USM Bel-Abbès: C’est la traversée du désert

jeudi 11 octobre 2018 à 8:38
Source de l'article : Lequotidien-oran.com

M.O. Noureddine

USM Bel-Abbès: C’est la traversée du désert

  Avec cinq petits points seulement au compteur depuis l’entame du championnat, l’USMBA fait face à une inquiétante traversée du désert en matière de résultats. En effet, avant-hier, les « Vert et Rouge » devaient impérativement l’emporter face au MO Bejaia, au risque de sombrer davantage au tableau. Jusqu’à présent, « El Khadra » n’a obtenu qu’une seule victoire dans son antre du 24 Février 1956, fief sur lequel les joueurs devaient s’appuyer pour engranger de la confiance. Mais, à la fin du match, c’est un sentiment de déception chez les Belabbésiens. Car, au-delà du résultat qui aurait pu être plus sévère (2 – 2), c’est bien l’attitude générale de l’équipe qui inquiète. L’USMBA a encore payé le prix fort en raison des ses lacunes défensives. Il faut rappeler, en effet, que le secteur défensif de l’équipe est le plus perméable de la Ligue 1. Malgré sa domination, la formation unioniste a manqué d’efficacité. Les joueurs ont pourtant bien débuté avec un pressing haut et ont raté de belles opportunités. A leur décharge, il faut dire que l’USMBA s’est heurtée sur le gardien des « Crabes », à chaque fois à la parade. Le même scénario se reproduisit en seconde période. L’USMBA a mis à contribution la défense du MOB avec plusieurs occasions dans les dix premières minutes. Des ratages préjudiciables puisque Touré a relancé son équipe avant de redonner l’avantage aux siens.

Sans entraîneur, les joueurs locaux ont évolué sans réelle organisation tactique, hormis quelques incursions timides. Pourquoi une telle frilosité ? Certes, le MOB n’est pas un petit calibre mais n’est pas non plus imbattable. Il faut reconnaître cependant que des éléments comme Soltani et Touré apportaient une vraie plus-value à leur équipe. Derrière, les défenseurs s’imposaient avec aisance stoppant toutes les tentatives, soit dans les airs, soit au sol par des tacles virils mais corrects. Il est vrai que les gars de Yemma Gouraya ont su bien gérer leur match. L’entraîneur des gardiens de but de l’USMBA, Benadla, a aligné une formation classique, avec des changements en attaque, histoire de ne pas chambouler l’équipe, mais le résultat n’a pas été concluant. L’USMBA, malgré une évidente bonne volonté, paraissait physiquement essoufflée et sans jus. Seul Zouari tenta des accélérations, mais ses coéquipiers ne lui ont pas apporté l’aide escomptée dans ces actions. A notre avis, les Mobistes ont eu le tort de reculer après leur deuxième but, et l’USMBA a pu revenir à la marque. Pour l’USMBA, il s’agit d’un énième faux pas qui en dit long sur la crise du club. Et pourtant, il est grand temps de mettre un frein à cette chute de la part d’une équipe dont on attendait beaucoup mieux.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
24 queries in 0,452 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5