USMA : Djediat et Meftah risquent de ne pas jouer

USMA : Djediat et Meftah  risquent de ne pas jouer

usma-7-300x211.jpgLes Rouge et Noir pourraient faire le déplacement à Tlemcen amoindris de trois éléments clés. En plus de Mohamed Yekhlef, suspendu pour cumul de cartons, l’équipe de Renard risque de déplorer deux autres défections, celles de Lamouri Djediat et de Rabie Meftah. Les deux joueurs sont blessés et demeurent incertains pour la rencontre de ce samedi.

Djediat blessé à la cheville

Pour le meneur de jeu des Usmistes, il est encore tôt de se prononcer sur son cas. Djediat a été victime d’une petite entorse à la cheville, et depuis la reprise, jusqu’à hier en tout cas, il n’avait pas réintégré le groupe. Il avait la cheville enflée au lendemain du match contre le CRB, ce qui l’a contraint hier de s’entraîner en marge du groupe. Même s’il ne s’agit pas d’une grave blessure, sa participation au match contre le WAT est remise en question.

Meftah a rechuté

En ce qui concerne Rabie Meftah, ce dernier semble avoir rechuté après avoir pris part au derby de samedi dernier. Le défenseur des Rouge et Noir a, en effet, ressenti une nouvelle fois des douleurs à la cuisse, au même endroit où il souffrait avant le match contre le CRB. Meftah semble avoir rechuté après qu’il eut pris part à cette rencontre. Est-ce qu’il va se donner cette fois-ci le temps nécessaire pour qu’il s’en remette définitivement ? Rien n’est sûr pour le moment. Hier, le latéral droit de l’USMA a été ménagé et s’est contenté uniquement d’une séance de soins. Selon le staff médical, on ne se prononcera sur ces deux cas, ceux de Djediat et Meftah, que demain vendredi.

——————————–

Déplacement à Tlemcen vendredi par route

Le voyage à Tlemcen, en prévision du match contre le WAT, s’effectuera par route, apprend-on hier auprès de la direction du club. Le départ est prévu demain matin à partir du complexe olympique Mohamed-Boudiaf. Il est à noter que la direction de l’USMA, en concertation avec le staff technique, aurait décidé de faire tous les déplacements de cette saison par route.

——————————–

Feham : «Je respecte les choix de l’entraîneur»

Tout le monde pense que Feham Bouazza n’est pas très à l’aise à l’USMA du fait de son nouveau statut de remplaçant. Le joueur dément en indiquant qu’il respecte les choix de son entraîneur.

Votre équipe effectuera ce week-end son deuxième déplacement en championnat pour affronter le WAT, comment se présente ce match pour vous ?

Comme tous les autres, un match difficile mais qu’il va falloir gagner. Nous le préparons le plus normalement du monde, avec sérénité, mais dans une bonne ambiance.

Sachant que vous avez échoué lors de votre première sortie en dehors de vos bases, à El Eulma, ne pensez-vous pas qu’il est temps de s’imposer à l’extérieur ?

Oui, c’est sûr, mais il faut voir comment nous avons perdu face au MCEE. Les conditions étaient très difficiles, il pleuvait et l’état du terrain était très mauvais. Il était impraticable, impossible de faire circuler le ballon. D’ailleurs, deux buts ont été marqués sur balles arrêtées. Nous avons encaissé le deuxième but dans le temps additionnel (93’). Nous espérons que ce match contre le WAT se déroule dans de meilleures conditions et nous sommes motivés pour revenir avec le meilleur résultat possible.

Ne faut-il pas, selon vous, prendre plus de risque sur le plan offensif à l’extérieur ?

Je ne suis pas habilité à parler tactique. Ce volet concerne uniquement l’entraîneur, c’est lui qui peut répondre à ces questions. Mais je pense que Renard joue à chaque fois avec une équipe très offensive. Il y a toujours quatre joueurs à vocation offensive devant.

Sur le plan personnel, comment se passent les choses pour vous ?

Très bien, je n’ai pas à me plaindre.

Vous vous êtes retrouvé remplaçant à l’USMA, ça ne vous inquiète pas ?

Non, je respecte le choix de l’entraîneur. En signant à l’USMA, je savais à quoi m’attendre. C’est vrai, chaque joueur veut jouer, mais j’attends ma chance. Je suis souvent parmi les 18 et à part le premier match, j’ai pris part à toutes les autres rencontres. J’ai joué cinq minutes lors du deuxième match et je suis monté crescendo jusqu’à jouer vingt minutes contre le CRB. Je travaille pour gagner ma place, je ne suis pas inquiet.

Est-il vrai que vous avez été approché par le CRB ?

Non, je n’ai eu aucun contact de ce club.

