USMA : Hanifi : «Je n’ai pas rencontré Haddad et, donc, dans ma tête, je suis toujours à l’USMA»

USMA : Hanifi : «Je n’ai pas rencontré Haddad et, donc, dans ma tête,  je suis toujours à l’USMA»

2d3-usma.jpg2d3-usma.jpgNe faisant pas partie des éléments sur lesquels Rolland Courbis comptera la saison prochaine, Salim Hanifi a été informé que les responsables du club ne s’opposeraient pas à son départ. Poussé vers la porte de sortie, le joueur formé au RCK est courtisé par de nombreux clubs de Ligue 1. Voulant connaître son point de chute, nous avons pris attache avec l’attaquant qui a été l’auteur de deux buts sous le maillot de l’USMA, pour nous parler de ce qu’il est en train de vivre. Profitant de cette occasion, Hanifi nous a fait le point sur son avenir.

Alors Salim, quelles sont vos nouvelles ?

Actuellement, je suis chez moi. Je profite des derniers jours de vacances, en attendant d’être fixé sur mon avenir.

Justement, on vous a annoncé proche de l’ASO Chlef, le confirmez-vous ?

Croyez-moi, jusqu’au moment où je vous parle, rien n’a été fait. Je ne le nie pas. Il y a bel et bien un intérêt. Je sais que les responsables de cette équipe me veulent. J’ai d’ailleurs eu une discussion avec M. Ighil, seulement il n’y a rien d’officiel. Dans ma tête, je suis toujours à l’USMA. Je suis sous contrat avec ce club. A mon avis, un joueur libéré doit être convoqué par les dirigeants pour le convaincre de quitter le navire, seulement, cela n’a pas été le cas pour moi. Je n’ai pas encore eu une entrevue avec Haddad, je ne pourrai donc parler de mon avenir sans avoir une discussion préalable avec le président de l’USMA.

Haddad nous a déclaré dans notre précédente édition qu’il était prêt à vous libérer au profit de l’ASO Chlef, qu’avez-vous à nous dire à ce sujet ?

Franchement, je ne sais quoi dire. Je ne l’ai pas encore rencontré. Je crois que je suis le principal concerné dans cette affaire, donc le dernier mot me revient. De mon côté, je n’ai rien décidé. Il va falloir donc s’asseoir autour d’une table pour parler de mon avenir, et ce n’est qu’à ce moment-là que je pourrai avoir une idée sur les intentions des responsables, parce que j’ignore ce qu’ils comptent faire.

En plus de l’ASO, nous avons appris que vous êtes pisté par le CSC, l’USMH et d’autres clubs. Confirmez-vous ces contacts ?

Oui, il y a des touches, mais il ne faut pas oublier que je ne suis pas libre. Je ne peux rien avancer, du moment que je n’ai pas encore discuté avec Haddad. Il y a des intérêts, mais tant que je n’ai rencontré personne, je ne pourrai rien dire. Sachez que je suis honoré que mon nom soit évoqué un peu partout. Tous les clubs que vous venez de citer sont de grandes formations et tout joueur est honoré de défendre leurs couleurs. A mon avis, je dispose d’assez de temps pour étudier toutes les propositions, avant de trancher.

On parle aussi de la JSK, votre ancienne équipe. Les Tizi Ouzéens souhaitent-ils vous récupérer ?

Je confirme qu’il y a eu une proposition, mais tant que je n’ai pas récupéré ma lettre de libération, je n’ai pu approfondir les discussions. La JSK m’est très chère, car j’ai vécu des moments inoubliables avec ce grand club, donc un come-back m’intéresserait. Nous sommes en train de parler d’un grand club au riche palmarès. N’importe quel joueur serait tenté par une expérience à la JSK.

Quand allez-vous rencontrer Haddad ?

En principe, ça devrait se faire dans les prochains jours. En tout cas de mon côté, je suis disponible. Dès qu’on me fera signe, je me présenterai au bureau du président.

——–

Après Yettou et Betrouni, Kara rejoint à son tour le MOB

En fin de compte, Nassim Yettou et Réda Betrouni ne seront pas les seuls joueurs prêtés par l’USMA, puisqu’il y aura un troisième élément qui leur emboitera le pas. C’est de Mohamed Seghir Kara qu’il s’agit. Le gardien de but n°1 des U21 quittera bel et bien le club, comme nous l’a révélé Haddad, mais que pour une année durant laquelle il portera les couleurs de l’équipe phare de la ville de Béjaïa. Actuellement à Bakou, la capitale d’Azerbaïdjan où se déroulera la Coupe du monde militaire, Kara, qui a été retenu par Abderrahmane Mehdaoui parmi le groupe qui défendra les couleurs de l’Equipe nationale lors de cette édition, signera son contrat, une fois de retour au pays.

