un hématome au niveau du mollet. La décision de les faire jouer ou non sera prise par Menad aujourd’hui.

Haddou, retour probable contre Merouana

Il aura laissé un énorme vide dans l’équipe, Haddou le milieu de terrain de l’USMB. N’ayant pas totalement récupéré de sa blessure, son entraîneur n’a pas pu compter sur lui. Son absence s’est fait grandement ressentir sur l’efficacité et le rendement de l’équipe, même si  Belkheir et Mellika ont fait correctement ce qu’ils avaient à faire. Haddou est totalement rétabli et il pourrait faire son retour dans l’équipe lors de la réception de Merouana.

Ayant reçu un coup au mollet vendredi passé, Belloucif s’était contenté jusque-là d’effectuer des tours de piste. Depuis avant-hier, il a repris les entraînements avec le reste du groupe et il jouera très probablement le prochain match contre Merouana.