USM Bel-Abbès: Parer au plus pressé 

lundi 11 février 2019 à 8:16
Source de l'article : Lequotidien-oran.com

Adjal L.

USM Bel-Abbès: Parer au plus pressé 

  Cette fois, l’USMBA est bel et bien lanterne rouge après que le CRB et le DRBT ont, eux, remporté leurs matches face respectivement à l’O Médéa et à l’ES Sétif. Les Algérois du CR Belouizdad ont donc enchaîné deux victoires qui leur permettent de rejoindre l’équipe de la Mekerra, mais avec un meilleur goal-average, tandis que le Difaâ Tadjenanet est venu à bout d’une pâle Entente de Sétif, perturbée par les changements au niveau de la barre technique.
Ce qu’il y a lieu de regretter avant tout, ce sont les multiples problèmes qui ont pénalisé l’USMBA tant au sein de l’administration que sur le plan technique, avec des conflits à profusion, sans oublier bien évidemment le récurrent volet financier. Face au leader du championnat, personne ne donnait aucune chance aux coéquipiers de Khedaïria et on s’attendait à un score élevé, à l’instar de celui subi face au CSC. Or, l’USMA, malgré sa domination et le soutien de son public, a souffert et a dû se contenter d’un seul but inscrit par Meziane. On en vient alors à se poser des questions. Est-ce que l’USMA n’est pas aussi forte que ne le laisse supposer son statut de leader du championnat ? Ou alors, est-ce que l’USMBA, et en dépit de sa position au tableau, n’est pas aussi faible que l’on pense ?

Déjà, par le passé, l’équipe de Sidi Bel-Abbès avait bien réagi au moment où personne ne s’y attendait. Grâce bien sûr à quelques individualités au talent avéré et, également, à une révolte collective de ses éléments, pourtant lésés par l’incapacité de l’administration à les régulariser. Malheureusement, l’effectif a été affaibli par le départ vers le MCA de deux excellents joueurs. Nous avons nommé Lamara et Zouari, en évidence samedi soir avec leur nouvelle équipe à Tizi-Ouzou. En dépit du départ de ces joueurs de talent, l’équipe a conservé cet esprit de groupe qui lui a permis de faire souffrir l’USMA. Conformément à la tactique prônée par le staff technique, l’USMBA a subi la domination de son adversaire, désireux de tuer le suspense. Certes, les Algérois ont exercé une forte pression, mais n’ont pu inscrire qu’un seul but, restant ainsi à la merci d’une contre-attaque.

On retiendra que les Belabbessiens ont « accepté » cette domination, excepté leur gardien Khedaïria qui a demandé à ses coéquipiers de ne pas subir ce pressing, les poussant à remonter vers la ligne médiane. Sans doute encouragés par la stérilité des attaques algéroises, les poulains de Haffaf sont sortis de leur coquille à plusieurs reprises et auraient pu aspirer à mieux sans l’excès de précipitation. Par ailleurs, le coach de l’USMBA s’est plaint de l’arbitrage, qu’il a qualifié de « vicieux », estimant que son équipe a été lésée. Donc, et en dépit de la défaite, d’aucuns estiment que rien n’est joué, car il reste encore neuf matches, dont les deux prochains revêtent une importance particulière.

En effet, les camarades de Tabti paraissent en mesure de venir à bout du NAHD, engagé sur trois fronts et qui manque de fraîcheur physique. Le second match aura lieu à Bordj Bou Arréridj, où le CABBA, en attendant sa rencontre face à la JS Saoura, figure dans le lot des équipes en difficulté. Cependant, le staff technique de l’USMBA est tenu d’apporter les réglages indispensables au niveau de la défense, désormais la plus perméable de la Ligue 1. C’est la première condition pour glaner des points et parer au plus pressé avant qu’il ne soit trop tard.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
61 queries in 0,254 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5