«A 99%, je jouerai au MOB la saison prochaine»

Joint par nos soins, hier en début d’après-midi, Mohamed Seghir Kara nous a confirmé cette information en nous déclarant : «A 99%, je jouerai au MOB la saison prochaine. J’ai eu une proposition de la part des dirigeants de ce club et j’ai fini par accepter leur offre. Le MOB est une grande équipe, et je serai donc honoré de défendre ses couleurs. Je suis jeune, mais ambitieux, donc, si j’ai décidé de révéler ce défi c’est pour apporter un plus à cette formation. J’ai envie d’enchaîner les matchs parce que c’est le seul moyen pour progresser. Je sais que ça ne sera pas facile mais je ferai tout mon possible pour me faire une place.»

«La présence de Merbah, Yettou et Betrouni m’a motivé à rejoindre ce club»

Au MOB, Kara retrouvera Merbah, Yettou et Betrouni, des joueurs qu’il a côtoyés à l’USMA. «Nous avons tous joué en seniors ensemble à l’USMA sous l’ère d’Hervé Renard. Merbah, Yettou et Betrouni sont de bons amis à moi et je ne peux pas nier que leur présence m’a beaucoup motivé pour rejoindre cette équipe», dit-il.

«Nous avons les moyens de réaliser une bonne Coupe du monde en Azerbaïdjan»

On ne pouvait pas conclure sans parler de l’Equipe nationale militaire et de la Coupe du monde que Kara et ses coéquipiers vont disputer lors des prochains jours. A ce sujet, il nous a dit : «Le groupe renferme plusieurs jeunes, mais aussi des éléments d’expérience. Personnellement, je suis optimiste. Je suis même sûr qu’en Azerbaïdjan, nous avons les moyens de réaliser un bon parcours et nous aurons notre mot à dire.»

——–

Mazouzi bien parti pour rester

Ils étaient en ballottage, les responsables du club ont fait leur choix en décidant de prêter Mohamed Seghir Kara et conserver Rafik Mazouzi, alors que ce dernier était annoncé, un certain temps, le plus proche d’un départ. De retour d’un prêt qui a duré deux ans au WAT, il rentre donc au bercail et, si tout se passe comme prévu, il sera le concurrent de Zemmamouche et Mansouri. Disposant d’un an de contrat de plus qu’il doit honorer, Mazouzi était pisté, pour rappel, par de nombreux clubs, dont la JSK, l’USMH et le CRB.

Il est rentré avant-hier au pays

Après avoir passé plusieurs jours à l’étranger, c’est avant-hier que Rafik Mazouzi est rentré une nouvelle fois au pays. Le gardien de but des Rouge et Noir, qui se trouve actuellement sur Alger, sera donc présent lors de la reprise. Ayant voulu quitter le club à un certain temps, Mazouzi devra donc reprendre du service avec ses coéquipiers, en attendant d’être définitivement fixé sur son avenir.

Un RDV avec Haddad est prévu dans les prochaines heures

N’ayant toujours pas été contacté par les responsables du club, c’est dans les prochaines heures que Rafik Mazouzi devra l’être. En effet, l’international Espoir souhaite rencontrer Haddad, afin de parler de son avenir et c’est ce qui devra avoir lieu dans les prochaines heures. Contre l’idée de le prêter une nouvelle fois, R. Haddad tentera, donc, de convaincre son joueur de rester. Si un accord sera trouvé, ce dossier serait définitivement clos une fois pour toutes. Dans le cas contraire, les deux parties chercheront une solution qui arrange  le club et le joueur en même temps.

———

La reprise est prévue pour demain après-midi

C’est demain que les Rouge et Noir reprendront du service, après plus d’un mois de repos. Les coéquipiers de Khoualed se présenteront demain après-midi, au stade Omar-Hamadi, pour effectuer la première séance d’entraînement cet été. Une séance qui sera marquée par l’absence de Rolland Courbis. Le premier responsable de la barre technique a des affaires personnelles à régler et, du coup, il sera forcé de rejoindre ses protégés lors de la seconde semaine. Andria, lui aussi, ne sera pas présent puisqu’il ne rentrera de Madagascar que le 3 juillet.

Les joueurs rentrent aujourd’hui sur Alger

Joints au bout du fil par les responsables du club pour être informés de l’heure et du lieu de la reprise, les joueurs de l’intérieur rentreront sur Alger aujourd’hui, soit 24 heure avant qu’ils ne reprennent du service. Pour rappel, c’est Dziri et les autres membres du staff technique qui assureront la séance de lundi.