USMA : Recrutement, beaucoup de noms, mais rien de concret

USMA : Recrutement, beaucoup de noms, mais rien de concret

usma-7-300x211.jpgSi les négociations avec les cadres de l’équipe, du moins ceux qui sont maintenus, ont pratiquement abouti, le renforcement de la formation harrachie reste toujours d’actualité.

En effet, même si d’aucuns s’accordent à dire que la nécessité de recruter au moins un élément en défense, un attaquant de métier et surtout un meneur de jeu s’impose, il faut dire que depuis la signature de Selmi, aucune arrivée n’est à signaler du côté du club harrachi. Un silence qui ne manque pas de susciter des interrogations chez les inconditionnels des Jaune et Noir qui restent à l’écoute de toute information susceptible de les éclairer sur l’effectif qui aura pour mission de jouer les premiers rôles la saison prochaine. Certes, beaucoup de noms sont avancés, mais rien de concret ni d’officiel n’est venu confirmer ou infirmer ces rumeurs. Surtout concernant le poste de défenseur central pour lequel l’USMH est en train de faire des pieds et des mains pour recruter un bon libero, en prévision de l’exercice prochain.

Laïb à Oran pour Boumechra et Mazari

Après quelques jours de flottement, la direction de l’USMH est passée à la vitesse supérieure sur le front des transferts. En attendant de finaliser l’arrivée du défenseur central Arslène Mazari et de Benattia, les Harrachis auraient également bien avancé dans le dossier du milieu Boumechra. Un accord aurait d’ores et déjà été trouvé avec le joueur sur les bases d’un contrat d’une année. L’USMH serait ainsi disposée à mettre le paquet. On parle de 700 millions de centimes, mais le joueur de l’USMA réclamerait encore un peu plus. L’affaire pourrait toutefois «rapidement aboutir», glisse très au fait du dossier, ayant clairement fait part du désir de Boumechra à revêtir le maillot de l’USMH. Par ailleurs, les Harrachis maintiendraient aussi le contact avec d’autres milieux de terrain susceptibles de compenser l’éventuel départ de Aïssaoui qui aurait notamment fait l’objet d’une offre de 600 millions de la part de la JSK.

Accord imminent avec Boumechra

La priorité sera donnée au milieu de terrain Salim Boumechra, pour renforcer l’entre jeu et l’attaque qui était considérée comme le maillon faible de l’équipe la saison passée. En effet, l’USMH a gagné un seul match en championnat par deux buts de différence. Le joueur aurait, en effet, donné son accord de principe pour un contrat d’une année. C’est ce qu’on laisse entendre du côté des responsables de l’USMH qui affirment avoir trouvé un terrain d’entente avec le joueur, notamment sur le plan financier. Puisque les dirigeants ont demandé de négocier directement avec le joueur, au lieu de son manager qui aurait placé la barre très haut.

Ziane-Cherif, OK pour une autre saison

Même s’il n’a pas encore renouvelé sa licence, Ziane-Cherif, le milieu de terrain harrachi, est partant pour une autre saison à l’USMH. Le milieu défensif harrachi, qui a eu un entretien téléphonique avec le président, a donné son accord de rempiler. Les deux hommes ont trouvé un accord sur le montant de la prime de signature et sur le mode de payement. Ziane-Cherif a même promis de commencer les entraînements, le plus tôt possible.

L’USMH se sépare de Griche, Doukha, Aïssaoui et Layati

La direction du club harrachi a décidé de se séparer des services de quatre joueurs parmi les titulaires dont le contrat est arrivé à terme, certes, mais qui désiraient rester à l’USMH, en gardant tout de même l’espoir de voir la direction leur proposer un prolongement de leur contrat. Finalement, cela n’a pas été le cas, puisqu’on vient d’apprendre que Doukha, Griche et Aïssaoui ne feront pas partie de l’effectif de l’USMH la saison prochaine. La direction n’a pas jugé utile de leur prolonger leur contrat, suite à la décision du coach Boualem Charef de se passer de leurs services.