——————————–

Branci : «Les derbys ne nous feront pas gagner le titre»

Hervé Renard, l’entraîneur de l’USMA, n’a pas souhaité encore une fois s’exprimer hier face aux journalistes à l’occasion du point de presse tenue à la salle des conférences du stade Omar-Hamadi. Il a délégué Boukhalfa Branci, l’entraîneur des gardiens, pour s’exprimer au nom du staff technique. Les premières questions des journalistes avaient toutes relation avec les gardiens de but des Rouge et Noir, pensant que Branci n’était là que pour s’exprimer sur ce sujet. Mais après que l’ex-gardien de l’USMA des années 60 et 70 ait abordé d’autres volets, certains furent surpris par sa qualité d’analyse. Abordant le prochain défi de l’équipe, Branci a fait savoir qu’à quelques jours du déplacement de Tlemcen «les choses se passent le plus normalement du monde, avec une meilleure motivation bien sûr. Nous le répétons toujours, nous serons attendus partout. Nous sommes conscients qu’aucun match ne sera facile pour nous, dont celui de Tlemcen où on ne nous fera certainement aucun cadeau. Nous nous préparons dans de bonnes conditions, avec une bonne dynamique, et je pense que tout le groupe est déterminé à revenir avec un bon résultat.» Branci estime que l’équipe a bien régi après la dernière défaite concédée à El Eulma et a montré une grande volonté de se surpasser. «C’est une victoire importante, elle nous a fait beaucoup de bien», dit-il, mais il tient à souligner : «Les derbys ne nous font pas gagner le championnat comme on le laisse entendre. Pour être champion, il faut avoir plus de soixante points. Nous avons huit derbys à jouer, faites vos comptes et vous verrez que ce n’est pas suffisant, encore faut-il les gagner tous.»

«La cohésion ne viendra pas du jour au lendemain, mais l’équipe progresse»

A la question de savoir pourquoi l’équipe ne produit pas encore un jeu assez convaincant, Branci  a dit : «Depuis le début de la compétition, il n’y qu’un seul joueur sur le terrain issu de l’ancien effectif de l’USMA. C’est Khoualed. Tous les autres sont venus cette saison de divers horizons. Il n’est pas facile dans ces conditions de trouver tout de suite une parfaite cohésion et le juste équilibre. On y travaille, mais il va falloir du temps pour mettre en place tous les réglages nécessaires. Cela dit, l’équipe s’améliore de match en match et on constate tous les jours une nette progression.»

«Il faut tirer profit de notre nouveau statut»

Comment sera le match WAT-USMA ? «Nous le répétons toujours, nous serons attendus partout. Nous sommes conscients qu’aucun match ne sera facile pour nous, dont celui de Tlemcen où on ne nous fera aucun cadeau. Aujourd’hui l’USMA est l’équipe à battre, ce qui constitue une motivation et un défi de plus pour nos adversaires, mais d’un autre point de vue cette situation est également bénéfique pour nous car elle nous pousse à être tout le temps sur nos gardes et à aborder tous nos matchs avec le même degré d’importance. Il faut tirer profit de notre statut, celui de l’équipe que tout le monde veut vaincre», répond Boukhalfa Branci.

«Nous allons chercher à Tlemcen notre premier succès à l’extérieur»

Quant à cette première victoire à l’extérieur que tout le monde attend, l’entraîneur des gardiens de l’USMA tient à souligner d’abord qu’il  ne faut pas faire le lien avec les dernières années, car «le contexte n’est pas le même». «On ne peut pas revenir en arrière ; cette saison il s’agit de notre deuxième déplacement seulement. En ce qui concerne notre dernière défaite à El Eulma, il fallait voir dans quelles conditions nous avions perdu ce match. C’était impossible de jouer au football, on ne peut pas prendre ce match comme référence. Il y a une chose qu’il faut savoir, c’est que notre équipe aborde tous ses matchs pour les gagner et c’est bien notre intention pour ce déplacement à Tlemcen.»

——————————–

Meftah et Aggar à la tête des U19

Le championnat professionnel des U19 a démarré le week-end dernier avec une victoire pour les Rouge et Noir qui se sont imposés par deux buts à zéro en accueillant l’USM Blida. L’équipe est dirigée par Mehieddine Meftah et l’ancien entraîneur des juniors Mohamed Aggar. Le deuxième match est prévu samedi prochain à Béjaïa contre le MOB. Il est à noter que ce championnat des U19 se compose de  trois groupes : Centre, Est et Ouest.

——————————–

Halte à Oran

Les Usmistes devront faire une halte aux alentours de la ville d’Oran pour dîner et se reposer, avant de reprendre la route vers Tlemcen. En tout, ce sont 600 km que les Rouge et Noir vont parcourir avant d’arriver à destination.