Seuls Hendou, Ziane-Cherif et Legraâ maintenus

Parmi les joueurs en fin de contrat et qui ont été des éléments clés au sein du onze harrachi, seuls trois joueurs sont maintenus et avec lesquels Laïb a déjà négocié un nouveau contrat. Cette décision de maintenir ces trois éléments a été prise par Charef qui considèrent que Ziane- Cherif, Hendou et Legraâ sont des pièces maîtresses. Après avoir donné leur accord définitif au président Laïb, Ziane et Hendou n’attendent désormais que d’empocher une partie de leur première tranche pour la signature de leur contrat. Selon nos sources, cette opération devrait se faire dans les plus brefs délais.

Quelle solution de rechange pour Legraâ ?

Si jamais les négociations entre les responsables du club et Legraâ tombent à l’eau, il est fort possible que ces derniers se lancent vers de nouvelles pistes. Ainsi, Bouterbiat, Cherif El Ouazzani et Benattia seront ciblés par les dirigeants harrachis. Au train où vont les choses, les deux parties risquent de ne pas trouver un terrain d’entente. D’un côté, le joueur tient à sa demande, alors que les responsables ne semblent pas du tout prêts à revoir à la hausse les exigences du joueur qui aurait réclamé un milliard, dont 700 millions cash. Les dirigeants, qui ont affiché leur intention de garder le joueur, pensent que ces exigences financières risquent de tout gâcher. C’est ainsi qu’on souhaite trouver une solution de rechange dans les plus brefs délais pour remplacer Legraâ qui est plus que jamais décidé à partir.

Charef de retour cette semaine

Boualem Charef, l’entraîneur de l’USMH qui se trouve à La Mecque pour une omra, sera de retour cette semaine à Alger. Les choses sérieuses vont réellement commencer pour le technicien harrachi, qui devra tout d’abord faire le point sur le recrutement avec ses dirigeants, avant de fixer la reprise des entraînements. Les responsables de l’USMH sont appelés à accélérer les choses à partir de cette semaine.

Il décidera du sort des autres éléments

Pour les joueurs n’ayant pas joué d’une manière régulière cette saison, c’est l’entraîneur Boualem Charef qui devra s’occuper de leur cas, a-t-on appris de la direction du club. En effet, une fois la reprise fixée, la direction adressera une convocation à tous les joueurs, notamment ceux qui n’ont pas négocié et sont en fin de contrat, afin qu’ils prennent part aux entraînements. C’est Boualem Charef qui devra arrêter l’effectif du l’USMH, avant le début du stage prévu avant le mois de juillet.

La reprise avancée ?

Prévue initialement le 1er juillet, la reprise des entraînements a été avancée pour le 15 juin. Le lieu de la reprise n’a pas encore été arrêté. On attendra le retour de Boualem Charef pour décider.

Ziane-Cherif: «J’ai donné mon accord de principe à Laïb pour rester»

Vous faites partie des joueurs convoités par des clubs de Ligue 1. Peut-on avoir une idée concernant vos intentions par rapport à votre avenir sportif ?

Je me considère toujours harrachi. Je viens d’y passer une saison qui m’a permis de m’adapter. A El Harrach, je me sens chez moi. C’est pour cela que je n’ai jamais pensé quitter ce club.

Mais vous n’avez encore rien signé…

En effet, mais dans ma tête, je suis à l’USMH. J’ai donné mon accord aux dirigeants, je ne pense pas changer d’avis.

A un certain moment, on a appris que vous étiez en contact avec certains clubs, en plus clair, avec de grosses cylindrées…

Non, il n’y a rien de vrai. A aucun moment il n’a été question pour moi de quitter l’USMH. Maintenant, s’il y a des gens qui croient à cette éventualité, je ne peux pas les en empêcher.

Qu’est-ce qui motive votre décision de rempiler à l’USMH ?

Il y a plusieurs facteurs qui me poussent à prendre une telle décision. Je ne vous cache pas que la confiance que j’ai gagnée à El Harrach n’a pas de prix. Que ce soit les supporters ou les dirigeants, tout le monde m’estime. C’est la raison principale de ma décision de rempiler.